• WANNA PLAY?

    GET CU3ER, UNIQUE & AWESOME 3D IMAGE SLIDER!

  • Javascript version is out!

    Now CU3ER works beautifully on all devices!

  • Slick WordPress plugin.

    wpCU3ER is a WordPress plugin designed to provide easy CU3ER integration into WordPress powered websites while offering lots of advanced CU3ER content editing & managing features.

Imprimer

LHCP - Article Détaillé

IMG 1074 copie

LIVRE EN PRÉPARATION

Le sujet de ce livre est probablement un des plus intéressants qui puissent exister car je vais tout simplement vous parler de vous même. Vous êtes donc le sujet principal de ce livre puisque nous allons aborder des sujets tels que votre bien-être, votre santé, votre mal-être, votre maladie et de vos pathologies. Comment vous amener à vivre une expérience de bien-être et de santé ?

Or, la question essentielle est :
___ « Qui êtes vous ? »

Une première ébauche de réponse consisterait à dire :
___ « Je suis un être humain. »

Mais alors une deuxième question me vient immédiatement à l'esprit :
___ « Qu'est ce exactement qu'un être humain ? »

En effet je peux imaginer que plus nous pouvons nous rapprocher de la vérité et comprendre avec précision ce qu'est un être humain, plus il nous sera aisé de répondre à ces autres questions :
___ « Qu'est-ce que le bien-être d'un être humain ? Qu'est-ce que le mal-être d'un être humain ? Qu'est-ce que la santé d'un être humain ? Qu'est-ce que la maladie d'un être humain ? Que sont exactement les pathologies d'un être humain ? »

Répondre à toutes ces questions faciliterait peut-être la découverte d'une piste, d'une orientation plus précise pour savoir :
___ « Comment trouver des solutions efficaces pour passer du mal-être au bien-être, de la maladie à la santé ? »

Cela représente toute une quête, tout un chemin de conscience, toute une vie de recherche qui va me marquer profondément et aboutir à un changement de paradigme dans ma perception de l'univers qui a de profondes répercussions sur ma vie concrète et pratique de tous les jours.

Un paradigme est une représentation du monde, un model cohérent de vision du monde qui repose sur un model théorique ou un courant de pensée. Les paradigmes changent dans le temps en fonction de l'évolution des connaissances. Si mon expérience personnelle d'être humain, et de professionnel de santé est à l'origine d'un changement de paradigme à un niveau personnel, il est également vrai que l'évolution des paradigmes scientifiques m'a fortement influencé, et est à l'origine des différentes orientations que j'ai choisies lors de mes propres recherches. 

Avec du recul et plus de trente ans d'expérience professionnelle j'ai pris conscience que j'étais loin d'être le seul à traverser un changement de paradigme important, et que de très nombreux êtres humains vivent ce même changement ou le vivront dans un avenir proche. De nombreux êtres humains se sentent déjà concernés. Ce changement de paradigme concerne donc l'humanité toute entière.

___ « Mais quel est donc ce changement, ce passage ? » me demanderez vous.
Je répondrais :
___ « Il s'agirait plutôt d'un pas sage d'une représentation matérialiste à une représentation spirituelle du monde. »

___ « Mais qu'y a-t-il derrière le mot spirituel ? »
Le mot esprit (spirit) et le mot divin (el) ? Être spirituel signifierait être un esprit divin ? Est-ce seulement une affaire de religion ? Où bien au contraire est ce un sujet universel intéressant les scientifiques autant que les mystiques, et concernant tous les êtres humains ? Si j'en crois André Malraux lorsqu'il disait :
___ « Le vingt et unième siècle sera spirituel ou ne sera pas. »,
nous sommes tous concernés et il me semble percevoir derrière cette phrase une certaine urgence. Être spirituel ne serait il pas retrouver et intégrer notre véritable identité (divine) ? Ce changement de paradigme toucherait tous les êtres humains donc tous les secteurs de l'activité humaine : les sciences physiques, la technologie, la biologie, la génétique, la médecine, le bien-être, les arts, la philosophie, les religions...

Et en quoi ce changement de paradigme me concerne-t-il personnellement ? Quelle est ma manière de l'appréhender ? Comment m'y suis je pris pour effectuer ce pas sage ? C'est précisément l'objet de ce livre.

Mais pour en revenir au tout début de cette quête, ma motivation essentielle était à l'origine d'augmenter l'efficacité des soins que je donnais pour soulager les souffrances et les infirmités. Au cours de cette quête, j'ai été amené à revoir mon objectif qui restait toujours l'efficacité mais cette fois ci pour libérer le bien-être et la santé. Changer sa représentation du monde est parfois inconfortable, et peut également aboutir à des prises de consciences importantes qui permettent à une recherche de donner du fruit. Mon propos est de témoigner de mon propre chemin de conscience. Peut-être entrerez vous en résonnance avec ce témoignage et y trouverez vous une source d'inspiration ou une aide pour effectuer également votre propre pas sage.

Dès mon enfance j'étais plongé dans un monde qui m'était décrit comme étant purement matériel. Cet univers décrit par Isaak Newton a profondément marqué la pensée humaine. Comme je le dirai plus loin, ce paradigme matérialiste est vrai, mais il n'est qu'une partie de la réalité. Vivre selon une représentation purement matérialiste du monde est cependant limité et nous fait passer à coté de la vérité qui est beaucoup plus vaste. Or plus nous nous rapprochons de la vérité, plus nous comprenons le fonctionnement de l'être humain, et plus nous pouvons trouver les moyens d'être efficace pour lui permettre d'accéder au bien-être et à la santé.

ELLE3.400Dans ce livre, je partagerai avec vous quelques souvenirs de ma vie personnelle et surtout de ma vie professionnelle qui montrent comment la nature, les coïncidences, les hasards, les synchronicités arrivaient par petites touches, tout au long de ma vie, pour me signaler que l'univers était bien plus que de la matière.

Mon parcours professionnel est jalonné par des étapes précises qui ont chacune contribué à des prises de conscience importantes et m'ont mis progressivement sur la voie.

Je vous décrirai ainsi mes débuts en tant que professionnel de santé. Vous découvrirez le dogme et le paradigme limités de la kinésithérapie (notamment celui de la poutre composite dans les pathologies vertébrales) tels qu'ils m'ont été enseignés lors de mes études. Vous comprendrez pourquoi à cette époque, les résultats obtenus pour soulager une colonne vertébrale étaient tellement limités.

Puis j'expliquerai comment la méthode Mézières a été le premier changement de paradigme important dans ma vie professionnelle. Bien que sur le plan de la mécanique du corps humain, les découvertes de Françoise Mézières représentent un progrès incontestable (avec le modèle de l'arc), nous sommes toujours dans une vision matérialiste de l'être humain. Bien que meilleurs, les résultats obtenus demandaient beaucoup d'efforts de la part du praticien et du patient, et se révélaient insuffisants à mon goût.

Pour vous aider à comprendre la place importante de l'énergie dans la compréhension de ce qu'est un être humain, je parlerai également de quelques expériences vécues lors de ma formation en acupuncture chez Robert Courbon, et dans ma pratique du Qi Gong art martial interne chinois.

Étant confronté quotidiennement aux pathologies vertébrales, et notamment aux douleurs siégeant dans cette région, j'ai fréquenté quatre écoles d'ostéopathie. Je montrerai comment l'ostéopathie a évolué doucement vers un changement de paradigme. Comment d'une technique purement mécaniste et structurelle, l'ostéopathie est passé progressivement à une vision plus fonctionnelle, puis sensorielle et crânienne.

Avec Maurice Poyet et Montserrat Gascon, vous découvrirez que l'ostéopathie s'ouvre à une dimension énergétique, holographique et quantique.

Puis, à une époque importante de ma vie, le moment était arrivé pour moi de quitter tous mes maîtres extérieurs pour rencontrer mon maître intérieur et effectuer ma propre recherche, inspirée bien entendu par l'expérience acquise lors de mes formations, mais également inspirée par la Vie Elle-même, tout simplement. Cette recherche dont je vous relaterai les étapes aboutit à la création d'une nouvelle approche du bien-être : la Libération Holographique du Cœur Péricarde® Méthode Chamodot qui est l'objet de ce livre.

Bien qu'initialement proche de la kinésithérapie, de l'ostéopathie et de l'acupuncture, je m'en différencierai rapidement par une approche originale de l'être humain orientée vers le bien-être et qui est à la fois anatomique, énergétique, microscopique, quantique et holographique. 

Une approche anatomique globale m'a permis de prendre conscience que la rétraction des tissus exerce de telles contraintes mécaniques qu'elle perturbe l'anatomie et donc la physiologie de notre corps, pouvant expliquer l'installation de nombreuses pathologies. À l'aide de schémas d'anatomie commentés, vous pourrez vérifier dans ce livre que tous les tissus sont concernés par les rétractions : les organes, les viscères, les muscles, les fascias, (importance du péricarde), les os, les artères, le cerveau, les dents... Vous pourrez également comprendre pourquoi ces rétractions perturbent tous les systèmes du corps : les systèmes nerveux, cardiovasculaire (le cœur chef d'orchestre de la mécanique quantique), respiratoire, immunitaire, digestif, endocrinien, musculo-squelettique (ostéopathique)... De ces preuves anatomiques nous pourrions déduire qu'il est possible qu'en rallongeant tous les tissus rétractés, nous puissions améliorer beaucoup de problèmes.

Ce fut le départ de ma quête pour rallonger les tissus. Par exemple, si un tissu musculaire se rétracte de 10 cm, nous, professionnels de santé, souhaitons légitimement rallonger ce tissu de 10 cm. Telle fut la motivation du début de ma recherche professionnelle. 

De nombreuses techniques luttant contre les rétractions tissulaires existaient sur le marché. Après les avoir explorées, j'ai constaté qu'elles étaient souvent agressives pour des résultats insuffisants et éphémères. En effet je n'obtenais qu'un rallongement de 2 mm alors que la rétraction était de 10 cm. De plus le résultat obtenu ne durait que 2 heures après quoi la rétraction était à nouveau de 10 cm. Épris d'efficacité dans mon travail, de tels résultats étaient pour moi nettement insuffisants, et ne trouvant aucune technique réellement efficace pour rallonger les tissus, je me suis décidé à effectuer ma propre recherche.

ELLE4.400Avant cette époque, en tant que masseur-kinésithérapeute je luttais « contre le mal-être, la maladie et l'infirmité » comme il me l'a été enseigné en faculté, et les résultats obtenus étaient décevants. Puis, à la lumière de cette nouvelle approche anatomique je me suis mis à lutter « contre les rétractions tissulaires », et les résultats obtenus étaient encore insuffisants. La question était :
___ « Pourquoi ? »

Je vous raconterai comment Mère Theresa et une approche énergétique par une longue pratique du Qi Gong (art martial interne chinois), m'ont permis de répondre à ces questions essentielle :
___ « Pourquoi lutter contre la maladie et les infirmités reviendrait en fin de compte à obtenir le résultat inverse de celui recherché, et serait contre productive ? Pourquoi nous concentrer sur la libération du bien-être serait une solution plus efficace pour le rétablissement de la santé ? Pourquoi lutter contre les rétractions tissulaires est inefficace ? Pourquoi est-il plus efficace, pour rallonger ces tissus, de nous concentrer sur la recherche de leur bien-être ? »
Je vous donnerai l'unique clé de compréhension qui permet de répondre à toutes ces questions.
Comprendre qu'œuvrer pour le bien-être est une orientation nettement plus efficace et productive que lutter contre le mal-être, la maladie et l'infirmité fut une prise de conscience fondamentale mais insuffisante.

D'autres clés en effet étaient également indispensables. Pour les découvrir il m'a été nécessaire de répondre à ces autres questions :
___ « Qui sommes nous ? Qu'est-ce que le bien-être ? Comment libérer le bien-être ? »

Il m'avait été enseigné que nous ne sommes qu'un corps physique limité, agissant sur un autre corps avec les outils limités de la matière. J'ai expérimenté cette approche Newtonienne matérialiste limité du corps humain qui donne des résultats limités. Ma quête d'efficacité pour créer du bien-être m'a donc poussé à chercher plus loin.

Puis avec le nouveau paradigme de la physique quantique j'ai appris que j'étais une conscience et que cette conscience pouvait agir sur la matière. Et cela change tout d'être une conscience : en tant qu'être humain, mais également en tant que médecin, thérapeute ou simple artisan de bien-être. En effet nous ne sommes pas qu'un corps limité, agissant sur un autre corps avec les moyens limités de la matière (physique newtonienne) et donc des résultats limités. Nous sommes également une conscience illimitée en interaction avec une autre conscience illimitée (physique quantique), peut-être pour des résultats plus efficaces.

Une approche microscopique quantique et holographique de la cellule m'a permis d'émettre une hypothèse pour définir plus précisément un modèle de fonctionnement cellulaire.
J'ai pu ainsi redéfinir plus précisément le mal-être, le bien-être, la maladie et la santé.
Grâce à ce model théorique j'ai pu également comprendre pourquoi les rétractions tissulaires à l'origine des perturbations anatomiques s'installent, et en déduire une orientation plus efficace pour rallonger les tissus.
Enfin cette approche m'a permis d'adopter des nouveaux outils quantiques, énergétiques et informationnels dans lesquels la conscience et l'amour jouent un rôle important.
Cette nouvelle orientation associée à l'utilisation de ces nouveaux outils va permettre un bon en avant dans les résultats cliniques en terme de rallongement des tissus et d'accès au bien-être. Sur 10 cm de raccourcissement tissulaire j'obtenais dès cette époque 2 à 3 cm de rallongement, ce qui était déjà nettement supérieur à 2 mm.

Les résultats cliniques ne me suffisaient pas. J'étais curieux de savoir si des scientifiques avaient apporté des preuves qui pourraient valider mon hypothèse. Plus tard, j'ai eu la chance de découvrir les travaux de Bruce Lipton Dr. en biologie cellulaire, de Albert Einstein, du Professeur Régis Dutheil, du Docteur Léonard Laskow qui me confirment chaque jour dans cette nouvelle approche de l'être humain.

Une compréhension fondamentale commençait à voir le jour en moi. Plus j'avançais dans ma recherche et plus je prenais conscience que : rallonger les tissus, rétablir le bien-être des cellules pour les ouvrir, rétablir une physiologie fonctionnelle et donc une anatomie fonctionnelle, libérer le bien-être, rétablir la santé, rétablir un contact avec sa conscience (son âme, son Esprit, ou Dieu) étaient en fait une seule et même quête vue sous différents angles. Fort de cette compréhension qui me donnait de nombreuses clés complémentaires, j'étais confirmé dans le fait que si un tissu se raccourcissait de 10 cm, ce qui signifiait mal-être et maladie, il était indispensable de le rallonger de 10 cm pour rétablir le bien-être et la santé. J'étais donc encore plus motivé pour être efficace dans l'art de rallonger les tissus, car plus le tissus se rallongeait, plus le bien-être était libéré, plus la santé était rétablie, et plus s'ouvrait un accès à la spiritualité.

ELLE6.400À ce stade de ma recherche, les résultats obtenus en terme de bien-être étaient bien meilleurs, mais il manquait encore un élément important. En effet, rallonger 3cm de tissus alors que le raccourcissement était de 10 cm ne pouvait pas me suffire. La question que je me posais était :
___ « Puisque l'orientation pour rallonger les tissus était bonne et puisque les outils pour le faire étaient efficaces, alors comment se faisait-il que je n'obtenais que 3cm de rallongement et non les 10 cm souhaités ? »

De toute évidence il me manquait une pièce importante du puzzle que j'essayais de reconstituer.

Je vous raconterai comment le professeur Régis Dutheil avec ses travaux sur l'holographie et comment Maurice Poyet avec ses découvertes en ostéopathie m'ont aidé à découvrir cette pièce manquante. Je vous expliquerai en quoi le fait de comprendre que : « Le corps est une image holographique de notre conscience projetée à travers le mur de la lumière. » m'a permis d'en déduire la nécessité d'utiliser ces outils quantiques de manière globale afin d'avoir une action holographique qui vient compléter une action locale et régionale.
Le résultat de cette compréhension est la mise au point d'un protocole de soins très complet tenant compte de tous les facteurs exposés précédemment. Les résultats cliniques ont été immédiats. C'est à partir de cette époque que je commençais à obtenir fréquemment un rallongement tissulaire de 10 cm quand la rétraction était de 10 cm, soit la disparition complète de cette rétraction. Les conséquences sur le bien-être et la santé devenaient spectaculaires.

Conclusion, c'est seulement après avoir tenu compte de tous ces facteurs, de toutes ces approches que j'ai atteint une efficacité réelle dans l'art de rallonger les tissus, rétablir les fonctions cellulaires et libérer le bien-être et la santé.

La synthèse de ces différentes approches est une véritable alchimie qui intègre une orientation nouvelle vers le bien-être à l'ouverture de toutes les cellules et donc au rétablissement des longueurs tissulaires, grâce à une action locale régionale et holographique. Cela est rendu possible grâce à un nouveau paradigme à une nouvelle compréhension de l'être humain, qui a permis le choix d'une nouvelle orientation et l'utilisation de nouveaux outils quantiques en tenant compte des lois de l'holographie. Cela donne une méthode entièrement novatrice : la Libération Holographique du Cœur Péricarde® Méthode Chamodot, pour libérer le bien-être, la santé, la paix et la joie. 

 

 

Pourquoi ces problèmes  : douleurs, tensions, pathologies, mal-être, isolement, manque, dépendance ? STRESS et fermeture cellulaire

Bruce Lipton, père de l’épigénétique, a démontré que le STRESS (agression physique, émotionnelle, électromagnétique etc) déclenche la sécrétion d’hormones de stress (cortisol et adrénaline) dans le sang. En contact avec ces hormones, les cellules diminuent de volume et se ferment. Ce fait, en apparence anodin, est d’une importance capitale car il est responsable de la plupart de nos maladies et de notre mal-être. Pour mieux comprendre l’impact énorme du stress sur notre vie, et trouver une solution efficace il convient de savoir plus précisément qui nous sommes et comment nous fonctionnons.

Nous sommes un champ de conscience en inter action avec des cellules grâce à l’information

Le physicien Gerald Feinberg décrit 3 types de particules : 1) Les tachions qui sont toujours au dessus de la vitesse de la lumière, correspondant à l’univers super lumineux. Nous sommes une conscience constituée de matière super lumineuse. 2) Les bradions qui sont toujours en dessous de la vitesse de la lumière, correspondant à l’univers sous lumineux. Nous sommes aussi 50 trillards de cellules constituées de bradions, c’est-à-dire de matière sous lumineuse. 3) Les photons sont toujours à la vitesse de la lumière et correspondent à l’univers lumineux. Ils sont le support de l’information.

Nous sommes donc 50 trillards de cellules en inter action avec des champs de conscience, et cette interaction se fait grâce à l’information véhiculée par la lumière. Bruce Lipton a prouvé que le bien-être et la santé reposent sur un bon fonctionnement des cellules. Les chercheurs en biophotonique ont démontré que : « La santé existe quand la communication d'information est aisée et abondante à l'intérieur du corps, et que la maladie est due à un appauvrissement de ce flux d'information ». D’où le rôle fondamental de l’information pour que les cellules fonctionnent correctement.

1) Rétraction cellulaire, cause des rétractions tissulaires elles-mêmes cause de lésions ostéopathiques et de nombreuses pathologies

En présence d’hormones de stress, les cellules se rétractent (diminuent de volume), et quand des milliers de cellules se rétractent, les tissus du corps humain se racourcissent. La rétraction des tissus mous exerce sur notre corps des contraintes mécaniques qui déclenchent l’apparition de lésions ostéopathiques, elles mêmes responsables de douleurs (lombalgies sciatiques etc) et de tensions dans tout le corps. La rétraction des tissus est également à l’origine de nombreuses pathologies. Parmi ces dernières, les troubles : cardio-vasculaires (péricardite, infarctus du myocarde, hyper tension, troubles du rythme, jambes lourdes, varices, hémoroïdes), lymphatiques, hématologiques, digestifs (balonnements, hernies hiatales), respiratoires, musculo-squelettiques, hormonaux (problèmes de poids, de communication, défenses immunitaires, fatigue chronique, burn out), posturaux (cyphoses, scolioses, lordose), crâniens (migraines, acouphènes, surdité, vertiges de Ménière, occlusion), visuels, neurologiques, troubles du comportement, et du sommeil.

2) Fermeture cellulaire cause de nombreuses pathologies, de mal-être et d’isolement

En présence d’hormones de stress, non seulement les cellules diminuent de volume, mais en plus elles se ferment.

Il n’y a plus de passage entre le milieu intra cellulaire et le milieu extracellulaire. La cellule ferme sa bouche et ne peut plus manger ni recracher ses déchets. À court terme, elle dysfonctionne, et à long terme elle peut mourir. Quand les cellules d’un organe dysfonctionnent, cet organe lui même dysfonctionne, d’où de nombreuses pathologies.

En se fermant, les cellules se déconnectent des champs de conscience, et l’information ne passe plus. Le champ morphogénétique d’un organe envoie aux cellules des informations (le mode d’emploi  indispensable pour fonctionner correctement). La fermeture des cellules coupe leur connection au champ morphogénétique. Ces cellules fermées ne recoivent plus le mode d’emploi, et de ce fait dysfonctionnent. D’où l’apparition de nombreuses autres pathologies.

Un autre champ de conscience situé à l’intérieur de la cellule, est appelé par les mystiques âme, Dieu, amour, paix, joie, ou forces de guérison. Quand la cellule se ferme, ce champ se retrouve enfermé à l’intérieur de la cellule. La cellule devient la prison dans laquelle l’âme ou Dieu se retrouve prisonnier. Si toutes les cellules sont fermées, nous sommes « séparés » de ce champ et ne le sentons plus. Lorsque nous ne sentons plus la joie que nous sommes, « nous perdons la joie de vivre ». Si nous ne sentons plus la paix que nous sommes, nous voilà tourmentés. Ne sentant plus à l’intérieur l’amour que nous sommes, nous allons chercher cet amour à l’extérieur chez l’autre. Nous prenons alors conscience que n’étant plus en contact avec nous même, nous ne pouvons plus être en contact avec l’autre. D’où la sensation désagréable d’être isolé, déconnecté, seul. Si nous arrivons malgré tout à recevoir un peu d’amour de l’autre, nous voilà dépendants de l’extérieur. Tout cela est tellement désagréable que nous pouvons l’appeler « mal-être ».

Une solution, ça vous intéresse ?
Comment résoudre ces problèmes ? Ouvrir les cellules

Renoncer à lutter contre les rétractions tissulaires et cellulaires

La conception matérialiste officielle de l’univers repose sur la physique d’Isaak Newton. Elle est à l’origine de l’illusion que l’homme est un sujet qui opère sur des objets dont il est séparé. Cette ignorance est source de non-respect de la vie et de violence vis-à-vis des autres et de soi-même. Ainsi la médecine officielle standard reposant sur cette conception matérialiste lutte contre la maladie, les pathologies, les infirmités, les symptômes, les lésions ostéopathiques... Elle a montré ses limites. En effet, dans notre cas de rétraction tissulaire, tirer sur les deux extrémités d’un tissu pour lutter contre sa rétraction ne fonctionne pas, car il ne se rallonge pas. La physique quantique a prouvé que sujet et objet sont reliés par des interactions dans les deux sens. C’est ce qu’elle appelle le phénomène d’« intrication ». Lorsque le sujet agresse un objet, c’est lui-même qu’il agresse. C’est la raison pour laquelle Jean-Pierre Chamodot renonce aux techniques basées sur le principe matérialiste et violent de « lutter contre ».

Œuvrer pour le bien-être cellulaire

Il remplace « lutter contre » par « œuvrer pour ». Il vérifie par l’expérience que, dans la grande majorité des cas, la santé n’est que la conséquence du bien-être. C’est pourquoi, il consacre sa recherche à « œuvrer pour le bien-être ». Se reposant sur l’épigénétique, il redéfinit le bien-être et la santé selon des critères cellulaires. Inspiré par la nouvelle physique il choisit une technique basée sur le principe d’une conscience qui inter-agit sur une conscience par l’information pour avoir un impact sur la matière (cellules et corps physique). Ainsi, il crée une méthode de bien-être cellulaire, informationnelle, quantique, holographique et fractale conforme aux dernières données scientifiques : la Libération Holographique du Cœur Péricarde® (LHCP®). Pourquoi et comment ça marche ?

Œuvrer sur le comportement cellulaire pour ouvrir les cellules

Si la plupart des problèmes viennent du stress responsable de la rétraction et de la fermeture cellulaire, cette méthode, la LHCP®, propose donc d’agir sur le comportement de la cellule pour l’aider à récupérer un volume idéal et à s’ouvrir. Comment arriver à un tel résultat ? Trouver le mode d’emploi est précisément le but de la recherche de Jean-Pierre Chamodot.

Œuvrer en tant que conscience sur une conscience pour avoir un impact sur le comportement cellulaire et donc l’organe de matière

L’expérience montre qu’agir en tant que corps sur un corps est complètement inefficace car cela n’a aucun impact sur le corps. Le principe de l’action LHCP® est celui d’une conscience (champ) qui agit sur la conscience (ou champ morphogénétique) de l’organe pour avoir un impact sur l’organe de matière. Ce choix repose sur le constat de nombreux scientifiques : Einstein a prouvé que « seul le champ gouverne la particule », autrement dit que la conscience gouverne la matière. D’autres disent la même chose avec d’autres mots : Bruce Lipton prouve que le fonctionnement de la cellule est contrôlé par l’esprit, c’est-à-dire que le corps est contrôlé par le champ, la conscience, l’esprit ou l’âme. C’est donc en changeant l’esprit que le comportement cellulaire change, et que l’impact sur le corps est le plus important. Le physicien et médecin Régis Dutheil dit que « notre corps physique est une image holographique de notre conscience ». Pour changer l’image projettée (corps) il suffit donc d’agir sur le projecteur (la conscience). D’autres disent que la conscience gouverne le corps, ou encore que le champ morphogénétique d’un organe contrôle l’organe de matière. Pour modifier l’organe de matière il suffit donc de modifier son champ morphogénétique. Comment agir en tant que conscience sur une conscience pour avoir un impact sur le comportement cellulaire et donc le corps physique de matière ?

Œuvrer en état de cohérence cardiaque, créer un champ d’amour et associer l’intention par le geste, la pensée, le verbe et la visualisation

La physique quantique a prouvé que la conscience est créatrice. Comment créer avec sa conscience ? L’intention a un rôle fondamental dans l’acte de créer. L’intention peut être transmise soit par le toucher, soit par la pensée, soit par le verbe, soit par la visualisation (reception et emission d’hologrammes). En ce qui concerne l’intention par le toucher, Jean-Pierre Chamodot met au point le « toucher quantique » dans lequel une conscience touche une conscience pour recevoir et émettre des informations. Pour accroitre la puissance de l’intention, nous associons l’intention par le toucher à l’intention par la pensée, par le verbe, et par la visualisation. Nous mettre en état de cohérence cardiaque va aussi accroitre la puissance de l’intention qui devient un véritable rayon laser. Cela permet également de créer un champ d’amour entre la cellule et la conscience du praticien, aboutissant à un phénomène de résonnance qui permet à l’information de passer plus efficacement. La cellule étant crée parfaite par l’amour, ce champ d’amour lui permet de retrouver la mémoire de cette perfection. Nous envoyons ainsi, par l’intention, les informations qui vont changer le comportement des cellules dans le sens de l’expansion et de l’ouverture. Bien que beaucoup plus efficace que les techniques matérialistes, une intention dirigée localement ne suffit pas pour obtenir une ouverture et une expension cellulaire complète. Pourquoi ? Parce que notre corps est une image holographique de notre conscience, et cela a des conséquences concrètes qui remettent en question les techniques matérialiste locales et confirment la nécessité d’une action globale. Parlons holographie.

Œuvrer holographiquement (globalement)

L’holographie est un procédé photographique (images en 3D) découvert par Denis Gabor prix Nobel de physique. Karl Lashley biologiste, psychologue démontre que la mémoire n’est pas localisée dans une partie du cerveau mais que notre cerveau a un fonctionnement holographique. John Carew Eccles Prix Nobel de physiologie et médecine découvre les microchamps d’Eccles. Karl H. Pribram chercheur en psychologie et sciences cognitives s’en inspire et dit :  « Ces milliards d’ondes cérébrales pourraient former des interférences  puis des hologrammes cérébraux pouvant servir de support biophysique aux processus de la pensée et de la mémoire. L'enregistrement dans un champ électromagnétique qui enveloppe le cerveau a les caractéristiques d’un hologramme ». L’intuition de ces scientifiques a trouvé confirmation plus tard grâce à une nouvelle science appelée biophotonique. Kaznacheev avec plus de 12'000 expériences démontre que  la communication entre cellules se fait par l'intermédiaire de biophotons : radiations ultraviolettes de longueur d'onde 220 nm à 360 nm. Le Dr. Piotr Gariaev démontre que l’ensemble des photons émis dans l'organisme par l'ADN forme un champ vibratoire ayant les caractéristiques d’un hologramme. Cet hologramme appelé « génome ondulatoire » ou « supergène » porte les informations génétiques d'organisation et de coordination du fonctionnement des cellules. Pour Gariaev, l'ADN a la capacité de lire ses propres hologrammes et ceux qu'il reçoit, de les décoder, de les interpréter, de les modifier et de les enregistrer. Il a donc toutes les caractéristiques d'un ordinateur biologique.

Selon le professeur Régis Dutheil le corps n’est qu’une image holographique de notre conscience. Dans une image holographique, chaque point de l’image contient toute l’image. La conséquence est que chaque point du corps exprime le corps tout entier et non ce point. Cela signifie que si l’on agit sur un organe, nous assistons à une amélioration du corps tout entier. Mais cela est également vrai dans l’autre sens, car pour qu’un endroit du corps soit parfait (par exemple le péricarde), il est nécessaire de traiter non seulement le péricarde, mais également les influences qui viennent du corps tout entier, d’où l’appellation « libération holographique ». Un blocage d’épaule n’est pas un problème d’épaule, mais est l’expression de tous les blocages du corps. Conclusion, si l’on ne s’occupe que de l’épaule, cette dernière ne sera jamais débloquée puisqu’elle exprime les blocages situés dans tout le corps. Pour la débloquer, il sera nécessaire de débloquer le corps tout entier. Ces nouvelles données scientifiques pourraient remettre en question le bien fondé des spécialistes d’un endroit du corps en médecine. À la lumière de ces découvertes, une approche globale semble indispensable. C’est la raison pour laquelle, dans la LHCP®, ces outils de la conscience (l’intention) sont utilisés de manière globale, c’est-à-dire sur tous les tissus du corps humain. Cela contraint à un protocole de soin assez long, mais les résultats sont à la hauteur parce que les cellules s’ouvrent complètement et retrouvent leur volume idéal : une expérience à vivre.

Les résultats de la LHCP

1)    Expansion cellulaire SANTÉ

La cellule rétractée retrouve son volume idéal (Bien-être cellulaire). Si toutes les cellules augmentent de volume, les tissus se rallongent et retrouvent leur longueur idéale (Bien-être tissulaire). Les contraintes mécaniques qui déclenchaient l’apparition de lésions ostéopathiques et autres pathologies disparaissent. Les lésions ostéopathiques elles-mêmes disparaissent, et avec elles les douleurs et les tensions dans tout le corps. Les pathologies liées aux rétractions tissulaires disparaissent également laissant place à la SANTÉ.

2)    Ouverture cellulaire, expansion de conscience, SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Lorsque les cellules s’ouvrent, elles peuvent à nouveau manger, et recracher leurs déchets (Bien-être cellulaire), et de ce fait elles fonctionnent mieux.

Lorsque les cellules s’ouvrent, elles peuvent également se reconnecter aux champs de conscience. Les cellules d’un organe peuvent à nouveau recevoir du champ morphogénétique le mode d’emploi et donc fonctionner correctement (Bien-être cellulaire). D’où la disparition des pathologies liées au problème de fermeture cellulaire et de déconnection. Ces différentes pathologies laissent place à la SANTÉ.

Une cellule qui s’ouvre libère le champ appelé « âme » qui était enfermé à l’intérieur d’elle. Ce champ rayonne à travers la membrane cellulaire (Expansion de conscience). Le contact avec l’âme et Dieu est rétabli. Grâce à cette « complétude » retrouvée, nous pouvons à nouveau sentir la paix que nous sommes (les tourments disparaissent), la joie que nous sommes (nous retrouvons la joie de vivre), l’amour que nous sommes (nous retrouvons le contact avec nous-même donc avec l’autre, et sommes à nouveau autonomes). Tout cela est tellement agréable que nous pouvons l’appeler « BIEN-ÊTRE ».

Au revoir les problèmes : douleurs, tensions, pathologies, mal-être, séparation, isolement, manque, dépendances. 
Bonjour la vie : plaisir, détente, santé, bien-être, complétude, communication, abondance, autonomie.

 Choisir d'œuvrer pour bien-être

Quand j’ai entendu cette citation de Mère Teresa pour la première fois : « Je n'irai pas à une manifestation contre la guerre, mais si vous faites une manifestation pour la paix, invitez-moi. », je me suis demandé : « Que peut bien vouloir dire Mère Teresa ? » Il m’a fallu un certain temps pour le comprendre et l’intégrer. J’ai pratiqué et enseigné le Qi Gong (art martial chinois) plus de vingt années, et durant cette période, j’ai pu vérifier par l’expérience que l’énergie se déplaçait systématiquement vers l’endroit de mon corps sur lequel je me concentrais. Cette prise de conscience m’a permis de considérer la citation de Mère Teresa sous un angle nouveau.

Et je me suis posé la question suivante : « Pourquoi mère Teresa ne veut-elle pas manifester contre la guerre ? » En effet, sa phrase : «Je n'irai pas à une manifestation contre la guerre», à la lumière de cette prise de conscience (que l’énergie se déplace vers l’endroit où je me concentre), signifie que manifester contre la guerre reviendrait à me concentrer sur la guerre et à nourrir cette dernière. Cela aurait pour conséquence de la faire grossir, obtenant ainsi le résultat inverse de celui souhaité initialement. Par contre si je manifeste pour la paix, je me concentre sur cette dernière, la nourrissant de mon énergie. Le résultat serait de faire grandir la paix. De plus en me focalisant sur la paix, je cesse de penser à la guerre, donc de la nourrir, et cette dernière maigrit jusqu’à disparaître. Dans ces conditions, ne vaut-il pas mieux rêver de paix (plutôt que d’absence de guerre) afin de créer efficacement un monde meilleur ? Alors oui, je prends conscience de la profondeur de cette citation de Mère Teresa, et partage son aspiration à créer un monde de paix. J’en déduis de manière plus générale que si l’énergie se dirige vers l’endroit où je me concentre, il serait judicieux de me concentrer exclusivement sur ce que je souhaite afin de le créer, plutôt que de lutter contre ce que je ne souhaite pas et le nourrir. Et ceci s’applique bien entendu à ma vie professionnelle.

En tant que Masseur-Kinésithérapeute, n’était-il pas indispensable pour moi de comprendre en profondeur ce qu’est la santé ? Quelle définition l'OMS donne-t-elle de la santé ? « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. » Cette définition n’attire-t-elle pas notre attention sur le bien-être ? Pour en revenir à la citation de Mère Teresa, et à propos de mon métier, ne conviendrait-il pas de dire également : « Je ne lutterai pas contre la maladie, les pathologies et les infirmités, mais si vous oeuvrez pour le bien-être et la santé, invitez moi. » À la lumière de ce qui précède, l’art de libérer et cultiver le bien-être et la santé devient fondamental. Cette prise de conscience a été un tournant majeur dans ma vie professionnelle. Une intuition va également influencer profondément l'orientation de mes recherches. Celle que la santé, dans la plupart des cas, n’est que la conséquence du bien-être, et que par conséquent la recherche du bien-être est la priorité. Si dans un premier temps, ma quête était le soulagement de la souffrance, de la maladie et de l’infirmité, depuis cette nouvelle compréhension elle consiste à libérer et cultiver le bien-être. Pour cette raison, il est juste de dire que la Libération Holographique du Cœur Péricarde® LHCP Méthode Chamodot est une nouvelle approche du bien-être. Ainsi dès lors, j’ai orienté mes recherches dans cette direction, celle du bien-être. Et à force de chercher, on finit toujours par trouver des choses intéressantes et novatrices.

Les résultats obtenus, après plus de trente ans d'observation de l'expérience des autres et de mes propres expériences, ont dépassés toutes mes espérances. Ce recul m'amène aujourd'hui à penser que cette hypothèse quelque peu audacieuse émise au début de mes recherches : « Et si la santé n'était que la conséquence du bien-être ? » est fondée. La seule nécessitée est donc d'oeuvrer pour le bien-être. Ainsi ces deux quêtes, libérer le bien-être et soulager les souffrances endurées, n'en feraient qu'une, à la condition sine qua non de se focaliser uniquement sur la recherche du bien-être. Il m'a été nécessaire pour vérifier cette hypothèse, de trouver une définition satisfaisante de l'être humain et du bien-être, puis d'élaborer une méthodologie qui permette de libérer le bien-être, et enfin de trouver des outils appropriés qui le permettent. Une fois cette méthodologie et ces outils définis, il restait à expérimenter, puis à en démontrer l'efficacité. Pour cela je devais définir des moyens fiables de vérification et d'évaluation du bien-être. L'exploration du nouveau paradigme scientifique (physique, biologie, épigénétique, neurosciences, biophotonique...) a été une source d'inspiration précieuse pour y parvenir. Le but de toute cette quête du bien-être est de partager mes découvertes et de les mettre au service de tous. Dans un état de bien-être suffisant, chacun peut être en contact avec son envie naturelle de contribuer. Puisse ainsi l'être humain prouver qu'il est aussi capable de co créer un monde meilleur. 

Jean-Pierre Chamodot

Le bien-être, qu’est ce que c’est exactement ?

Selon l’ancienne vision de la réalité ou ancien paradigme matérialiste, reposant sur la physique de Isaac Newton, nous ne serions qu’un corps physique. Bien-être et santé auraient une définition mécanique, chimique et génétique. Par exemple, le bien-être serait ce que nous ressentons après la pratique d’un sport, sans respect des limites de notre corps. C'est-à-dire une diminution de la souffrance et un vague état euphorique généré par la libération d’endorphines (morphine) dans le sang. Est-ce vraiment cela le bien-être ? Ou bien n’est ce qu’une illusion, un paradis artificiel du à une molécule chimique qui ment à notre cerveau en lui disant que nouss sommes bien et détendus quand nous sommes mal et crispés ? De plus cette molécule, comme de nombreuses drogues, rend dépendant. Et si le bien-être était quelque chose de complètement différent ? Dans cet ancien paradigme, on agit en tant que corps limité sur un autre corps pour lutter contre le mal-être et les maladies. Les outils employés par la médecine standard  (allopathie) sont ceux de la physique mécanique de Newton et de la chimie organique. Pour quels résultats ? Et si cette approche matérialiste ne suffisait pas pour définir et rétablir le bien-être ?

Dans la nouvelle vision de la réalité, résultant du nouveau paradigme scientifique, la définition du bien-être et les moyens pour y parvenir sont tout autres. Alors qu'est-ce que le bien-être ? Et comment œuvrer pour le bien-être ?

Libération Holographique du Cœur Péricarde® (LHCP - Méthode Chamodot)

La cellule, le champ de conscience et l’information, clés de notre bien-être et de notre santé.

Nous sommes un champ de conscience en interaction avec des cellules. Notre bien-être repose sur cette interaction grâce à l'information. Face au stress les cellules se ferment et coupent ainsi leur connection au champ de conscience. Privées de cette connection qui leur apporte les informations indispensables (le mode d'emploi), les cellules ne fonctionnent plus correctement. D’autre part en se fermant, elles diminuent de volume et nos tissus se rétractent, générant de nombreuses pathologies.

Comment ouvrir les cellules pour rétablir cette connection, une bonne fonction cellulaire et une bonne longueur tissulaire? La clé est d’agir en tant que conscience sur le comportement des cellules pour qu'elles s'ouvrent.  Le but est d’assurer aux cellules l’apport des informations positives indispensables, et de les libérer des informations ou mémoires négatives. Avec quels outils ? Ceux de la conscience. La physique quantique a prouvé que la conscience est créatrice, c'est-à-dire que par la simple observation d'une onde potentielle, elle crée la matière. Elle insiste également sur le rôle fondamental de l’intention dans l'acte de créer. L’intention peut être transmise soit par le toucher, soit par la pensée, soit par le verbe, soit par la visualisation. Comment augmenter l'efficacité de l'intention ? Si à l'intention par le toucher, vous ajoutez l'intention par la pensée plus l'intention par le verbe plus l'intention par la visualisation, elle est d’autant plus efficace. Être en cohérence cardiaque est une autre manière d'augmenter l'efficacité de l'intention qui devient un rayon laser. Par ailleurs en cohérence cardiaque nous sommes en état de créer un champ d’amour qui permet d’entrer en résonance avec les cellules. Ainsi l’information passe mieux et l’impact de l’intention sur les cellules est-il encore plus efficace.

Résultat : L’ouverture cellulaire libère les forces de guérison. Elle permet aux cellules de recevoir les informations indispensables et de fonctionner correctement. Elle permet aussi une connection avec un champ que les physiciens appellent la conscience et que les mystiques appellent l’âme. Cette connection, appelée complétude par les sages, nous permet de sentir la joie, la paix et l’amour que nous sommes, et d’expérimenter l’unité. Cette expérience est tellement agréable que c’est peut-être cela la vraie définition du bien-être. Et la santé ? Elle n’est que la conséquence du bien-être. 

Pour en savoir plus sur les résultats de la LHCP

Pour en savoir plus sur la LHCP