• WANNA PLAY?

    GET CU3ER, UNIQUE & AWESOME 3D IMAGE SLIDER!

  • Javascript version is out!

    Now CU3ER works beautifully on all devices!

  • Slick WordPress plugin.

    wpCU3ER is a WordPress plugin designed to provide easy CU3ER integration into WordPress powered websites while offering lots of advanced CU3ER content editing & managing features.

Imprimer

LHCP - Brève présentation

 separation

Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot)

separation


IMG 1074 copieBien-être et santé qu’est ce que c’est exactement ? Et comment y parvenir ?

Selon l’ancienne vision de la réalité ou ancien paradigme matérialiste, reposant sur la physique de Isaac Newton, nous ne serions qu’un corps physique. Bien-être et santé auraient une définition mécanique, chimique et génétique. Par exemple, le bien-être serait ce que nous ressentons lors de la pratique excessive d’un sport : une diminution de la souffrance et un vague état euphorique généré par la libération d’endorphines (morphine). Est-ce vraiment cela le bien-être ? Ou bien n’est ce qu’une illusion, un paradis artificiel du à une molécule chimique qui, comme de nombreuses drogues, rend dépendant ? Dans cet ancien paradigme, on agit en tant que corps limité sur un autre corps pour lutter contre le mal-être et les maladies. Pour quel résultat ? Et si le bien-être était quelque chose de complètement différent ? Et si rétablir le bien-être demandait une autre approche ?

Dans la nouvelle vision de la réalité, grâce aux récentes découvertes dans tous les domaines de la science (physique quantique, physique de la théorie du tout, biologie cellulaire, épi génétique, neurophysiologie etc.), le nouveau paradigme introduit les notions de conscience, d’information, de mémoire, d’évolution, de champ, d’énergie et d’esprit. Bien-être et santé ont une définition environnementale, tissulaire, cellulaire et énergétique.

Bien qu'initialement proche de la kinésithérapie, de l'ostéopathie et de l'acupuncture, je m’en différencie par une approche originale de l'être humain et du bien-être. Mon approche se situant dans le nouveau paradigme, est à la fois anatomique, énergétique, microscopique, quantique et holographique. Elle aboutit à la création de ma méthode : la Libération Holographique du Cœur Péricarde®

Une approche anatomique globale
La rétraction des tissus exerce de telles contraintes mécaniques qu'elle perturbe l'anatomie et la physiologie de notre corps, pouvant expliquer l'installation de nombreuses pathologies. Cette approche révèle l'importance des rétractions de tous les tissus, comme les organes, viscères, muscles, fascias (importance du péricarde), os, artères, cerveau, dents... Tous les systèmes du corps sont perturbés; les systèmes nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, immunitaire, digestif, endocrinien, musculo-squelettique... Par conséquent il est nécessaire de rallonger tous les tissus rétractés.

Une approche énergétique Plus de vingt ans de pratique et d'enseignement du Qi Gong (art martial interne chinois) m’ont montré que l'énergie se dirige systématiquement vers l'endroit de mon corps sur lequel je me concentre, et nourrit cet endroit. De manière plus générale, l'énergie va systématiquement là où nous nous concentrons. Lutter contre la maladie et les infirmités reviendrait donc à nous concentrer dessus, c'est-à-dire à les nourrir, donc à les faire grossir, et en fin de compte à obtenir le résultat inverse de celui recherché.
De nombreuses techniques luttent contre les rétractions tissulaires. Après les avoir explorées, j’ai constaté qu'elles étaient souvent agressives pour des résultats insuffisants et éphémères. En effet ces techniques se limitent à tirer mécaniquement sur les tissus ce qui ne suffit pas pour les rallonger. D’autre part, elles ne s'intéressent qu'à certains tissus alors qu'il est nécessaire de les rallonger tous. Enfin, en luttant contre les rétractions, je me concentre dessus et les nourris. Elles grossissent et j’obtiens l’effet inverse de celui recherché. Ce constat m’a décidé à effectuer ma propre recherche.
Dans ces conditions, et dans une quête d'efficacité, l'orientation fondamentale ne serait-elle pas d’« œuvrer pour le bien-être » pour le nourrir et le faire grandir ? J’ai donc choisi d’œuvrer pour le bien-être des tissus. Cette orientation se révèle à l’expérience plus efficace pour les rallonger que de lutter contre leur rétraction.

Une approche microscopique de la cellule nous aide à définir plus précisément le bien-être et la santé. Les travaux scientifiques de Bruce Lipton docteur en biologie cellulaire et père de l’épi génétique démontrent que : « C’est l’environnement et non les gènes qui sont responsables de la bonne ou mauvaise fonction de la cellule donc de nos organes et de notre santé.» Ainsi une information toxique, une agression peut entrainer la rétraction de la membrane cellulaire, la fermeture de cette cellule et la diminution de son volume. La fermeture de la cellule perturbe son fonctionnement et nous coupe du bien-être. Un organe constitué de cellules fermées ne peut plus remplir son rôle (maladie fonctionnelle). La diminution de volume de milliers de cellules génère la rétraction tissulaire à l’origine de perturbations anatomiques. Un choc émotionnel ou un signal environnemental toxique est souvent la cause des rétractions cellulaires, d’où l’importance de s’intéresser aux mémoires cellulaires, à l’environnement et au bien-être des cellules. Ce constat m’a permis de définir une orientation nouvelle : donner les informations bénéfiques pour ouvrir les cellules, donc rallonger les tissus.

Les mémoires
L’être humain s’est toujours intéressés aux mémoires. Une première question se pose à propos de mémoires : « Où donc sont elles stockées ? » Dans l’antiquité l’hindouisme situait les mémoires dans les « archives akhashiques » ou « Akasha ». Plus récemment Nicolas Tesla s’est intéressé à l’Akasha. De nombreux scientifiques se sont également intéressés aux mémoires. En 1920 le neurochirurgien canadien Wilder Penfield affirmait que chaque souvenir avait sa place dans un endroit précis du cerveau. Puis Karl Pribram remit en cause ce dogme en s'appuyant sur les expériences menées par le neurophysiologiste américain Karl Lashley. L’hypothèse de Pribram était que ces milliards d’ondes cérébrales pourraient former des interférences puis des hologrammes cérébraux pouvant servir de support biophysique aux processus de la pensée et de la mémoire. Une deuxième question se pose à propos de mémoires : « La mémoire se stocke-t-elle dans l’eau ? » Samuel Hanemann père de l’homéopathie, Jacques Benveniste, le professeur Luc Montagnier prix Nobel de médecine, et Marc Henry professeur de chimie, ont apporté leur contribution dans cette orientation de recherche. Puis Masaru Emoto suggère l’existence d’une conscience énergétique dans l’Eau qui la rend sensible au champ de la conscience humaine. Il l’appelle l’« Hado », synonyme de « Chi » en japonais, qui signifie « monde des énergies subtiles, relié à la conscience » ou « Energie Universelle ». Rupert Sheldrake parle de « mémoire et de champ morphique ou morphogénétique ». D’après lui il existe une mémoire individuelle et une mémoire collective par espèce. Kar Gustav Jung parle de « l’inconscient collectif ». Bruce Lipton et d'autres parlent de l’esprit conscient et de l’esprit subconscient. D'après tous ces chercheurs, certaines mémoires semblent favorables et d'autres sont nocives, au point d’être à l’origine de maladie ou de conflits. La nouvelle science semble se rapprocher des traditions spirituelles authentiques millénaires. Les traditions spirituelles du monde entier appellent ces mémoires toxiques l’ « ego ». D’où l’idée commune des mystiques et des nouveaux scientifiques de nous débarrasser de ces mémoires nocives ou informations toxiques. Il me semble donc incontournable de nous poser une question essentielle : « Comment effacer une mémoire toxique ? »

Une approche de la nouvelle physique 
« Qui sommes nous ? » Bruce Lipton dit : « La physique Newtonienne est une approche limitée du corps humain car ce dernier ne peut être conçu juste comme une machine physique. » Einstein nous a révélé que : « Nous ne vivons pas dans un univers fait d’objets physiques distincts, séparés par le vide, mais l’univers est un tout indivisible et dynamique où l’énergie et la matière sont si profondément enchevêtrées qu’il est impossible de les considérer comme des éléments indépendants. » Il disait aussi : « Seul le champ gouverne la structure. » Les physiciens Niels Bohr, Schrödinger, Heisenberg... et Bell, à l’origine de la physique quantique, ont démontré que « la conscience crée partiellement la réalité physique, c’est-à-dire la matière ». Le physicien Nassim Haramein, avec sa théorie du tout, a également été une source précieuse d’inspiration pour ma recherche. Cette nouvelle physique nous aide à comprendre que nous ne somme pas qu'un corps limité, agissant sur un autre corps avec les moyens limités de la matière. Nous sommes bien plus que cela, c’est-à-dire une conscience illimitée en interaction avec une autre conscience. Des nouveaux outils quantiques, énergétiques et informationnels, en tiennent compte et offrent des possibilités novatrices pour rétablir le bien-être cellulaire.

Une approche Holographique
Je déduis des hypothèses de Régis Dutheil agrégé de médecine, Professeur de physique et biophysique que « Le corps est une image holographique de notre conscience projetée à travers le mur de la lumière ». Cela signifie que notre corps obéit également aux lois de l'holographie. Ces dernières montrent que pour être pleinement efficace à un niveau locale, il est nécessaire d’avoir une action globale, c’est à-dire d’agir sur toutes les cellules du corps.

Les résultats de la LHCP : Le bien-être et la santé selon le nouveau paradigme.
Lorsque nos cellules s’ouvrent, les tissus se rallongent, notre anatomie et notre physiologie sont à nouveau fonctionnelles. Grâce à cette ouverture, le véritable bien-être (qui était enfermé dans nos cellules) est libéré et rayonne depuis l’intérieur de nos cellules vers l’extérieur, si bien que nous pouvons à nouveau le sentir. Cette expérience nous aide à comprendre pourquoi le véritable bien-être prend différentes appellations selon les traditions. Les mystiques l’appellent ; l’unité, la joie sans cause, la paix, les forces de guérison, Dieu, l’amour, l’âme, l’Esprit. En orient et en extrême orient, le bien-être est désigné par les mots suivants ; l’énergie, le Qi, le Chi, le Ka, la mère divine. Les physiciens l’appellent la Conscience. En fait, l’ouverture cellulaire nous permet de vivre l’expérience de sentir qui nous sommes en réalité. Pour en savoir plus 

 

 

Pour lire la suite de la liste des évènements à venir, cliquez ici