Articles

Imprimer

LHCP - Lettre aux ostéopathes

 

Ostéopathie du nouveau : Le saviez vous ? 

 

Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (LHCP Méthode Chamodot)

 

ELLE1.moyenMa quête de l'efficacité pour soulager et accéder au bien-être m'a fait passé par les circuits officiels de formations qui m'ont apporté quelques bases solides. Je les en remercie. Mais cela me laissait insatisfait, et, chercheur de vérité, je me suis ouvert à d'autres approches qui m'ont fait passer par des chemins imprévus, parfois même surprenants. Cela m'a ouvert tout un monde de réflexion sur des questions essentielles. Avoir la tête au ciel est certes source d'inspiration, mais la quête d'efficacité donc de vérité exige d'avoir également les pieds sur terre pour éviter le n'importe quoi. Ma base scientifique m'a permis de vérifier des quantités d'hypothèses par l'expérimentation, et de ne retenir que ce qui fonctionne réellement. Je vous livre ici une partie du résultat de trente années de recherche.

Qui sommes nous ? Qui soigne qui ?

L'étude de la cellule au microscope montre qu'une cellule vivante bouge et qu'une cellule morte ne bouge pas. C'est donc la vie qui anime la cellule. Âme vient du mot anima qui vient du mot animer c'est-à-dire mouvement. L'âme, la vie, le mouvement sont donc trois mots différents qui décrivent ce qui fait bouger nos membranes cellulaires. Et si c'était cela le M.R.P. ? Sommes nous la membrane cellulaire (le corps) qui bouge ? Ou sommes nous ce qui anime la membrane cellulaire (l'âme) ? Les bouddhistes avec la réincarnation et les personnes qui sont revenus d'une expérience de mort clinique (N.D.E.) disent tous qu'ils continuent de vivre lorsque le corps est mort. Si je continue de vivre quand mon corps est mort, alors je ne suis pas ce corps mortel, mais je suis l'âme immortelle. Le corps est le véhicule qui permet à l'âme d'agir dans la matière. Si j'entre dans ma voiture, je ne dis pas que je suis la voiture.
L'étude de l'holographie le confirme (voir ci-dessous). L'âme crée le corps, et le corps n'est qu'une création (une image) de l'âme.

Quel intérêt pour un ostéopathe de savoir qu'il est une âme ?
Accéder à une meilleure compréhension de ce qu'est la maladie, la santé, et orienter ainsi l'action thérapeutique avec justesse vers plus d'efficacité. Accéder à des nouveaux outils thérapeutiques, les outils de l'âme, pour être plus performant en terme d'accès à l'information (diagnostiques), et d'action thérapeutique (technique d'harmonisation). Bref, plus de simplicité et d'efficacité.

ELLE3.400Du corps émotionnel au corps physique
Les chocs émotionnels agissent sur le corps émotionnel (le corps le plus dense de l'âme), qui agit sur le corps physique en provoquant la fermeture et la rétraction de la cellule.

Le corps humain obéit donc aux lois de la mécanique
La fermeture de milliers de cellules est à l'origine de rétractions tissulaires qui vont entrainer des contraintes mécaniques dans tout le corps avec des conséquences anatomiques précises.

Une nouvelle approche anatomique
Cette approche originale de l'anatomie montre comment ces rétractions exercent des contraintes mécaniques dans tout le corps telles que les conséquences anatomiques expliquent la plupart des pathologies, dont les lésions ostéopathiques osseuses. Pour avoir la liste des pathologies liées à ces rétractions et donc traitées par la LHCP, vous pouvez assister à une conférence sur internet gratuite, ou cliquer ici

Cette approche anatomique, quel intérêt pour un ostéopathe ?
- Il comprend qu'ouvrir les cellules et donc traiter la rétraction de tous les tissus mous peut soulager la quasi totalité des pathologies.
- Il comprend l'importance d'ouvrir toutes les cellules.
- Il comprend que s'il y parvient, il augmente le champ d'application de son intervention, et peut soulager plus de pathologies.
- Il comprend la cause de la plupart des lésions ostéopathiques osseuses et la solution pour éviter leurs récidives.
- Il comprend l'importance de traiter également le péricarde et chaque partie du cerveau, ainsi que les autres tissus habituellement hors de portée de la main.
- Il s'intéresse donc à trouver un moyen pour savoir ouvrir les cellules, quelles cellules, pour effectuer diagnostique et un traitement dans les régions du corps hors d'atteinte pour les mains. S'il apprend que les outils de l'âme permettent tout cela, il va s'y intéresser.

Les outils de l'âme
Si nous sommes l'âme et que l'âme est d'essence divine, nous avons en nous les attributs divins, et sommes notamment omniscients et omnipotents. Si nous en avons conscience et savons nous en servir, nous pouvons accéder aux outils de l'âme que j'appelle les outils thérapeutiques du 3ème millénaire.

Les outils de l'âme : Quel intérêt pour un ostéopathe ?
Ces outils ouvrent des possibles tout autres en terme de diagnostiques et d'actions thérapeutiques. Ils sont efficaces pour ouvrir les cellules. Ils permettent d'accéder au corps tout entier, et notamment au péricarde et au cerveau.

ELLE4.400Des mains plus performantes pour sentir
Certes, si nous pensons que nous ne sommes qu'un corps mécanique, il est intéressant de connaitre l'anatomie et de mettre nos mains aux endroits justes pour sentir l'organe ou l'os désiré. Mais ils ne sont pas tous accessibles. Si nous acceptons l'idée d'être une âme, nous pouvons appeler et faire venir dans nos mains la partie du corps désirée. Cela permet d'atteindre des zones du corps habituellement inaccessibles à nos mains. Nous disposons ainsi d'un véritable scanner qui ouvre le possible d'une exploration plus complète du corps, et notamment du système ostéo-musculaire, des organes, du péricarde, du coeur, des artères, du cerveau etc. et donc d'une action thérapeutique efficace dans un domaine beaucoup plus vaste.

Vertèbres, nouveaux tests et nouvelles corrections : vertèbres sacrées et coccygiennes
- J’ai pu  découvrir un nouveau test pour les vertèbres, ainsi qu'une nouvelle manière de les harmoniser, plus faciles, plus rapides, et plus efficaces.
- Ces tests m'ont permis de découvrir, entre autre, que les vertèbres sacrées et coccygiennes peuvent aussi être en lésion les unes par rapport aux autres, et être à l'origine de pathologies organiques. Je propose une manière facile et rapide de les diagnostiquer et de les harmoniser.

Causes et récidives des lésions crâniennes
J'ai pu constater que les rétractions du cerveau, du ligament crânio-péricardien et du péricarde étaient parmi les causes les plus fréquentes des lésions osseuses crâniennes et de leur récidives. L'ouverture des cellules du cerveau permet donc, entre autre, de faire disparaitre ces rétractions, et ainsi d'éviter la récidive des lésions crâniennes.

Le cerveau accessible à un ostéopathe ? Quel intérêt pour un ostéopathe ?
- Je propose un test permettant de scanner chaque partie du cerveau et ainsi de les traiter.
- Une des causes des récidives en ostéopathie crânienne est ainsi traitée,
- Les pathologies du système nerveux central et du système endocrinien (hypothalamus et hypophyse) le sont également.

Le dialogue avec l'âme ? Qu'est ce que c'est ?
- Le "dialogue avec l'âme" est une technique d'accès à l'information passant par l'âme omnisciente.

Le dialogue avec l'âme ? Quel intérêt pour un ostéopathe ?
- Il permet d'accéder aux lésions primaires pour déterminer quelles cellules sont fermées, et quels organes sont à traiter.
- Il permet aussi d'accéder à l'information (aux mémoires cellulaires) et à l'action thérapeutique sur le corps émotionnel, un des moyens d'ouvrir les cellules et de faire lâcher les rétractions tissulaires.
- Le dialogue avec l'âme m'a également permis de vérifier qu'une âme a eu plusieurs vies donc plusieurs corps physiques d'homme et de femme. Si le corps physique d'une femme n'a aucun attribut sexuel masculin, son corps émotionnel a une prostate, un pénis et des testicules. Si les organes du corps émotionnel ne correspondant pas au corp physique sont en lésion, nous pouvons en déduire qu'il s'agit d'une mémoire d'une vie antérieure. Ces lésions du corps émotionnel peuvent avoir un impact important sur le corps physique et expliquer certaines arthroses de hanche et d'autres pathologies. Une action thérapeutique au niveau du corps émotionnel va donc donner des résultats spectaculaires sur ces pathologies.

Le verbe créateur : la commande vocale pour ostéopathe
- Le verbe est tellement créateur qu'à ma grande surprise, il permet d'harmoniser des lésions ostéopathiques osseuses organiques et autres, pour peu que l'on sache quoi dire.
- J'ai mis au point une trentaine de "formules magiques" qui donnent des résultats spectaculaires. Exemple, mettez vos mains sur le crâne et sentez les lésions crâniennes. Puis dites la formule suivante : "Que les os du crâne retrouvent leur position fonctionnelle et leur fonction." Vous constaterez que le crâne se ré harmonise tout seul sous vos mains. C'est tout simplement la découverte de la commande vocale pour ostéopathe.

Autres outils thérapeutiques originaux et inattendus
- L'amour, la gratitude et le pardon,... ça marche pour l'eau comme le dit Massaru Emoto, mais aussi pour l'ostéopathie comme j'ai pu le vérifier.
- Ho'Oponopono est un art ancestral Hawaïen transmis par Morrnah Simeona, et repris par le docteur Len. Appliqué à l'ostéopathie, c'est un outil qui permet au thérapeute de soigner ses propres mémoires en soignant celles de son patient, avec un résultat corporel concret quantifiable et mesurable. C'est peut-être l'outil le plus efficace pour ouvrir les cellules.

L'holographie, qu'est ce que c'est ?
Les physiciens ont découvert un procédé photographique appelé holographie qui permet d'obtenir des images en trois dimensions (3D : en volume). Déchirez un négatif de photo normale en deux et gardez l'un des deux morceaux. Avec ce morceau vous ne pouvez obtenir que la moitié de l’image. Déchirez un négatif d’hologramme en mille morceaux, et récupérez un petit morceau. Avec ce un millième de négatif, vous pouvez reconstituer toute la photo, car dans chaque point de l’image holographique existe toute l’image.
Dans un deuxième temps, les scientifiques découvrent que le corps humain présente une structure holographique et obéit aux lois de l'holographie.

ELLE5.400Quel intérêt pour un ostéopathe de savoir que le corps humain obéit aux lois de l'holographie ?
- De comprendre qui nous sommes. Le professeur Régis Dutheil, chercheur au CNRS en Physique sur les particules super lumineuses, disait : « Le corps humain est une image holographique de la conscience (ou de l'âme), projetée à travers le mur de la lumière». La justesse de sa théorie, longtemps contestée, a été prouvée en 2011 par l'expérience d'un neutrinos dont la vitesse était supérieure à celle de la lumière (accélérateur de particules de Genève). Le corps humain obéit donc aux lois de l'holographie. Nous sommes donc une âme d'essence divine, omnisciente et omnipotente, ce qui nous donne accès aux outils thérapeutiques de l'âme.
- Si le corps humain est un hologramme, cela veut dire aussi que chaque point du corps exprime tout le corps, et non pas ce point particulier. Conclusion, pour avoir un maximum d'efficacité sur un point précis du corps, il est indispensable d'agir sur le corps tout entier.
- D'où la compréhension de la nécessité d'harmoniser toutes les lésions (osseuses, organiques, péricardiques et cérébrales) et d’ouvrir toutes les cellules en une séance. Une approche holistique qui vient compléter l'approche mécanique est donc indispensable pour atteindre un haut niveau d'efficacité.
- Les techniques d'harmonisation proposées par les outils de l'âme sont plus pratiques, plus faciles, plus rapides, et plus performantes. Elles permettent d'harmoniser toutes les régions du corps en une séance, et ainsi une approche plus globale donc plus efficace.
- Certaines pathologies (arthrose de hanches et PSH entre autres) ne peuvent trouver une solution efficace que grâce à une approche globale. Par exemple, aucun acte isolé ne peut débloquer une hanche, et le protocole complet permet de libérer complètement cette hanche. Idem pour d'autres pathologies.
- La mise au point de tests d'épaules et de hanches quantifiables et mesurables qui permettent :
- de vérifier l’efficacité d’un protocole et de chaque acte thérapeutique dans ce protocole. Ces tests permettent aussi de s’assurer que tout a bien été harmonisé en fin de séance.
- Ces tests m’ont permis d’aller plus loin dans ma recherche, et ainsi de compléter et d’enrichir le protocole que je propose.
- J’ai pu constater et vérifier l'importance d'agir sur le péricarde et les tissus mous.
- J’ai pu constater et vérifier l'efficacité des outils thérapeutiques de l'âme, du "dialogue avec l'âme", du traitement des mémoires cellulaires, du verbe créateur et des "formules magiques" sur les lésions ostéopathiques, du nouveau test que j'ai mis au point pour les vertèbres (y compris sacrées et coccygiennes), ainsi que ma nouvelle manière de les harmoniser.
- J’ai pu constater et vérifier que le corps humain obéit aux lois de l'holographie.

ELLE6.400Par exemple la hanche…
Arthroses de hanche : une approche holographique pour éviter une prothèse totale de hanche
Prenons l’exemple d’une hanche dont la rotation interne est bloquée (diminution d’amplitude) par la contracture (raccourcissement) des muscles croisant l’articulation. Plus la contracture est forte, plus le muscle se raccourcit, plus l’amplitude de rotation interne de hanche diminue, plus la contrainte mécanique est importante, plus la pression intra articulaire augmente, et plus l’usure du cartilage s’accélère lors des frottements dus aux mouvements de l’articulation. Lorsque le cartilage est complètement usé, la médecine appelle cela une arthrose, et propose une prothèse totale de hanche. D'où l’intérêt de faire relâcher les contractures pour diminuer la pression intra articulaire, donc la vitesse d’usure du cartilage, et ainsi éviter la prothèse.

Un praticien ayant une conception purement mécaniste du corps, pense qu’un blocage de hanche est un blocage de hanche. Il va donc devenir spécialiste de la hanche, et s’acharner sur celle-ci. La hanche restera bloquée parce que la conception mécaniste du corps ne fonctionne pas pour la hanche, et son patient aura une prothèse.

Pour celui qui sait que le corps est un hologramme, un blocage de hanche n’est pas un blocage de hanche, mais est l’expression de la totalité des blocages dans le corps tout entier. Pour qu’un point du corps soit parfait, il est donc nécessaire que le corps tout entier soit parfait, c’est-à-dire de traiter le corps tout entier en une séance. C’est un peu comme si chaque muscle était relié à tous les os (et pas seulement aux os sur lesquels il s'insère). De même, chaque os est relié à tous les muscles (et non pas uniquement à ceux qui s'attachent sur lui).

Imaginons que ce patient subit un traumatisme crânien générant des lésions ostéopathiques sur un os du crâne. Si cet os est relié à tous les muscles, sa lésion va entraîner une contracture (raccourcissement) de tous les muscles du corps (dont ceux qui croisent la hanche). Puis un autre jour, il fait un effort violent qui provoque une lésion d’une vertèbre lombaire. Si cette dernière est reliée à tous les muscles, sa lésion va entraîner un raccourcissement supplémentaire de tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche). Puis il subit un choc émotionnel qui va entrainer la rétraction cellulaire du péricarde et du rein droit. Tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche) se raccourcissent encore plus. Et ainsi de suite. 

A l'inverse, plus le praticien ouvre de cellules, plus les muscles se relâchent, et plus la pression donc la vitesse d’usure diminue.

Si un praticien traite 20% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 20%.
Si un praticien traite 50% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 50%.
Si un praticien traite 100% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 100%. La pression est redevenue normale ainsi que la vitesse d’usure, la rotation interne a retrouvé toute son amplitude, et le patient échappe à la prothèse.

Stage S4 et Méthode Poyet revue et corrigée par Jean-Pierre Chamodot



Ça y est, le nouveau protocole pour le stage S4 est au point. Il intégre de manière harmonieuse les découvertes de Poyet revues et corrigées par moi pour rendre une erreure impossible et donc pour en assurer l'innocuité.

Dans le stage S3 on vérifie par l'expérience que la formule magique pour les vertèbres ne traite que moins de 30% des lésions ostéopathiques vertébrales, et qu'il est nécessaire de mettre un protocole complémentaire en place pour harmoniser les 70% restantes. On découvre une nouvelle manière d'effectuer des diagnostics sur les vertèbres faciles et fiables même pour un débutant. Grâce à ces nouveaux tests, on peut vérifier que les vertèbres sacrées et coccygiennes ne sont pas soudées et peuvent être en lésion les unes par rapport aux autres (ce que la plupart des ostéopathes ignorent). Grâce aux outils de l'âme on peut les harmoniser. Mais il reste quelques problèmes sur certaines vertèbres qui ne peuvent être traités car ils viennent d'une cause énergétique. D'autre part corriger toutes ces lésions vertébrales est indispensable (holographie oblige) mais très long. D'où l'intérêt d'une méthode qui permette d'harmoniser beaucoup de lésions ostéopathiques osseuses en très peut de temps. C'est le cas de la méthode Poyet.

Dans le stage S4 on prend conscience que la méthode Poyet telle que découverte par ce dernier permet d'obtenir des résultas spectaculaires en très peu de temps si elle est bien utilisée. Malheureusement elle est souvent mal utilisée, ce qui entraine une agravation importante de l'état de santé du patient. En effet, on relance de manière autoritaire (bienque subtile) les vibrations de points énergétiques précis. Cela impose d'être expert en diagnostic ostéo car si le diagnostic est bon, la correction l'est également, ce qui permet d'harmoniser toutes les lésions ostéopathiques osseuses en quelques fractions de seconde. Si le diagnostic est faux, la correction l'est également, et l'on crée des centaines de lésions ostéopathiques osseuses en une fraction de seconde. Les experts en diagnostic sont rares, ce qui fait que la plupart des praticiens se trompent et aggravent leurs patients. Or je me sens responsable vis à vis des patients soignés par mes élèves. C'est la raison pour laquelle je ne voulais pas parler de cette méthode avant d'avoir trouvé le moyen de suprimer la possibilité d'erreures et ainsi de profiter de tous les avantages de la méthode Poyet sans les risques ni les inconvénients. La solution m'est arrivée peu après mon séjour à Assise. En trouvant des nouveaux tests et en utilisant des outils quantiques différents de ceux de Poyet, nous pouvons exploiter les découvertes de Poyet sans risque et bénéficier de tous ses avantages. En effet, les diagnostics mis au point par moi deviennent simples fiables et à la portée de tous. Les corrections sont fiables, non autoritaires et efficaces sans risque d'erreures. Résultat rique d'érreures = 0, et gain énorme en facilité et rapidité qui permet d'avoir une action holographique et donc de faire un pas de géant vers plus d'efficacité.Logo LHCP-V2-30mm300dpiOn en profite pour découvrir que certaines vertèbres sont perturbées par d'autres causes différentes des lésions ostéopathiques et en relation avec l'aspect vibratoires de points énergétiques. Une action ostéopathique sur ces vertèbres ne pourra pas les améliorer. Il sera nécessaire d'harmoniser ces points énergétiques si l'on souhaite résoudre cette difficulté. Cela aboutit à une avancée majeure dans la rapidité l'efficacité et la simplification du protocole LHCP. On va beaucoup plus loin, beaucoup plus vite beaucoup plus facile et beaucoup plus subtil.

Je me réjouis de mettre ces découvertes à la portée de tous dans le cadre des stages S4 que je propose.

 

 

 

 

Imprimer

LHCP - Stages Libération Holographique du Cœur Péricarde ®

Formation continue accréditée ASCA
créée et animée par Jean-Pierre Chamodot
Pour qui ? Pourquoi ?

 

 ELLE1.moyenCette formation LHCP est ouverte à tous


Elle s'adresse aux professionnels de santé. Elle est également accessible sans aucun prérequis à tous les chercheurs de vérité et de bien-être, à tous ceux qui souhaitent avoir une autre perception de la Vie et de leur Vie. Les ostéopathes sont particulièrement concernés par cette méthode qui peut être un complément essentiel à leur pratique en la rendant vraiment plus performante (Lire la «Lettre aux ostéopathes»). Les masseurs-kinésithérapeutes également. Mais aussi les médecins généralistes, les médecins spécialistes, les acupuncteurs, les homéopathes, les vétérinaires, les dentistes, les Infirmières...

Le fait de ne pas être un professionnel de la santé n'est nullement un handicap. Aucune connaissance préalable en anatomie n'est nécessaire pour suivre aisément ces stages.

Les stages LHCP ont pour objectif

de nous permettre de réveiller notre conscience, de redécouvrir nos sensations, de réveiller et développer nos perceptions, et de reconnecter les mains à notre sensibilité et notre écoute à un niveau quantique. Cette nouvelle approche permet de sentir autrement la vie qui anime nos cellules, nos organes et notre corps.

Professionnel de santé ou non, ce savoir "être et faire" peut avoir un aspect développement personnel. Il peut déboucher sur une pratique que nous pourrons concrètement effectuer sur nous-mêmes, nous donnant une autonomie plus grande pour retrouver et entretenir notre bien-être. Ces stages permettent également à chacun d'expérimenter dans son corps le bien-être et sa véritable identité afin de l'intégrer.

Nous pourrons également être dans le service de l'autre en tant que praticien dans le cadre de consultations en séances individuelles.

Les professionnels de santé auront une autre approche de l'être humain, une orientation thérapeutique nouvelle, et un outil thérapeutique puissant entre les mains soulageant un vaste domaine de pathologies et au service du bien-être. Certains en feront un complément précieux à leur pratique. D'autres seront séduits par cette approche et constateront de tels résultats qu'ils souhaiteront pratiquer uniquement la LHCP.

 

Formation LHCP en 21 jours répartis sur 6 stages en
Libération Holographique du Coeur Péricarde ®
(Méthode Chamodot)

S1 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 1 durée 6 jours

Logo LHCP-V2-30mm300dpi
Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles par tous sans aucun pré requis. Un certificat S1 de participation au stage en LHCP (Méthode Chamodot) Niveau 1 sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué S1 ont acquis des connaissances leur permettant de prendre conscience de leur véritable identité, d'accéder aux outils quantiques, et d'être efficaces dans leurs actes thérapeutiques. Ils n'ont pas encore toutes les pièces du puzzle en mains pour vérifier leur efficacité et avoir une action globale (voir plus bas: Programme des stages).

S2 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 2 durée 3 jours

2

Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles aux titulaires d'un certificat de participation au Stage S1 en LHCP (Méthode Chamodot). Un certificat S2 de Stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 2 sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué S2 ont acquis des connaissances leur permettant de pratiquer une grande partie du protocole de soins mis au point par Jean-Pierre Chamodot. Ils sont capables de vérifier l'efficacité de leurs actes thérapeutiques, et ont fait leur premier pas dans le sens d'une action globale. Cela leur permet de rendre de grands services à leurs patients dans un vaste domaine d'application (voir plus bas: Programme des stages).

S3 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 3 durée 3 jours

6Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles aux titulaires d'un certificat de Stage S2 en LHCP (Méthode Chamodot) Niveau 2. Un certificat S3 de participation au Stage en "Libération Holographique du Coeur Péricarde" (Méthode Chamodot) Niveau 3 sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué S3 ont acquis des connaissances leur permettant de pratiquer une partie encore plus importante du protocole de soins mis au point par Jean-Pierre Chamodot. Ils sont capables de vérifier l'efficacité de leurs actes thérapeutiques, et d'accéder à une action plus globale. Cela leur permet de rendre de grands services à leurs patients dans un domaine d'application plus vaste (voir plus bas : Programme des stages).

S4 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 4 durée 3 jours

Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles aux titulaires d'un certificat S3 de Stage en LHCP (Méthode Chamodot) Niveau 3. Un certificat S4 de participation au Stage en "Libération Holographique du Coeur Péricarde" (Méthode Chamodot) niveau 4 sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué S4 ont acquis des connaissances leur permettant de pratiquer la totalité du protocole de soins mis au point par Jean-Pierre Chamodot. Ils ont intégré la Méthode Poyet revue et corrigée par Jean-Pierre Chamodot dans le protocole, ce qui le rend plus simple plus rapide et plus efficace. Ils sont capables de vérifier l'efficacité de leurs actes thérapeutiques, et d'avoir une action vraiment globale. Cela leur permet de rendre de grands services à leurs patients dans un domaine d'application encore plus vaste (voir plus bas : Programme des stages).

S5 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 5 durée 3 jours

Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles aux titulaires d'un certificat S4 de Stage en LHCP (Méthode Chamodot) Niveau 4. Un certificat S5 de participation au Stage en "Libération Holographique du Coeur Péricarde" (Méthode Chamodot) niveau 5 sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué S5 ont acquis des connaissances leur permettant de pratiquer des protocoles spécifiques de soins mis au point par Jean-Pierre Chamodot, et d'aller plus loin pour des pathologies précises. Cela leur permet de rendre de grands services à leurs patients dans un domaine d'application précis (voir plus bas : Programme des stages).

RS Stage Respiration Spontanée & Discernement (Méthode Chamodot) durée 3 jours

Effectués avec Jean-Pierre Chamodot, ils sont accessibles à tous sans aucun prérequis. Un certificat RS de participation au Stage en  Respiration Spontanée & Discernement (Méthode Chamodot) sera délivré à l'issue de ce stage. Les praticiens ayant effectué RS ont acquis des connaissances leur permettant d'accompagner les patients qui ont reçu le protocole de soins LHCP mis au point par Jean-Pierre Chamodot. Ils sont capables d'aider leurs patients à expérimenter la non-peur et le discernement, sortir du conditionnement et développer leur autonomie. 

Programme des stages Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot)

Programme S1 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 1

1 201108En 6 jours, nous pourrons :
- Expérimenter le toucher quantique pour sentir la Vie en nous, la sentir chez l'autre localement et globalement mais aussi pour la libérer.
- Découvrir les autres outils thérapeutiques quantiques pour libérer la vie.
- Anatomie : Comprendre le rôle des rétractions tissulaires dans l'installation de la plupart des pathologies.
- Etude microscopique de la cellule pour mieux répondre à la question "Qui sommes nous ?" définir une orientation thérapeutique et découvrir des outils quantiques efficaces.
- Anatomie vivante et amusante des organes (à la portée de tous).
- Recherche de "la lésion organique primaire". sentir le corps en allant de la globalité à la zone de "lésion" qui est la zone de restriction de mobilité (là où la vie est bloquée).
7- Une fois "la lésion" trouvée, harmoniser la zone localement et globalement, et ainsi libérer la Vie pour qu'elle œuvre librement à la santé et la Joie.
- LE PÉRICARDE : porte d'entrée des émotions, son importance sur notre santé, point de rencontre entre corps âme et esprit. Anatomie vivante et amusante du péricarde (à la portée de tous). Étude des conséquences anatomiques et physiologiques d'un choc émotionnel  à l'origine d'une rétraction du péricarde. Sentir le péricarde, l'écouter et le libérer.
- Dissociations sacrum-péricarde et crâne péricarde.
- Le crâne : anatomie, et harmonisation.
- Déroulements des membres supérieurs et inférieurs.
- Protocole global de traitement (physique, viscéral, émotionnel, spirituel).
- Nous souvenir de qui nous sommes et l'expérimenter.

Programme S2 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 2

Durée 3 jours

5Le protocole du stage S1 sera enrichi par :  
- La compréhension de la structure holographique du corps humain. Quels atouts majeurs cela donne t il à la Méthode Chamodot ? Compréhension  et vérification de la nécessité d’une prise en compte globale du corps. En quoi le protocole est il enrichi par cette compréhension ? Solution préventive pour la plupart des pathologies de hanches et d’épaules (comment éviter une prothèse totale de hanche ?). Faire fondre la cuirasse musculaire et obtenir une détente et un lâcher prise spectaculaires.
- Les tests des épaules et des hanches permettront de vérifier l'efficacité de chaque action thérapeutique de ce protocole, et
si la totalité des lésions (osseuses organiques et péricardiques) a bien été traitée en fin de protocole. Grâce à ces tests, je me suis aperçu, entre autre, qu'une manoeuvre supplémentaire sur le péricarde était systématiquement nécéssaire en fin de protocole.

8- Organes : Les apports de jean-Pierre Chamodot. Les Mémoires de vies antérieures.
- Déroulements de l'artère aorte. Son importance.
- Déroulements du plexus solaire. Son importance.
- Dissociation occipito-cervicales. Son importance. Les muscles de la ligne courbe occipitale.
- Le cerveau : Les chocs émotionnels peuvent aussi fermer les cellules de certaines parties du cerveau affectant sa physiologie, et exerçant des contraintes mécaniques sur les os du crâne à l'origine de lésions ostéopathiques crâniennes.  Anatomie, tests et harmonisation de chaque partie du cerveau.
- Ceinture pelvienne : Iliaques, sacrum, coccyx / pratique. Grâce à ses tests des épaules et des hanches et à d'autres tests, Jean-Pierre Chamodot a pu vérifier que le verbe créateur n'était que partiellement efficace pour harmoniser les lésions de la ceinture pelvienne. Il arrive très souvent qu'un coccyx par exemple reste en lésion après la formule magique "coccyx". Il est nécessaire dans ce cas d'aller harmoniser le coccyx in situ si l'on veut résoudre le problème.
- Le protocole complet modifié et enrichi par les apports du stage S2, et vérification de l'efficacité accrue des résultats obtenus par la Méthode Chamodot à l'issue du stage S2.

Programme S3 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 3

Durée 3 jours

Grâce à ses tests d'épaules et de hanches, et à d'autres tests, Jean-Pierre Chamodot a pu vérifier que le verbe créateur n'était que partiellement efficace pour harmoniser les lésions vertébrales. La formule "Vertèbres" harmonise moins de 30% des lésions vertébrales, expliquant pourquoi certaines douleurs persistaient ou apparaissaient après application du protocole d'origine. D'où la nécessité de vérifier toutes les vertèbres une à une in situ en fin de protocole, et d'harmoniser celles qui en ont besoin.
10- Vertèbres : anatomie, physiologie, pathologie,
- tests quantiques originaux des vertèbres découverts par Jean-Pierre Chamodot (à la portée des débutants), harmonisations quantiques originales de Jean-Pierre Chamodot (à la portée des débutants). Grâce à ces tests et corrections, Jean-Pierre Chamodot a pu constater l'existence de lésions des vertèbres sacrées et coccygiennes, et découvert la manière de les harmoniser.
- Vérification de l'impact de ces harmonisations vertèbrales sur les épaules et les hanches.
- Mandibules et ATM : déroulements.
- Divers : zonas, brulures, herpes, piqures d'insectes, verrues, "chirurgie" de l'invisible.
- Le protocole complet modifié et enrichi par les apports du stage S3, et vérification de l'efficacité accrue des résultats obtenus par la Méthode Chamodot à l'issue du stage S3.
- Réflexions sur les incidences de ce travail sur le corps, l'énergie, les comportements, la perception de soi, de l'autre et du monde.
- Introduction au discernement et à la Respiration Spontanée.

Programme S4 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 4

Durée 3 jours
Ce stage S4 est un régal pour les ostéopathes. 

- Poyet a mis au point une Méthode faisant passer l'ostéopathie de l'aire de la mécanique à celle de l'électronique. Nous sommes dans la physique quantique. Le corps (les corps) sont un champ d'oscillations, et l'information circule dans le corps parce que les cellules sont des oscillateurs. Concrètement lorsque nous sommes en bonne santé, les points d'acupuncture vibrent. Si certains points s'arrêtent de vibrer ou vibrent de manière partielle, cela va être à l'origine de nombreuses lésions ostéopathiques. Conclusion, relancer la vibration du point en difficulté va harmoniser de nombreuses lésions ostéopathiques osseuses en une fraction de seconde. 9L'intérêt est  que nous allons pouvoir harmoniser la quasi totalité des lésions ostéopathiques osseuses en quelques fractions de seconde, donc en une seule séance, ce qui permet d'être plus global, donc plus efficace dans un domaine beaucoup plus vaste. L'inconvénient de cette méthode Poyet est que la manoeuvre correctrice est autoritaire bien que subtile, et une erreure de diagnostic entraine une fausse manoeuvre qui va générer un nombre important de lésions, et donc aggraver le patient au lieu de l'améliorer. Jean-Pierre Chamodot a donc attendu de découvrir une autre manière de tester et d'harmoniser ces points (avec son approche quantique originale) pour permettre à ces merveilles découvertes par Poyet d'être utilisées dans une parfaite innocuité. La Méthode Poyet est donc plus efficace et rapide que d'autre techniques pour le système ostéo articulaire, mais limitée pour les tissus mous et n'a pas intégré le péricarde. La Méthode du péricarde est également très importante et relativement limitée sur le plan ostéo articulaire. Jean-Pierre Chamodot a donc intégré ces deux méthodes ainsi que le résultat des ses recherches dans le protocole qu'il propose.
Nous étudierons donc :
- L'importance du traitement des entités qui masquent la réalité ostéopathique.
- Les disjoncteurs de Poyet qui masquent la réalité ostéopathique.
- Les 8 chaines ostéopathiques de Poyet
- Les points du Pré et Post Sphénoïde de Poyet
- Les points de la chaine des strains verticaux de Poyet
- Les points de la chaine des gyroscopes de Poyet
- Comment intégrer de manière harmonieuse ces découvertes de Poyet dans un protocole plus vaste qui tient compte des rétractions des tissus mous et notamment du péricarde

Programme S5 Stage Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot) Niveau 5

En préparation

Programme RS Stage Respiration Spontanée & Discernement ® (Méthode Chamodot)

Programme RS Cliquez ici

Les outils de l'âme pour libérer la vie

Le but étant d'ouvrir les cellules pour libérer l'âme, la vie, l'amour, la paix et la joie, cela nécessite des outils appropriés. Dans son approche originale d'outils thérapeutiques quantiques, Jean-Pierre Chamodot parle des "outils de l'âme". Et quand "l'âme agit", elle crée "la magie".

La conscience

Tout ce qui est vivant étant interconnecté, nous pouvons  donc communiquer avec tout ce qui vit. Pour cela il suffit de faire le bon "numéro de téléphone". La clé est la concentration.

Un toucher quantique original pour accéder à plus d'informations

Le ressenti par le toucher ne se limite pas à la stimulation de recepteurs sensitifs cutanés. Dans une nouvelle approche quantique du toucher, les mains habitées par notre conscience peuvent sentir (accès à l'information), et agir  (traitements) pour libérer la Vie là où elle est enfermée. mainsC'est notre conscience qui touche à travers nos mains une autre conscience. Avec un tel toucher nous pouvons accéder à infiniment plus d'informations et à une action thérapeutique beaucoup plus efficace. Depuis le début de notre histoire, l'être humain a utilisé ses mains pour soigner, caresser, découvrir, sentir et agir. Le toucher est d'une importance capitale pour notre développement physique, psychique et émotionnel. Les moyens techniques dont nous disposons, principalement dans le domaine médical, aboutissent souvent au fait que nos mains se sont endormies et que leur potentiel n'est plus utilisé. Mais elles ont gardé la mémoire de ce don d'écoute et de "ressenti". Et nous avons tous ce don. Il suffit de nous en rappeller et de l'expérimenter. Pour être efficaces, les mains du thérapeute doivent être unies à son cœur, lui même connecté au ciel et à la terre. Un cœur ouvert, au service de la Vie, pour la respecter, l'accompagner et l'aider dans sa libération. Un cœur ouvert pour donner et recevoir de l'amour et de la compassion.

Dialogue d'âme à âme

coeursChaque être humain est un point de l'hologramme Dieu. Dans chaque point de l'image holographique, nous avons toute l'image, mais en moins bonne définition. Donc il nous manque de nombreux piexels pour être Dieu, et nous nous contenterons d'être "à l'image de Dieu". Si Dieu est omniscient, et que notre âme est à l'image de Dieu, elle est partiellement omnisciente. Elle peut donc accéder à des informations que le cerveau ne peut atteindre. Le praticien peut établir un dialogue d'âme à âme et notamment accéder aux mémoires cellulaires.

Le verbe créateur

De la même manière, notre âme est partiellement omnipotente. Une des conséquences est que le verbe est partiellement créateur. Plus nous récupèrerons de piexels et plus notre verbe sera créateur. Nous nous servirons du verbe qui ouvre des possibles thérapeutiques tout autres.

La gratitude

11également. En cela Jean-Pierre Chamodot rejoint les conclusions de Mr Masaru Emoto qui a démontré avec des photos magnifiques d'eau cristalisée à quel point le mot "MERCI" crée la beauté quelque soit la langue dans laquelle il est dit. Si ce simple mot peut modifier la structure de l'eau (physique quantique et information), et si notre corps est constitués à 70 % d'eau, nous pouvons imaginer quels effets bénéfiques peut faire un tel mot "MERCI" lorsqu'il est adressé à un être humain. J'ai pu en effet vérifier par l'expérience que "MERCI" ouvrait les cellules.

 

 

Ho'oponopono

est un art ancestral Hawaïen transmis par Morrnah Simeona, et repris par le docteur Len. Si nous sommes une âme d'essence divine omnipotente, alors nous avons créé toutes les expériences que nous avons traversées. L'illusion d'être victime s'évanouit, et nous réalisons que nous sommes 100% responsables de tout ce qui nous arrive. Le but est de nous libérer de toutes les mémoires qui nous empêchent d'être qui nous sommes vraiment. L'intérêt pour le praticien est que lorsqu'il traite une mémoire de son patient, cette mémoire le concerne également. Conclusion, il traite ses propres mémoires en traitant celles de son patient. Belle occasion de profiter de nettoyer chez l'autre pour nettoyer chez soi. J'ai constaté que les phrases dites avec cette approche étaient particulièrement efficaces pour ouvrir les cellules autant du patient que du praticien. J'ai donc intégré cet outil magnifique dans le protocole de soins que j'ai mis au point.

Le coup de péricarde

Nous constaterons par l'expérience que "le coup de péricarde" (qui peut être considéré comme un signe de reconnaissance de l'identité divine du donneur et du receveur , et l'envoie d'un rayon d'énergie amour à ce dernier) est aussi d'une réelle efficacité pour ouvrir nos cellules, mais également pour bonnifier le vin et neutraliser les polutions électromagnétiques notamment sur les téléphones portables.

Stages de Révision en
Libération Holographique du Cœur Péricarde ®
(Méthode Chamodot)

1Les élèves souhaitant atteindre un haut niveau de qualité dans leur pratique de la LHCP, et ayant déjà effectué un stage S1, peuvent refaire ce stage autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce qu'il soit parfaitement intégré, tant sur le plan des connaissances théoriques que sur celui du ressenti et de la pratique. De même pour les stages S2, S3 et S4.

Lors de ces stages de révision, les élèves pourront également s'informer des dernières mises à jour et améliorations du protocole LHCP. En effet, Jean-Pierre Chamodot est en perpétuelle recherche et améliore constament le protocole LHCP.

Pour encourager une telle qualité, Jean-Pierre Chamodot 7propose à tout élève voulant participer à un stage de révision (refaire un stage déjà effectué) un tarif préférentiel. Voir ci-dessous Tarifs préférentiels pour les Stages de révision LHCP. Voir dates des stages S1     Voir dates des stages S2     Voir dates des stages S3   Voir dates stages S4

Pour réviser la théorie et l'anatomie, les élèves peuvent également assister gratuitement aux conférences sur internet données par Jean-Pierre Chamodot environ une fois par mois. Voir dates des conférences internet

Pour réviser l'anatomie, les élèves peuvent télécharger la Vidéo 2 en vente sur ce site. Visualiser gratuitement un extrait de la Vidéo 2, ou Télécharger l'intégralité de la Vidéo 2

Liste des Praticiens LHCP
Libération Holographique du Cœur Péricarde ®
(Méthode Chamodot)


3Une possibilité est offerte à tous les élèves LHCP qui le souhaitent de figurer sur le site www.chamodot.org dans la liste des Praticiens LHCP. Ceux qui souhaitent y figurer doivent en faire la demande à Jean-Pierre Chamodot par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. précisant les coordonnées qu'ils souhaitent voir publiées sur le site.

Ne peuvent y être inscrits et le demeurer que les praticiens et anciens stagiaires ayant l'autorisation de Jean-Pierre Chamodot et qui font preuve d'intégrité et de constance dans la qualité technique et éthique de leur prestation. Les praticiens sont notamment tenus de respecter la Charte LHCP, d'intégrer les mises à jour des protocoles et de participer aux stages et autres sessions de formation continue conçus par Jean-Pierre Chamodot (Par an au moins : soit un stage d'un niveau supérieur, soit un stage de révision, soit un stage « Praticien LHCP »).

Le public sera informé du niveau de formation des praticiens figurant sur la Liste des Praticiens LHCP formés par Jean-Pierre Chamodot. 

Diplôme Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (Méthode Chamodot)

13L'expérience montre que pour intégrer la totalité du protocole proposé par Jean-Pierre Chamodot, il est nécessaire d'avoir effectué au minimum 2 fois chaque stage, d'où la création d'un Diplôme LHCP. Les praticiens titulaires du diplôme LHCP ont un niveau de formation assurant une haute qualité de leurs soins.

Pour l'obtention du diplôme il est nécessaire de justifier de :
- Deux certificats S1 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 1
- Deux certificats S2 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 2
- Deux certificats S3 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 3
- Deux certificats S4 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 4
- à partir de 2015 : Deux certificats S5 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 5
Un certificat P de participation au stage Praticiens en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot)

- Un certificat de formation en anatomie de 150 heures (uniquement pour les Suisses qui souhaitent être reconnus par l'ASCA). Pour les cours d'anatomie et le certificat, renseignements aupès de Jean-Pierre Chapuis Fixe : 0041 21 922 32 44 - Portable 0041 79 211 14 15  Email  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Stage Praticiens LHCP 
Libération Holographique du Cœur Péricarde ®
(Méthode Chamodot)

IMG 2671.500Ce stage Praticiens LHCP à lieu une fois par an. En 2014 il aura lieu à Assise Italie. Programme détaillé des stages à ASSISE 2014, cliquez ici

Joindre l'utile à l'agréable

L'agréable Parmis les buts principaux du stage Praticiens LHCP, celui de rassembler la famille de cœur me semble très important, mais aussi prendre le temps de vivre des moments de qualité, partager nos expériences... Pour les élèves intéressés par l'aspect spirituel de la LHCP, nous aurons des moments de silence, de recueillement, de méditation et de prière dans les lieux sacrés. Mais nous aurons aussi des moments de joie, d'émerveillement en faisant un peu de tourisme, en nous laissant imprégner de la beauté des sites et de la nature, sans oublier la convivialité et les bons restaurants... Bref de quoi satisfaire les plus gourmands d'entre nous.

L'utile Le stage Praticiens fait partie de la Formation continue en LHCP mise en place pour assurer la qualité des soins LHCP. Il donne accès à la "Liste des Praticiens LHCP" sur le site www.chamodot au Forum Praticiens et à la Newsletter Praticiens. Certains élèves de bonne volonté se plaignent de ne pas avoir de résultats aussi spectaculaires que les miens, objectivables notamment au niveau des tests des hanches et des améliorations obtenues en terme de bien-être et de santé. L'idée pour moi en créant le stage Praticiens LHCP est d'aider le plus possible les élèves qui s'engagent dans le service de la Vie en devenant Praticiens LHCP, afin qu'ils puissent atteindre le plus haut niveau possible de qualité de leurs soins et donc d'efficacité. Le programme du stage comprendra des éléments qui ne figurent pas dans les autres stages. Il s'agit de donner aux élèves motivés des trucs et astuces pour être plus efficaces dans l'art de sentir, de coller et de dérouler.

Durée 6 jours dont :

3 jours facultatifs et gratuits de partages et activités spécifiques en relation avec le lieu. Les familles des praticiens LHCP sont les bienvenues gratuitement pour ces 3 jours.

3 jours obligatoires Stage en salle réservé aux élèves LHCP. Durant ces 3 jours, les élèves LHCP bénéficieront des services suivants :
- Exercices de Qi Gong pour améliorer notre toucher quantique. Que notre conscience colle au bon niveau de profondeur est la condition sine qua none à une évaluation précise de la vitalité des tissus testés, à l'efficacité d'un déroulement donc de l'action thérapeutique effectuée et à la vérification de cette efficacité. Une condition essentielle pour y parvenir est que notre conscience circule parfaitement jusqu'à nos mains. Pour cela, il est nécessaire que les méridiens d'acupunture chinois (tuyaux dans lesquels circule l'énergie) deviennent suffisament ouverts pour être des autoroutes à énergie. Je vous donnerai 9 exercices de Qi Gong qui vous permettront de développer ces méridiens des membres supérieurs, et ainsi de coller encore mieux.
- À tous moments lors du stage, je vérifierai personnellement pour chaque élève s'il colle et déroule correctement.
- Mise à jour et révision des programmes S1, S2, S3 et S4 avec expérimentation des dernières nouveautés afin de les intégrer. Des tranches horaires seront décidées en fonction des niveaux et vous seront communiquées sur place en fonctions des participants.
Les poumons Nous rentrerons dans les détails. Un avant goût du stage S5 qui verra le jour en fin 2014, et dans lequel nous étudierons des protocoles spécifiques en fonction des pathologies.
Le coeur Nous rentrerons dans les détails. Nouveau et important. Un avant goût du stage S5.
Les dents Nouveau et important.
Les points des chakras Important pour ceux qui ne l'ont pas encore intégré.
La chirurgie de l'invisible Dommage de ne pas laisser plus de places à nos amis les chirurgiens de l'invisible. Revivre l'expérience pour vous rappeler à quel point c'est agréable pour celui qui reçoit et aussi celui qui donne.
Le point de Dieu Les neurologues de l'Université of California de San Diego ont annoncé en 1997, avec beaucoup de courage qu'ils venaient tout juste de découvrir dans le cerveau humain une zone « qui pourrait être spécialement conçue pour entendre la voix du ciel ». Lors de recherches spécialement élaborées pour tester cette zone, les médecins ont établi que certaines parties du cerveau s'harmonisent avec la notion d'Être suprême et d'expériences mystiques... Dans le lobe temporal droit, une zone au potentiel illimité et inexploité appelée « Point de Dieu » permettrait aussi bien la guérison du corps que le déclenchement de visions mystiques, de capacités médiumniques et d'expériences spirituelles. Comment activer cette zone du lobe temporal droit, là où habite Dieu ?
- Je propose une supervision aux élèves titulaires du Certificat S4. Sur demande lors de l'inscription vous pourrez me donner un soin LHCP (tout ou partie du programme S1 S2 S3 et S4 en LHCP) devant les autres élèves afin que je puisse vous guider dans votre ressenti (limité à 1 soin par jour x 3 jours)
- Pour 2014, l'obtention du diplôme LHCP est possible pour tout élève qui peut justifier de :
Deux certificats S1 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 1
Deux certificats S2 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 2
Deux certificats S3 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 3
Deux certificats S4 de participation au stage en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot) Niveau 4
Un certificat P de participation au stage Praticiens en Libération Holographique du Coeur Péricarde (Méthode Chamodot)
Quelques élèves seront en mesure de justifier ces certificats et seront donc les premiers à être diplômés LHCP dès les stages ayant lieu à Assise en juin 2014. Une cérémonie de remise du diplôme LHCP aura donc lieu en fin de stage Praticiens. Les élèves diplômés qui suivront la formation continue telle que définie dans la charte LHCP seront inscrits sur la liste des diplômés qui sera mise en valeur dans le site www.chamodot.org

Stages Formateurs
Libération Holographique du Cœur Péricarde ®
(Méthode Chamodot)

14La condition essentielle pour enseigner un art quelqu'il soit est de l'avoir intégré, et d'avoir une base minimum pour gérer des groupes. Cela s'applique également à la Libération Holographique du Coeur Péricarde ® (Méthode Chamodot). Pour avoir accès au stage Formateur, il est donc nécessaire d'avoir obtenu le diplôme Libération Holographique du Coeur Périccarde ® (Méthode Chamodot), et l'autorisation de Jean-Pierre Chamodot.

Pas de stages formateurs programmés avant 2015.

  

 

Tarifs 2014 Stages LHCP ® (Méthode Chamodot)

ATTENTION en 2014, changements par rapport aux tarifs 2013 : - Dès 2014, la participation à la location de la salle de cours est incluse dans le prix des cours (ce qui n'était pas le cas en 2013. L'augmentation des tarifs entre 2013 et 2014 est donc quasiment nulle). Cela peut également donner l'impression que les stages de Révision ne sont plus à 50 % ce qui est faux. En effet les cours sont restés à 50% mais les frais de location de la salle sont à 100%. - En 2014, les stages ayant lieu en Suisse sont au tarif "Zone CHF" payables uniquement en CHF (les paiements en € ne sont pas acceptés), et les stages ayant lieu dans le reste de l'Europe sont au tarif "Zone €" payables uniquement en € (Les paiements en CHF ne sont pas acceptés).

Tarif Stages S1, S2, S3 et S4

Vous pouvez faire chaque stage de manière séparée. Vous pouvez également grouper vos stages.

Quand vous effectuez un stage pour la première fois, les tarifs sont les suivants :

 
Stages
Durée
Zone EURO 
Zone CHF (Suisse)
 Stages LHCP niveau 1
S1
6 jours
800 €
960 CHF
 Stages LHCP niveau 2
S2
3 jours
410 €
480 CHF
 Stages LHCP niveau 3
S3
3 jours
 410 €
480 CHF
 Stages LHCP niveau 4
S4
3 jours
410 €
480 CHF
Tarif Stages Révision S1, S2, S3 et S4

Les élèves ayant déjà effectué la formation et souhaitant intégrer plus profondément l'enseignement, peuvent refaire un stage LHCP niveau 1, LHCP niveau 2, LHCP niveau 3 ou LHCP niveau 4 pour une deuxième ou eniéme fois. Ces stages de révision sont proposés à un tarif réduit (pour les cours uniquement et non la salle).

  
Révisions  
Durée
Zone EURO
Zone CHF (Suisse)
 Stages LHCP niveau 1
R1
6 jours
600 €
720 CHF
 Stages LHCP niveau 2
R2
3 jours
300 €
360 CHF
 Stages LHCP niveau 3
R3
3 jours
300 €
360 CHF
 Stages LHCP niveau 4
R4
3 jours
300 €
360 CHF
Tarif Stage Praticiens LHCP
Stage Praticien LHCP      Durée     Zone EURO
     
Les 6 jours 6 jours 410 €  
       
Tarif Stages Recherche LHCP
Recherche LHCP Durée Prix TOTAL
  3 jours Gratuit
 Tarif Hébergement

Les frais d'hébergement sont à ajouter aux frais de stages. Ils sont variables en fonction du lieu de stage. Les organisateurs s'efforcent d'obtenir le meilleur rapport qualité/prix possible. Vous trouverez les tarifs hébergement, dans le Bulletin d'inscription correspondant au stage choisi (voir ci-dessous).

 

Choix du ou des Stages LHCP ® (Méthode Chamodot)

Dates, lieux et bulletins d'inscription

Pour choisir votre stage LHCP : par catégorie de stages (S1 S2 S3 S4), dates, ou lieux, cliquez sur :

Voir stages par dates 

Voir stages par lieux

Modalités d'inscription et de paiement

18
Bulletin d'inscription et conditions particulières

Les candidats doivent s'inscrire au moyen du formulaire "Bulletin d'Inscription" fourni par l'organisateur ou imprimable à partir du site. Les conditions particulières à chaque stage sont sur ce formulaire. Pour accéder au Bulletin d'Inscription, merci de choisir le stage qui vous intéresse en vous reportant au paragraphe précédent ou en cliquant sur Calendrier.

Bulletin d'Inscription et conditions générales

Les conditions générales communes à tous les stages sont décrites dans la Charte LHCP. Dans le formulaire "Bulletin d'Inscription", les candidats s'engagement à prendre connaissance de la Charte LHCP et à la respecter. Pour télécharger et imprimer la Charte LHCP, Cliquez ici

Bulletin d'Inscription et Paiement Acompte

Vous avez choisi votre stage et êtes sur la page qui correspond (paragraphe Choix du ou des Stages). Il vous reste à cliquer sur Bulletin d'inscription. Le bulletin d'inscription au stage LHCP est à imprimer, remplir, et signer. 

Un acompte de 200 € par chèque à l'ordre de Jean-Pierre Chamodot est à joindre à votre bulletin d'inscription.  Ce chèque ne sera pas encaissé, et vous sera restitué au premier jour du stage.

Le Bulletin d'inscription et la Charte LHCP signés sont à envoyer accompagnés du chèque d'acompte à l'organisateur (adresse sur le bulletin d'inscription) avant la date limite signalée sur le Bulletin d'inscription.

Paiement Stage cours

Le règlement formateur des stages LHCP se fait en un seul versement de la totalité de la somme due.
4 options vous sont proposées. Merci de nous informer de votre choix sur le Bulletin d'inscription.

- Option 1 Règlements Paypal en € uniquement au plus tard 10 jours avant le début du stage. Si ce délais est dépassé, il reste l'option 4. Le paiement par PayPal se fait obligatoirement en €. Si vous vous inscrivez à plusieurs stages dans cette Option 1, vous aurez à effectuer un paiement PayPal par stage. Paiement du formateur en € par PayPal

- Option 2 Règlement par Virement en € au plus tard 10 jours avant le début du stage. Si ce délais est dépassé, il reste l'option 4.
Pour le paiement en Euros, merci d'effectuer ce virement vers le compte CCP suivant :
Numéro du compte: 91-142247-7
IBAN: CH35 0900 0000 9114 2247 7
BIC (CODE SWIFT) POFICHBEXXX
Nom bénéficiaire Chamodot Jean-Pierre Vevey
Nom de la banque Swiss Post PostFinance CH-3030 Bern

Option 3 Règlement par Virement en CHF au plus tard 10 jours avant le début du stage. Si ce délais est dépassé, il reste l'option 4.
Pour le paiement en CHF, merci d'effectuer ce virement vers le compte CCP suivant :
Numéro du compte:   10-735053-0
IBAN:    CH27 0900 0000 1073 5053 0
BIC:        POFICHBEXXX
Nom bénéficiaire Chamodot Jean-Pierre Vevey 
Nom de la banque Swiss Post PostFinance CH-3030 Bern 
Logo LHCP-V2-30mm300dpi

- Option 4 Règlement en espèces (en € ou en CHF) au premier jour du stage.

Paiement Hébergement

Les modalités de paiement de l'hébergement sont variables en fonction de chaque stage. Elles sont indiquées dans le Bulletin d'inscription.

 

 

 

 

 

 

Imprimer

LHCP - Pour en savoir plus

ELLE1.400Vous pouvez :

  • Recevoir un soin en Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (LHCP Méthode Chamodot) pour vivre dans votre corps une expérience de bien-être en prenant un rendez-vous pour une consultation
  • Livre en préparation 

    Pour connaître les dates et lieux des différentes manifestations pour toute l'année, cliquez ici.
    Pour être informé des différentes manifestations et nouveautés, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter.

 

 

Imprimer

LHCP - Article Détaillé

ELLE1.moyen

EN PRÉPARATION

 

Après avoir terminé mes études de Masseur-Kinésithérapeute (Diplômé d'Etat de la faculté de Lyon France en 1979), où l'on m'a appris à soulager les souffrances les pathologies, la maladie, les infirmités et le mal-être, j'ai suivi de nombreux autres formations. (voir mon parcours professionnel) J'ai notamment fréquenté quatre écoles d'ostéopathie, une école enseignant la méthode Mézières, une école d'acupuncture et une école de Qi Gong. Dans ces dernières, l'approche de l'être humain était déjà différente de celle enseignée lors de mes études de kinésithérapie. Etant avant tout pragmatique, ma quête est essentiellement celle de l'efficacité. Une longue pratique professionnelle m'a permis, à la lumière de mon expérience, de trier ce qui était efficace de ce qui ne l'était pas. Etant malgré tout insatisfait des résultats obtenus, et en quête de meilleurs résultats, il m'est apparu indispensable d'effectuer ma propre recherche. Elle a abouti a la création de ma méthode : la Libération Holographique du Cœur Péricarde® (LHCP Méthode Chamodot)

Cette recherche m'a amené à remettre en question une grande partie de ce que l'on m'avait enseigné lors de mes études. Bien qu'initialement proche des écoles de kinésithérapie, de physiothérapie, d'ostéopathie et d'acupuncture, je m'en différencie par une approche originale de l'être humain orientée vers le bien-être qui est à la fois anatomique, énergétique, microscopique,quantique et holographique.

Approche anatomique globale : les Rétractions tissulaires à l'origine de pathologies ?

Sur le plan macroscopique, par son approche anatomique originale vue de manière globale sous l'angle des rétractions tissulaires, Jean-Pierre Chamodot reconnaît que le corps obéit aux lois de la mécanique.Il reconnait également le rôle premier des impacts émotionnels sur les tissus, et leurs conséquences multiples sur notre santé. Cette connaissance anatomique est précieuse pour comprendre pourquoi la perte du bien-être explique souvent l’installation de la maladie, et chercher une solution.

Il montre que les rétractions (racourcissement) tissulaires, suite à un choc émotionnel, à la peur ou au fait de ne pas avoir été respecté, partent du cœur péricarde et se propagent dans tout le corps selon des schémas différents d'une personne à l'autre pour la même cause. Il parle à ce propos de chaines de rétractions tissulaires. Ces rétractions tissulaires ont un impacte mécanique et anatomique d'une telle importance qu'elles expliquent à elles seules l'installation de nombreuses pathologies. Cette approche donne une compréhension nouvelle des causes des troubles : cardiovasculaires, lymphatiques, hématologiques (moelle osseuse, formule sanguine et cellules souches), digestifs, respiratoires, hormonaux, immunitaires, musculo-squelettiques (lésions ostéopathiques et douleurs), posturaux, visuels, auditifs, crâniens, neurologiques, troubles du comportement, du sommeil... Elle ouvre des voies originales, pour rétablir le bien-être, et pour comprendre pourquoi le rétablissement du bien-être a pour conséquence indirecte le rétablissement de la santé.

Quelques notions simples d’anatomie nous permettent d’accéder facilement à cette compréhension. En effet, ces rétractions tissulaires vont avoir des impactes anatomiques et physiologiques importants, et créer de nombreux troubles.

 

Troubles liés aux impacts anatomiques des rétractions du péricarde

Troubles cardiovasculaires

Les premières cellules à se rétracter lors d’un choc émotionnel, sont celles du péricarde, porte d’entrée des émotions. Le péricarde est une enveloppe qui contient et protège le cœur et les racines des gros vaisseaux sanguins. La moindre réaction du péricarde aux émotions affecte directement tout notre organisme. La rétraction du péricarde peut exercer une contrainte mécanique directe sur le cœur entrainant frottements et inflammation du péricarde, c’est-à-dire une péricardite.

La rétraction du péricarde peut également exercer une contrainte mécanique en tirant sur les parois de l’artère aorte et du tronc brachio-céphalique, et en stimulant les mécanorécepteurs et barorecepteurs situés à ce niveau . Cette stimulation peut être à l’origine de troubles du rythme cardiaque (bradycardie, tachycardie, extra systoles, arythmies, palpitations). Ces troubles du rythme peuvent aussi être indirectement le résultat de la stimulation du ganglion stellaire qui envoie des anastomoses au nerf cardiaque, stimulation due elle aussi à la rétraction du péricarde.

De la même manière, les barorécepteurs sont stimulés, ils peuvent entrainer hyper ou hypotension.

Une rétraction du péricarde asymétrique peut exercer des contraintes mécaniques sur le cœur telles que les valves cardiaques ne peuvent se fermer correctement, générant ainsi un souffle au cœur.

La rétraction du péricarde et donc du diaphragme peuvent être à l’origine d’un étranglement de la veine cave inférieur, générant des troubles de la circulation de retour des membres inférieurs (jambes lourdes, varices, hémorroïdes).

La rétraction du diaphragme « étrangle » aussi l’artère aorte générant une hyper pression dans la partie de l’aorte située au dessus du diaphragme. Cela peut entrainer des hernies de l’aorte qui peuvent entrainer la mort en cas de rupture d’anévrisme suite à une augmentation de la pression.

Troubles hématologiques

La rétraction du péricarde, des ligaments sterno-péricardiques, et vertébro-péricardiques, rapproche le sternum des vertèbres, courbant les côtes. Cette contrainte mécanique exercée sur les côtes peut perturber le travail de la moelle osseuse qui fabrique les éléments du sang (plaquettes, globules blancs et rouges), créant ainsi des troubles de la formule sanguine.

Troubles estomac, rate, pancréas, foie, fatigue,

La rétraction du péricarde peut entrainer une rétraction du diaphragme qui « étrangle » l’artère aorte générant une hypo pression au dessous du diaphragme.

Si le sang n’arrive pas suffisamment dans le tronc cœliaque qui vascularise des organes, ces derniers présenteront des troubles : estomac (ballonnements et troubles digestifs), rate, pancréas (certains diabètes), foie (crises de foie).

La rétraction du péricarde peut également entrainer une rétraction du diaphragme qui génère une « pseudo hernie Hiatale », avec remontées acides dans l’œsophage pouvant entrainer des asthmes.

Par une circulation insuffisante dans l’artère sous diaphragmatique, la glande surrénale mal vascularisée peut entraîner des « coups de pompes » et des fatigues importantes.

Troubles respiratoires

La rétraction du péricarde peut agir directement sur le nerf phrénique (ou indirectement par la stimulation du ganglion stellaire) et déclencher asthmes, apnées du sommeil, blocages respiratoires lors de chocs émotionnels violents.

Troubles musculo-squeletiques

Les rétractions tissulaires (muscles, ligaments, membranes s’attachant sur des os) peuvent exercer une contrainte mécanique sur les os telle qu’elles vont être à l’origine de micro luxations et créer des lésions ostéopathiques, à l’origine de : lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales, névralgies faciales, céphalées, migraines. Si l’on traite une lésion ostéopathique sans avoir résolu le problème des rétractions tissulaires, cette lésion revient très rapidement car la cause n’a pas été résolue.

Troubles hormonaux

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s’insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur la glande thyroïde directement, créant les symptômes thyroïdiens (excès de poids ou l’inverse, troubles de la communication). Une expansion va tirer sur l’os sphénoïde. Or la glande hypophyse est dans la selle turcique du sphénoïde, et est de ce fait étirée mécaniquement vers le bas lors le la rétraction du ligament. L’hypophyse tire sur l’hypothalamus, et tout cela crée des dérèglements hormonaux dans tout le corps.

Troubles immunitaires

La rétraction du péricarde agit mécaniquement sur le thymus qui a un rôle important dans nos défenses immunitaires. D’où certains troubles du système immunitaire.

Troubles lymphatiques

La rétraction du péricarde bouche le passage de la lymphe dans la veine sous-clavière, entrainant un engorgement des ganglions lymphatiques que l’on peut interpréter (à la radio) à tort pour un cancer.

Troubles posturaux

La rétraction du péricarde peut exercer des contraintes mécaniques pouvant entrainer des cyphoses, lordoses, scolioses, déformations thoraciques…

Troubles visuels, auditifs…
Troubles crâniens

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s’insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur ces os du crâne, mettant tous les os du crâne en lésion ostéopathique en extension.

Cette extension va rétrécir les trous crâniens déchirés postérieurs et pincer les nerfs crâniens : IX nerf Glosso-pharyngien (expliquant pourquoi les Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC) bavent et présentent des troubles de la déglutition), X nerf vague (inhibant le système parasympathique et le fonctionnement d’amour), et XI nerf spinal (expliquant pourquoi les Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC) ne peuvent redresser la tête).

Si les os du crâne sont en lésion, les 2 maxillaires supérieurs en micro luxation peuvent être à l’origine de troubles de l’occlusion dentaire. Corriger des lésions ostéopathiques du crâne sans avoir harmonisé le péricarde et rallongé le ligament cranio-péricardien expose à des récidives rapidement.

Troubles neurologiques

La rétraction du péricarde entraine le cœur vers le bas et donc également la crosse aortique (qui tire les nerfs ortho sympathiques vers le bas, stimule le système orthosympathique et ainsi les comportements de fermeture et de guerre).

Le tronc brachio-céphalique et l’artère sous-clavière sont également entrainées vers le bas. Lors de cette descente, l’artère sous-clavière est étranglée par l’anse sous-clavière, (paresthésie des mains, engourdissements, fourmis), et le ganglion stellaire est stimulé.

Ce ganglion stellaire envoie notamment des anastomoses sur les artères vertébrales et carotides qui vascularisent le cerveau. Lorsqu’il est stimulé, il peut provoquer des vasoconstrictions ou vasodilatations qui peuvent être à l’origine de ruptures d’anévrisme (hémiplégies), ou d’insuffisances circulatoires dans le cerveau pouvant être à l’origine de troubles nerveux centraux (Parkinson, Alzheimer...)

D’autre part les cellules du cerveau peuvent aussi se rétracter, et devenir non fonctionnelles. Les ouvrir permet d’obtenir parfois des résultats surprenants, surtout si on améliore aussi la circulation du sang et du liquide céphalorachidien.

Troubles du sommeil

Trouble de l’endormissement, réveils la nuit…

Troubles nerveux

Lorsque nos cellules sont fermées, et que nous sommes coupés de notre âme, de l’amour et de la joie que nous sommes, lorsque nous sommes enfermés dans un comportement d’esclave et de survie, il est normal que la joie ou l’envie de vivre disparaisse. Les dépressions, burn out, etc. peuvent en découler.

Troubles du comportement

Cet enfermement cellulaire du à la peur ou des chocs émotionnels, se double donc d’un enfermement mécanique anatomique, dont une des conséquences les plus catastrophiques est de nous maintenir en permanence dans une stimulation de notre système nerveux orthosympathique, et une inhibition de notre système parasympathique. Cela nous enferme dans un fonctionnement de guerre (esclave, rebelle, tyran) et de survie incohérent avec la Vie et notre véritable identité puisque nous sommes amour. Ce fonctionnement orthosympathique est à l’origine de toutes les guerres, de la pollution, et met la vie de notre espèce et de notre planète en danger.

holographie-cellulaire 2Sur le plan physique il est possible d'obtenir un niveau d'efficacité jamais atteint pour soulager les douleurs « cœur péricarde »

L’harmonisation du « cœur péricarde », l’ouverture des cellules, et la disparition des schémas de rétractions tissulaires, permettront de résoudre la quasi totalité des troubles décrits précédemment. Harmoniser le péricarde permet également de libérer et reconnecter corps âme et Esprit, et d’ouvrir ainsi tous les chakras.

A la lumière de cette compréhension, nous pouvons conclure qu’ouvrir nos cellules et faire disparaître les schémas de rétractions est la solution royale pour accéder au bien-être, à la santé et à l'autonomie. Dès lors, la question essentielle est : « Quels sont les outils efficaces pour ouvrir les cellules et libérer les rétractions tissulaires ? » L’enjeu est de nous orienter sur le choix des outils thérapeutiques efficaces, et l’art de s’en servir.

 

Fermeture cellulaire et mal-être

Dès que la cellule est fermée, le Dieu cellulaire, c'est-à-dire l'âme cellulaire d'essence divine, est enfermé dans la cellule qui devient sa prison. Il ne peut plus remplir sa fonction qui consiste à faire régner l'harmonie et la santé dans le corps, et donc il souffre. C'est le « mal à Dieu », ou « maladie ». Maladie se dit « enfermedad » en espagnol (Dieu est enfermé). Ainsi, le chauffeur est enfermé dans la voiture et ne peut plus agir.

Lorsque la cellule se ferme, elle enferme à l'intérieur d'elle même : la Vie, le mouvement, l'âme, l'énergie, Dieu, l'Amour, la Joie. Elle est devenue le coffre fort dans lequel est emprisonnée l'âme ou Dieu. Dieu est enfermée dans la cellule, et ne peut donc plus faire son travail qui consiste, entre autre, à faire régnier l'harmonie et la anté dans le corps.

Être en survie un court moment pour faire face à un danger ponctuel et limité dans le temps est une adaptation physiologique qui permet de survivre pendant la durée du danger, puis de s'ouvrir à nouveau et vivre pleinement dès que ce danger est passé.

Être en survie de manière prolongée est une toute autre chose. Le conditionnement nous soumet continuellement à des menaces qui génèrent des peurs et un stress permanent. Nos cellules sont de plus en plus fermées, durant des périodes de plus en plus prolongées, et Dieu de plus en plus enfermé. Dieu souffre puisqu'il est enfermé et ne peut plus remplir sa fonction. D'où l'apparition du « mal à Dieu », et des pathologies qui en découlent. Cette fermeture à long terme peut entrainer la mort.

Survie conditionnement maladie(u) et système orthosympathique

La médecine d'un tyran

Si j'étais un tyran intelligent, je vous maintiendrais dans un état de peur et de stress permanent pour enfermer votre âme en permanence. Je supprimerais le « u » pour que « maladieu » devienne « maladie », afin que vous ne sachiez pas que vous êtes Dieu. Je préfèrerais que vous pensiez être assez nul donc indigne de respect et d'amour, conditions indispensables pour que vous acceptiez d'être mes esclaves. Il y aurait donc une seule maladieu : la fermeture de nos cellules, et cette seule maladie entrainerait la quasi totalité des pathologies connues actuellement. Si j'étais un tyran intelligent, je demanderais à mes « médecins esclaves » de fermer vos cellules pour que vous ignoriez votre véritable identité, et d'anesthésier la souffrance qu'entraine votre esclavage et l'enfermement de votre âme (les pathologies) afin que vous puissiez continuer à produire du travail pour moi.

Une médecine d'amour

Si par contre je suis dans le respect et l'amour, je comprends, à la lumière de ce qui précède, que la manière la plus efficace d'aider un être en souffrance est d'ouvrir ses cellules pour libérer son âme, et ainsi laisser Dieu rétablir l'harmonie et la santé de son corps. Il reprendrait ainsi conscience de sa véritable identité, se libèrerait de son esclavage pour co-créer un monde tout autre. Dans notre organisme, c'est le système nerveux autonome orthosympathique qui a pour fonction de fermer nos cellules. Dès qu'il y a danger, ce système stimule la sécrétion d'adrénaline dans tout notre corps, fermant nos cellules, et nous maintenant dans un fonctionnement de guerre. Les muscles se contractent, et nous sommes prêts à fuir ou à nous battre pour sauver notre vie.
Pourquoi les méthodes de Maurice Poyet et Montserrat Gascon sont elles beaucoup plus spectaculaires en terme d'efficacité que toutes les autres ?

Approche anatomique

Par son approche anatomique globale, Jean-Pierre Chamodot démontre que Elle révèle l'importance des rétractions du péricarde, mais aussi celles des organes, viscères, muscles, fascias, artères, cerveau... Les lésions ostéopathiques et leurs récidives ne sont qu'une des nombreuses conséquences des rétractions tissulaires. En fait, tous les systèmes du corps sont concernés; les systèmes nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, immunitaire, digestif, endocrinien, musculo-squelettique...

Suite à un choc émotionnel ou à une peur, les rétractions tissulaires commencent à s'installer au niveau du péricarde et se propagent dans tout le corps selon des trajets différents en fonction de chaque personne. La rétraction des tissus génère de telles contraintes mécaniques qu'elles expliquent l'installation de la majorité des pathologies. D'où l'utilité de rallonger les tissus si l'on souhaite soulager ces pathologies. C'est une clé majeure de compréhension de l'installation de la maladie psycho somatique.

Quelques notions simples d'anatomie nous permettent d'accéder facilement à cette compréhension. En effet, ces rétractions tissulaires vont avoir des impactes anatomiques et physiologiques importants, et créer de nombreux troubles.

Troubles liés aux impacts anatomiques des rétractions du péricarde

Troubles cardiovasculaires

La rétraction du péricarde peut exercer une contrainte mécanique directe sur le cœur entrainant frottements et inflammation du péricarde, c'est-à-dire une péricardite.

La rétraction du péricarde peut également exercer une contrainte mécanique sur les mécanorécepteurs situés au niveau de l'artère aorte et du tronc brachio-céphalique. Cette stimulation des mécanorécepteurs peut être à l'origine de troubles du rythme cardiaque (bradycardie, tachycardie, extra systoles, arythmies, palpitations). Ces troubles du rythme peuvent aussi être indirectement le résultat de la stimulation du ganglion stellaire qui envoie des anastomoses au nerf cardiaque, stimulation due elle aussi à la rétraction du péricarde.

De la même manière, les barorécepteurs sont stimulés, ils peuvent entrainer hyper ou hypotension.

Une rétraction du péricarde asymétrique peut exercer des contraintes mécaniques sur le cœur telles que les valves cardiaques ne peuvent se fermer correctement, générant ainsi un souffle au cœur.

La rétraction du péricarde et donc du diaphragme peuvent être à l'origine d'un étranglement de la veine cave inférieur, générant des troubles de la circulation de retour des membres inférieurs (jambes lourdes, varices, hémorroïdes).

La rétraction du diaphragme « étrangle » aussi l'artère aorte générant une hyper pression dans la partie de l'aorte située au dessus du diaphragme. Cela peut entrainer des hernies de l'aorte qui peuvent entrainer la mort en cas de rupture d'anévrisme suite à une augmentation de la pression.

Troubles hématologiques

La rétraction du péricarde, des ligaments sterno-péricardiques, et vertébro-péricardiques, rapproche le sternum des vertèbres, courbant les côtes. Cette contrainte mécanique exercée sur les côtes peut perturber le travail de la moelle osseuse qui fabrique les éléments du sang (plaquettes, globules blancs et rouges), créant ainsi des troubles de la formule sanguine.

Troubles estomac, rate, pancréas, foie, fatigue,

La rétraction du péricarde peut entrainer une rétraction du diaphragme qui « étrangle » l'artère aorte générant une hypo pression au dessous du diaphragme.

Si le sang n'arrive pas suffisamment dans le tronc cœliaque qui vascularise des organes, ces derniers présenteront des troubles : estomac (ballonnements et troubles digestifs), rate, pancréas (certains diabètes), foie (crises de foie).

La rétraction du péricarde peut également entrainer une rétraction du diaphragme qui génère une « pseudo hernie Hiatale », avec remontées acides dans l'œsophage pouvant entrainer des asthmes.

Par une circulation insuffisante dans l'artère sous diaphragmatique, la glande surrénale mal vascularisée peut entraîner des « coups de pompes » et des fatigues importantes.

Troubles respiratoires

La rétraction du péricarde peut agir directement sur le nerf phrénique (ou indirectement par la stimulation du ganglion stellaire) et déclencher asthmes, apnées du sommeil, blocages respiratoires lors de chocs émotionnels violents.

Troubles musculo-squeletiques

Les rétractions tissulaires (muscles, ligaments, membranes s'attachant sur des os) peuvent exercer une contrainte mécanique sur les os telle qu'elles vont être à l'origine de micro luxations et créer des lésions ostéopathiques, à l'origine de : lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales, névralgies faciales, céphalées, migraines. Si l'on traite une lésion ostéopathique sans avoir résolu le problème des rétractions tissulaires, cette lésion revient très rapidement car la cause n'a pas été résolue.

Troubles hormonaux

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s'insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur la glande thyroïde directement, créant les symptômes thyroïdiens (excès de poids ou l'inverse, troubles de la communication). Une expansion va tirer sur l'os sphénoïde. Or la glande hypophyse est dans la selle turcique du sphénoïde, et est de ce fait étirée mécaniquement vers le bas lors le la rétraction du ligament. L'hypophyse tire sur l'hypothalamus, et tout cela crée des dérèglements hormonaux dans tout le corps.

Troubles immunitaires

La rétraction du péricarde agit mécaniquement sur le thymus qui a un rôle important dans nos défenses immunitaires. D'où certains troubles du système immunitaire.

Troubles lymphatiques

La rétraction du péricarde bouche le passage de la lymphe dans la veine sous-clavière, entrainant un engorgement des ganglions lymphatiques que l'on peut interpréter (à la radio) à tort pour un cancer.

Troubles posturaux

La rétraction du péricarde peut exercer des contraintes mécaniques pouvant entrainer des cyphoses, lordoses, scolioses, déformations thoraciques...

Troubles visuels, auditifs...

Troubles crâniens

Le péricarde est prolongé vers le haut par un ligament qui passe par la thyroïde et s'insère par 4 expansions sur les os du crâne (sphénoïde, occipital et les 2 rochers des temporaux). Sa rétraction va donc tirer sur ces os du crâne, mettant tous les os du crâne en lésion ostéopathique en extension.

Cette extension va rétrécir les trous crâniens déchirés postérieurs et pincer les nerfs crâniens : IX nerf Glosso-pharyngien (expliquant pourquoi les Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC) bavent et présentent des troubles de la déglutition), X nerf vague (inhibant le système parasympathique et le fonctionnement d'amour), et XI nerf spinal (expliquant pourquoi les Infirmes Moteurs Cérébraux (IMC) ne peuvent redresser la tête).

Si les os du crâne sont en lésion, les 2 maxillaires supérieurs en micro luxation peuvent être à l'origine de troubles de l'occlusion dentaire. Corriger des lésions ostéopathiques du crâne sans avoir harmonisé le péricarde et rallongé le ligament cranio-péricardien expose à des récidives rapidement.

Troubles neurologiques

La rétraction du péricarde entraine le cœur vers le bas et donc également la crosse aortique (qui tire les nerfs ortho sympathiques vers le bas, stimule le système orthosympathique et ainsi les comportements de fermeture et de guerre).

Le tronc brachio-céphalique et l'artère sous-clavière sont également entrainées vers le bas. Lors de cette descente, l'artère sous-clavière est étranglée par l'anse sous-clavière, (paresthésie des mains, engourdissements, fourmis), et le ganglion stellaire est stimulé.

Ce ganglion stellaire envoie notamment des anastomoses sur les artères vertébrales et carotides qui vascularisent le cerveau. Lorsqu'il est stimulé, il peut provoquer des vasoconstrictions ou vasodilatations qui peuvent être à l'origine de ruptures d'anévrisme (hémiplégies), ou d'insuffisances circulatoires dans le cerveau pouvant être à l'origine de troubles nerveux centraux (Parkinson, Alzheimer...)

D'autre part les cellules du cerveau peuvent aussi se rétracter, et devenir non fonctionnelles. Les ouvrir permet d'obtenir parfois des résultats surprenants, surtout si on améliore aussi la circulation du sang et du liquide céphalorachidien.

Troubles du sommeil

Trouble de l'endormissement, réveils la nuit...

Troubles nerveux

Lorsque nos cellules sont fermées, et que nous sommes coupés de notre âme, de l'amour et de la joie que nous sommes, lorsque nous sommes enfermés dans un comportement d'esclave et de survie, il est normal que la joie ou l'envie de vivre disparaisse. Les dépressions, burn out, etc. peuvent en découler.

Troubles du comportement

Cet enfermement cellulaire du à la peur ou des chocs émotionnels, se double donc d'un enfermement mécanique anatomique, dont une des conséquences les plus catastrophiques est de nous maintenir en permanence dans une stimulation de notre système nerveux orthosympathique, et une inhibition de notre système parasympathique. Cela nous enferme dans un fonctionnement de guerre (esclave, rebelle, tyran) et de survie incohérent avec la Vie et notre véritable identité puisque nous sommes amour. Ce fonctionnement orthosympathique est à l'origine de toutes les guerres, de la pollution, et met la vie de notre espèce et de notre planète en danger.

Sur le plan physique il est possible d'obtenir un niveau d'efficacité jamais atteint pour soulager les douleurs « cœur péricarde »

L'harmonisation du « cœur péricarde », l'ouverture des cellules, et la disparition des schémas de rétractions tissulaires, permettront de résoudre la quasi totalité des troubles décrits précédemment. Harmoniser le péricarde permet également de libérer et reconnecter corps âme et Esprit, et d'ouvrir ainsi tous les chakras.

A la lumière de cette compréhension, nous pouvons conclure qu'ouvrir nos cellules et faire disparaître les schémas de rétractions est la solution royale pour accéder au bien-être, à la santé et à l'autonomie. Dès lors, la question essentielle est : « Quels sont les outils efficaces pour ouvrir les cellules et libérer les rétractions tissulaires ? » L'enjeu est de nous orienter sur le choix des outils thérapeutiques efficaces, et l'art de s'en servir.

Par conséquent le corps obéissant aux lois de la mécanique, il est nécessaire de rallonger tous les tissus rétractés. De nombreuses techniques travaillent sur le rallongement des tissus. Après les avoir exploré, Jean-Pierre Chamodot a constaté qu'elles étaient souvent agressives pour des résultats insuffisants. On obtient, par exemple, un rallongement d'un millimètre sur plusieurs centimètres. De plus, les résultats ne sont pas durables. En effet ces techniques étirent les tissus ce qui ne suffit pas pour les rallonger. Elles ne s'intéressent qu'à certains tissus alors qu'il est nécessaire de les rallonger tous (y compris nerveux, vasculaires, viscéraux...).

Approche anatomique : rétractions tissulaires, péricarde, et pathologies

Sur le plan macroscopique, par son approche anatomique et tissulaire de l'être humain, Jean-Pierre Chamodot reconnait également le rôle premier des impacts émotionnels sur le "cœur péricarde", et leurs conséquences multiples sur notre santé. Cette connaissance anatomique est précieuse pour comprendre l'installation de la maladie psycho somatique, et mettre au point un protocole cohérent et efficace en vue d'une solution.

Les premières cellules à se rétracter lors d'un choc émotionnel, sont celles du péricarde, porte d'entrée des émotions. Le péricarde est une enveloppe qui contient et protège le cœur et les racines des gros vaisseaux sanguins. La moindre réaction du péricarde aux émotions affecte directement tout notre organisme.

Les outils de l'âme

Par une réflexion sur sa véritable identité et une recherche pour l'intégrer dans son expérience corporelle, Jean-Pierre Chamodot va accéder à des outils appropriés et efficaces pour ouvrir les cellules et faire disparaître les schémas de rétractions : les outils de l'âme. Et quand "l'âme agit", elle crée "la magie".

Si moi, praticien, par le simple fait d'être vivant, je suis une âme d'essence divine, alors j'ai en moi les attributs divins. Il en est de même pour mon patient qui est aussi un simple un être humain. Notre âme est illimitée, immortelle, omnisciente (accès à toutes les informations), et omnipotente (puissance). Savoir qu'une âme aide une âme, permet d'accéder aux outils de l'âme, ce qui ouvre des possibles tout autres.

La conscience

Tout ce qui est vivant étant issu de la même âme, nous pouvons donc, en tant qu'âme, nous connecter et communiquer avec tout ce qui vit. Pour communiquer d'âme à âme, et accéder aux informations qui permettent de libérer, il suffit de faire le bon "numéro de téléphone". La clé est la concentration (l'attention et l'intension).

Les mains

Les mains habitées par notre conscience peuvent sentir (accès à l'information), et agir (traitements) pour libérer la Vie là où elle est enfermée. Depuis le début de notre histoire, l'être humain a utilisé ses mains pour soigner, caresser, découvrir et sentir.

 Le toucher est d'une importance capitale pour notre développement physique, psychique et émotionnel. Les moyens techniques dont nous disposons, principalement dans le domaine médical, font que nos mains se sont endormies et que leur potentiel n'est plus utilisé. Mais elles ont gardé la mémoire de ce don d'écoute et de "ressenti". Et nous avons tous ce don. Il suffit de nous en rappeler et de l'expérimenter. Pour être efficaces, les mains du thérapeute doivent être unies à son cœur. Un cœur ouvert, au service de la Vie, pour la respecter, l'accompagner et l'aider dans sa libération. Un cœur ouvert pour donner et recevoir de l'amour et de la compassion.

L'âme est omnisciente

Si l'âme est d'essence divine, elle est omnisciente. L'âme de mon patient étant omnisciente, elle peut me donner des informations précieuses sur la manière de l'aider. Il suffit d'établir un dialogue d'âme à âme pour accéder à des informations que le cerveau ne peut atteindre. Nous pouvons accéder aux mémoires cellulaires et connaître les chocs émotionnels à l'origine de la fermeture des cellules d'un organe. Nous avons ainsi une clé précieuse pour ouvrir les cellules.

L'âme est omnipotente

L'âme est également omnipotente, et notre verbe est créateur. Nous nous servirons du verbe, parlerons à nos cellules, ce qui ouvre des possibles thérapeutiques tout autre.

Le coup de péricarde

Nous constaterons par l'expérience que l'amour, avec "le coup de péricarde", est aussi d'une réelle efficacité pour ouvrir les cellules. Le coup de péricarde peut être considéré comme un signe de reconnaissance de l'identité divine du donneur et du receveur, et l'envoie d'un rayon d'énergie amour à ce dernier.

La gratitude

La gratitude exprimée par le mot « merci » ouvre également nos cellules. En cela Jean-Pierre Chamodot rejoint les conclusions de Mr Masaru Emoto.

Un corps qui soigne un corps utilise les outils de la matière, et obtient des résultats très limités. Une âme qui aide une âme utilise les outils de l'âme. Cela permet d'avoir des possibles toute autre et terme d'efficacité, et d'harmoniser un nombre beaucoup plus important de lésions en une seule séance. Le corps ayant une structure holographique, ce fait prend toute son importance.

L'holographie

Avec sa compréhension de la structure holographique du corps humain, Jean-Pierre Chamodot découvre la nécessité d'ouvrir toutes les cellules et de traiter toutes les rétractions tissulaires en une seule séance. Sa connaissance anatomique associée à l'utilisation des outils de l'âme et sa compréhension holographique du corps, lui a permis de mettre au point un protocole complet qui tend vers ce but. Cela donne à la « Libération Holographique du Cœur Péricarde » des atouts majeurs.

Les physiciens ont découvert, il y a déjà quelques années, un procédé photographique qu'ils ont appelé holographie, et qui permet d'obtenir des images en trois dimensions (en volume 3D, et non pas plates 2D). Déchirez un négatif de photo normale en deux et gardez un des deux morceaux. Avec le morceau qui reste, vous ne pouvez obtenir que la moitié de l'image. Déchirez un négatif d'hologramme en mille morceaux, et récupérez un petit morceau. Avec ce un millième de négatif, vous pouvez reconstituer toute la photo, car dans chaque point de l'image holographique existe toute l'image.

Puis dans un deuxième temps, les scientifiques découvrent que le corps humain présente une structure holographique. Le professeur Régis Dutheil, chercheur au CNRS en Physique sur les particules super lumineuses, disait : « Le corps humain est une image holographique de la conscience, projetée à travers le mur de la lumière».

En médecine, et notamment en ostéopathie, cela se vérifie, et surtout cela change tout. Si le corps humain est un hologramme (et non pas une vulgaire mécanique), cela veut dire que chaque point du corps exprime tout le corps, et non pas ce point particulier. Conclusion, pour qu'un point du corps soit parfait, il est inutile s'acharner sur ce point, et il est nécessaire d'harmoniser tout le corps. C'est un peu comme si l'ouverture de la porte d'une cellule était l'expression de l'ouverture de toutes les cellules. Dit autrement, pour que la porte d'une cellule soit entièrement ouverte, il est nécessaire d'ouvrir la porte de toutes les cellules. D'où la nécessité d'harmoniser toutes les lésions (osseuses, organiques, péricardiques) et d'ouvrir toutes les cellules en une séance. Aujourd'hui, il devient possible d'aller dans cette direction, grâce aux outils de l'âme. La nécessité d'une prise en compte globale du corps est ainsi vérifiée justifiant toutes les approches holistiques pour retrouver la santé.

Jean-Pierre Chamodot vérifie cette théorie par l'expérience dans le cadre de ses consultations. Cela lui a permis notamment de découvrir la solution préventive pour la plupart des pathologies de hanches et d'épaules.

Par exemple la hanche...

Arthroses de hanche : une approche holographique pour éviter une prothèse totale de hanche
Prenons l'exemple d'une hanche dont la rotation interne est bloquée (diminution d'amplitude) par la contracture (raccourcissement) des muscles croisant l'articulation. Plus la contracture est forte, plus le muscle se raccourcit, plus l'amplitude de rotation interne de hanche diminue, plus la contrainte mécanique est importante, plus la pression intra articulaire augmente, et plus l'usure du cartilage s'accélère lors des frottements dus aux mouvements de l'articulation. Lorsque le cartilage est complètement usé, la médecine appelle cela une arthrose, et propose une prothèse totale de hanche. D'où l'intérêt de faire relâcher les contractures pour diminuer la pression intra articulaire, donc la vitesse d'usure du cartilage, et ainsi éviter la prothèse.

Un praticien ayant une conception mécaniste du corps, pense qu'un blocage de hanche est un blocage de hanche. Il va donc devenir spécialiste de la hanche, et s'acharner sur celle-ci avec ses techniques. Les résultats seront décevants et la hanche restera bloquée parce que la conception mécaniste du corps ne fonctionne pas. Son patient aura une prothèse.

Pour celui qui sait que le corps est un hologramme, un blocage de hanche n'est pas un blocage de hanche, mais est l'expression de la totalité des blocages dans le corps tout entier. Pour qu'un point du corps soit parfait, il est donc nécessaire que le corps tout entier soit parfait, c'est-à-dire de traiter le corps tout entier en une séance. C'est un peu comme si chaque muscle était relié à tous les os (et pas seulement aux os sur lesquels il s'insère). De même, chaque os est relié à tous les muscles (et non pas uniquement à ceux qui s'attachent sur lui).

Imaginons que ce patient subit un traumatisme crânien générant des lésions ostéopathiques sur un os du crâne. Si cet os est relié à tous les muscles, sa lésion va entraîner une contracture (raccourcissement) de tous les muscles du corps (dont ceux qui croisent la hanche). Puis un autre jour, il fait un effort violent qui provoque une lésion d'une vertèbre lombaire. Si cette dernière est reliée à tous les muscles, sa lésion va entraîner un raccourcissement supplémentaire de tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche). Puis il subit un choc émotionnel qui va entrainer la rétraction cellulaire du péricarde et du rein droit. Tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche) se raccourcissent encore plus. Et ainsi de suite.

A l'inverse, plus le praticien ouvre de cellules, plus les muscles se relâchent, et plus la pression donc la vitesse d'usure diminue. Si un praticien traite 20% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 20%. Si un praticien traite 50% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 50%. Si un praticien traite 100% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 100%. La pression est redevenue normale ainsi que la vitesse d'usure, la rotation interne a retrouvé toute son amplitude, et le patient échappe à la prothèse.

Et les épaules...

Périarthrites scapulo-humérale : une approche holographique pour résoudre la majorité des problèmes d'épaules.

Le principe est le même pour les épaules. La rétraction des muscles croisant l'épaule augmente avec le nombre de lésions cellulaires et tissulaires (osseuses, organiques). L'amplitude d'élévation antérieure de l'épaule diminue. Les os se rapprochent et pincent un tendon, et cela donne une tendinite appelée périarthrite scapulohumérale. A l'inverse, plus un nombre important de lésions est traité, plus la pince s'ouvre et moins le tendon est pincé. L'amplitude d'élévation antérieure de l'épaule augmente.

Les tests des hanches et des épaules

Une approche holographique pour vérifier l'efficacité d'un protocole et de chaque acte thérapeutique dans ce protocole.

J'ai découvert que plus j'harmonisais d'organes d'os et de cellules au cours de la séance, plus les muscles se relâchaient et se rallongeaient. Donc plus l'amplitude de rotation interne des hanches et d'élévation antérieure des épaules augmentait. Cette découverte m'a donné l'idée que je pourrais me servir des tests d'amplitudes des épaules et des hanches pour vérifier l'efficacité de chaque action thérapeutique en cours de protocole.

En effet, si l'acte thérapeutique fonctionne, on doit constater une augmentation de l'amplitude des épaules et des hanches. A l'inverse, si le praticien fait une erreur dans son action thérapeutique, les amplitudes diminuent. Et cela marche dans 100% des cas. J'ai pu le vérifier au cours de milliers expériences. Lorsque l'on fait de la recherche, ces tests sont bien pratiques car ils permettent de vérifier rapidement des hypothèses, et d'éviter de s'égarer sur des voies de garage.

Ces tests permettent aussi de s'assurer que tout a bien été harmonisé en fin de séance. A ce moment, les amplitudes doivent être au maximum. Cela m'a permis de compléter et d'enrichir le protocole, et d'aller plus loin que tout ce que j'avais appris dans les quatre écoles d'ostéopathie. J'ai pu constater qu'en fin de protocole des amplitudes n'étaient pas parfaites et trouver qu'une manœuvre sur le péricarde était nécessaire systématiquement en fin de séance. J'ai pu également constater que si le verbe créateur était efficace pour harmoniser les lésions vertébrales, il restait dans la majorité des cas quelques vertèbres qui n'étaient pas dans leur position fonctionnelle. J'ai pu donc ajouter dans ce protocole un test pour savoir quelles vertèbres étaient encore en lésion, des actes dans le but de les harmoniser, et des tests pour vérifier u 'aucune erreur n'avait été faite et que rien n'a été oublié.

Fonte de la cuirasse musculaire et lâcher prise

Une approche holographique pour faire fondre « la cuirasse musculaire » et d'obtenir un lâcher prise.

Le principe est également le même pour ce que l'on appelle la cuirasse musculaire. La crispation musculaire augmente avec le nombre de lésions et de cellules fermées.

A l'inverse, plus le praticien ouvre de cellules, plus les muscles se relâchent, et plus le lâcher prise et la détente peuvent avoir lieu. Si un praticien traite 20% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 20%. La cuirasse musculaire ne peut fondre que de 20 %. Si un praticien traite 50% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 50%. Si un praticien traite 100% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 100%. La cuirasse musculaire fond à 100%, et l'on obtient un lâcher prise spectaculaire.

Cet outil thérapeutique du 3ème millénaire créé par Jean-Pierre Chamodot est enfin une clé pour effectuer le pas sage d'un fonctionnement orthosympathique (dont nous sommes prisonniers) à un fonctionnement parasympathique, c'est-à-dire le passage : de la survie à la Vie, de la guerre à l'Amour, de la peur à la Joie, de la maladie à la santé. L'enjeu est de retrouver notre véritable identité, et notre souveraineté pour créer une réalité toute autre.

Le conditionnement nous maintient dans l'ignorance et la peur. Notre conscience dort et nous sommes dans l'illusion. L'identification à notre corps crée une réalité dans laquelle nous expérimentons la fermeture de nos cellules, l'enfermement de notre âme dans nos cellules, la perte de notre véritable identité, et de ce fait : l'ignorance, la faiblesse, le manque, la dépendance, la survie, le souci, la peur, la séparativité, la solitude, la compétition, le danger, la haine, la guerre, la souffrance, la tristesse, la maladie et la mort. Cette expérience renforce notre illusion sur notre identité qui renforce l'expérience, et ainsi créée un cercle vicieux. La Vie est enfermée. La Lumière semble absente. Si c'est un drame à un niveau individuel, cela devient une catastrophe à l'échelon de notre planète car nous en sommes arrivés au point où la Vie, notre planète et l'humanité sont menacés à court terme d'être détruits par notre propre pouvoir créateur inconscient et non maitrisé.

Comprendre expérimenter et intégrer qui nous sommes vraiment

Comprendre expérimenter et intégrer qui nous sommes vraiment : une âme d'essence divine, est donc fondamentale et urgent pour éviter l'irréparable, et créer consciemment une réalité toute autre. Lorsque nous expérimentons et intégrons notre véritable identité, la fermeture et l'enfermement font place à l'ouverture de nos cellules et à la libération de notre âme.

L'ignorance et la faiblesse font place à l'Omniscience et l'Omnipotence. Le manque fait place à l'Abondance. La dépendance fait place à l'Autonomie. La survie fait place à la Vie. Le souci et la peur font place à la Quiétude et la Sérénité. La séparativité et la solitude font place à l'Unité. La compétition fait place à la Solidarité et au Partage. Le danger fait place à la Sécurité. La haine et la guerre font place à l'Amour la Gratitude et la Paix. La souffrance la tristesse et la maladie font place au Bien-être à la Joie et à la Santé. Cette expérience nous renforce dans la perception de notre véritable identité qui renforce l'expérience, et crée un cercle vertueux.

Comme je suis gourmand de beau de bon et de vrai, j'ai envie d'expérimenter le meilleur, et de le partager. Incarner l'amour sur cette terre, et co créer un paradis en bonne compagnie serait magique. Mais quel est le chemin ?

Le chemin de la Vie

Le passage de l'identification au corps à celle de l'âme, de l'expérience du pire à l'expérience du meilleur, du cercle vicieux au cercle vertueux, est bloqué car nous sommes enfermés dans une prison mentale physiologique et anatomique. En effet, le conditionnement la peur et l'ignorance stimulent physiologiquement et anatomiquement notre système nerveux orthosympathique et inhibe notre système nerveux parasympathique. Nous sommes donc enfermés dans un fonctionnement orthosympathique de peur, de sécrétion d'adrénaline, de fermeture, d'enfermement, de survie et de guerre (combat ou fuite) qui génère maladie et mort. L'accès à un fonctionnement parasympathique de Vie, d'ouverture, de libération du meilleur de nous-mêmes, d'amour, de bien-être et de joie nous est de ce fait interdit.

Il est donc vital d'ouvrir la porte de cette prison pour passer d'un fonctionnement orthosympathique à un fonctionnement parasympathique. L'approche cellulaire, la compréhension des impactes émotionnels sur notre péricarde et de leurs répercutions sur tous nos systèmes, la compréhension de la structure holographique de notre corps, font de la « Libération Holographique du Cœur Péricarde » une clé majeure pour effectuer ce passage, libérer notre âme, la Vie, la Joie, et prendre conscience de notre véritable identité. Une fois ouverte, la porte de notre prison a une fâcheuse tendance à se refermer. Il nous appartient de veiller à l'ouvrir dès qu'elle se referme, et si possible de la maintenir ouverte.

Avoir un bon garagiste (le thérapeute) pour réparer notre voiture (notre corps) est important mais insuffisant. En effet, sommes nous de bons chauffeurs ? Une fois libérés, et conscients de notre pouvoir créateur, nous ne sommes pas dispensés de savoir et choisir ce que nous souhaitons créer... d'être conscients et cohérents dans nos actes, paroles et pensées. Nous avons déjà largement exploré le pire. Et si nous explorions le meilleur, maintenant ?

Le bien-être n'est que le résultat d'un acte d'amour. L'acte d'amour n'est possible que dans un espace de liberté. L'accès à un espace de liberté n'est possible que dans la non peur. La non peur n'est possible que dans un monde de respect de paix et d'amour. Nous ne pouvons créer ce monde d'amour que si nous comprenons à temps qu'il n'y a pas d'autre alternative viable, le souhaitons vraiment, et savons qui nous sommes (donc capables de le co-créer). Pour cela, nous ne pouvons faire l'économie de cultiver la non peur et le discernement. La « Respiration Spontanée » et le « Discernement » sont deux autres outils thérapeutiques qui m'ont été inspirés pour aller dans cette direction.

Les résultats de ces Thérapies du 3ème millénaire

Les résultats de ces thérapies du 3ème millénaire sont concrets. Le relâchement (rallongement) des muscles est objectivable par des amplitudes articulaires qui augmentent de manière spectaculaire. Les fuites énergétiques sont bouchées, et nous nous remplissons d'énergie. La sensation agréable de détente, de tendresse, de chaleur, d'énergie qui circule, est l'expression de l'ouverture des cellules et de la libération de l'âme. L'âme ainsi libérée peut agir, et quand « l'âme agit », elle crée « la magie ».

Cette âme libérée ressent de la gratitude qui s'exprime par ce que j'appelle « l'élan de l'âme ». Le comportement devient spontané. Une lumière s'allume dans les yeux du patient. Son cœur s'ouvre. La Vie et l'Amour rayonnent à travers lui. Sa perception devient juste. Il a accès à son « temple intérieur ».
 Quelle joie pour moi, en tant que praticien, de vivre et partager avec un être humain cette expérience magique de bien-être, de libération de la Vie de l'Amour et de la Joie. Cela m'a aidé à comprendre que l'être humain est capable du meilleur comme du pire. Quand j'ai vu le pire, il m'est arrivé, je l'avoue, de désespérer de l'homme.

Croire en la Vie, servir la Vie :
l'Être Humain est capable du meilleur

Maintenant, je sais qu'il existe des solutions pour libérer le meilleur, et que l'être humain est aussi capable du meilleur. Alors, j'ai décidé de croire en la Vie, de croire en l'être humain, de le soutenir et de l'encourager dans ce pas sage délicat. Et je me réjouis à l'idée que l'être humain puisse mettre son géni et son pouvoir créateur au service de la Vie et de la Lumière. Je suis impatient de découvrir la splendeur de sa création à venir.

Devenir protecteur et serviteur de la Vie, servir la lumière comme je le peux est véritablement une expérience gratifiante, je vous l'assure.
Ouvrir cette expérience à un nombre plus important d'êtres, avec les stages et formations que je donne, augmente d'autant ma joie. Il suffirait qu'un certain nombre de personnes vive cette expérience pour atteindre une masse critique. L'humanité entière ferait alors la prise de conscience, et s'ouvrirait à vivre une réalité toute autre. Ce changement de paradigme se passe sous nos yeux actuellement, et nous laisse espérer le meilleur. Pourquoi ne pas s'offrir la joie de le vivre, l'accompagner, et le soutenir ? Un être pour qui j'ai beaucoup d'estime disait : « Tu vas me dire que je suis un rêveur, mais je ne suis pas le seul. J'espère qu'un jour tu nous rejoindras, et que le monde sera UN ».

Pour en savoir plus

Créée  par Jean-Pierre Chamodot, la Libération Holographique du Cœur Péricarde ® (LHCP Méthode Chamodot) est le résultat des nombreux enseignements qu’il a reçus, de sa longue expérience professionnelle, et de ses propres recherches. voir son parcours professionnel

Il se différencie des écoles de kinésithérapie et d'ostéopathie par son approche originale ; microscopique, anatomique et holographique de l'être humain.

Approche microscopique de l’être humain :
vers une conscience cellulaire

Par son approche microscopique et cellulaire de l'être humain Jean-Pierre Chamodot tente de mieux comprendre : « Qu'est ce que la vie ? Qui sommes nous ? Qui soigne qui? Qu'est ce que la maladie? Qu'est ce que la santé? Comment rétablir la santé? 

Qu'est ce que la vie ?

Une cellule vivante observée au microscope bouge. Une cellule morte ne bouge pas.
Question : _ « Qu’est-ce qui fait bouger la cellule ? »
Réponse : _ « La Vie ».

La Vie anime la cellule. Le mot âme  vient de « anima » qui signifie animer,  c'est-à-dire mouvement. Ce qui anime notre cellule pourrait donc être décrit par plusieurs mots : la Vie, le mouvement, ou l’âme. D’autres mots Logo LHCP-V2-100mm350dpipourraient également convenir pour décrir ce qui fait bouger notre membrane cellulaire : l’énergie, le Qi, le Ki, le Ka, la joie, la paix, l’amour, Dieu. Dieu serait la force, l’intelligence qui a pour fonction de faire régner l’harmonie dans notre corps, c’est-à-dire la santé.

Qui sommes nous ?

L’étude microscopique montre que notre corps est constitué de l’association de milliards de cellules. De la même manière, il existe une âme par cellule, et notre âme globale est constituée de l’association de milliards d’âmes cellulaires.

Sommes nous la membrane cellulaire qui bouge, c’est-à-dire le corps (mortel, limité, impuissant, qui a un accès fort limité à l'information) ? Ou bien sommes nous ce qui fait bouger la membrane cellulaire, c’est-à-dire l’âme (d’essence divine, donc illimitée, immortelle, omnipotente, omnisciente dont l'accès à l'information est illimité) ? Sommes nous la marionnette ou le marionnettiste ? La voiture ou le chauffeur de la voiture ? Ou encore sommes nous les deux ?

Des physiciens qui ont travaillé au CNRS sur les accélérateurs de particules ont avancé l'hypothèse que le corps n'est qu'une image holographique de l'âme projetée à travers le mur de la lumière. Une autre manière de l'exprimer serait de dire : "Le corps n'est qu'une création de l'âme."

Des médecins, notament des anésthésistes, commencent à parler des personnes revenues dans leur corps après avoir expérimenté une mort clinique (NDE). Ces "experiencer" disent tous la même chose : «  Je continue de vivre quand mon corps est mort, donc je ne suis pas ce corps, mais l’âme qui continue de vivre. »

Certains chercheurs affirment qu’il est possible de communiquer avec les défunts par le biais d‘appareils électroniques.

Des prêtres parcourent le monde pour dire à ceux qui veulent bien les entendre qu’il y a une vie après la mort et qu’il est possible de communiquer avec les défunts.

Des millions d’êtres humains croient en la réincarnation, et en ont fait l’expérience. Savez vous que la réincarnation faisait partie du dogme catholique avant le concile de Nicée ? Le premier concile œcuménique se tint à Nicée (en turc İznik, Turquie actuelle) en 325. Il eut pour objectif principal de définir l'orthodoxie de la foi, suite à la controverse soulevée par Arius sur la nature du Christ. 
Les bouddhistes, avec leur compréhension de la réincarnation, disent : « Je suis l’âme. Le corps est un véhicule pour l’âme. Si j’entre dans ma voiture, je ne dis pas que je suis la voiture. Je dis que je suis le chauffeur dans la voiture ».

Des médiums communiquent avec des défunts et reçoivent des images de vies antérieures. Ils expliquent qu'une pathologie est souvent liée à une ou plusieurs vies antérieures. Certain d'entre eux obtiennent des guérisons spectaculaires, y compris pour des maladies classées par la médecine officielle comme incurables.

Dans mon expérience professionnelle, ma recherche d'efficacité pour soulager m'a placé devant l'opportunité d'effectuer une recherche basée sur l'hypothèse que je suis une âme (le praticien) qui aide une autre âme (le patient). Je dois dire que cela m'a ouvert des portes importantes en terme de compréhension de l'instalation des pathologies, et de la manière de les soulager. Cela m'a également ouvert l'accès à des outils thérapeutiques nouveaux d'une efficacité toute autre. Depuis, le nombre de pathologies que je peux soulager a augmenté considérablement.

Bref, l'idée que l'âme continue de vivre après la mort du corps physique n'est peut-être pas tout à fait aussi folle ni aussi éloignée de la réalité. Certe la médecine n'est pas une science exacte mais un art. Elle a eu également une démarche empirique, avant d'avoir quelques preuves scientifiques. Elle a notamment utilisé l'aspirine bien avant de comprendre pourquoi et comment ça marchait. Les médecins chinois ont utilisé l'acupuncture depuis cinq milles ans, et les premières preuves scientifiques existent depuis à peine quelques années. L'aspirine et l'acupuncture ont pourtant soulagé des millions d'être humains. Merci de ne pas avoir attendu les preuves scientifiques pour les avoir utilisés. Si l’âme continue d’exister lorsque le corps est mort, alors nous sommes l’âme d'essence divine, donc Dieu, comme tout ce qui est vivant et qui bouge. Telle serait notre véritable identité. Je vous invite donc à ouvrir votre esprit à cette hypothèse durant toute la lecture de cet article.

Approche énergétique et 1ère orientation : le bien-être

Tout au long de ma vie, de nombreuses expériences m'ont amené à prendre conscience que la nature m'avait fait le cadeau d'un don précieux, celui de sentir immédiatement si quelque chose était important même si mon cerveau rationnel n'y comprenait rien. Je me rappelle avoir quitté ma chambre et mes jouets à quatre ans pour assister à une interview de Albert Einstein que la télé annonçait dans le salon. Je ne comprenais évidemment pas la portée de ce qu'il disait sur sa théorie de la relativité, mais les mots de Einstein sont restés gravés dans ma mémoire et m'ont été très utiles de nombreuses années après.

Quand, à une autre époque, j'ai entendu cette citation de Mère Teresa pour la première fois : « Je n'irai pas à une manifestation contre la guerre, mais si vous faites une manifestation pour la paix, invitez-moi. », quelque chose en moi m'a dit : « Même si tu ne comprends pas immédiatement pourquoi, mémorise bien cette information, elle te servira plus tard. » Mère Teresa est mondialement connue pour son action caritative et la fondation d'une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité. Certes ma curiosité était piquée. Que pouvait bien vouloir dire Mère Theresa avec cette phrase ? Il m'a fallu un certain temps pour le comprendre et l'intégrer.

J'ai pratiqué et enseigné le Qi Gong (Traduire : travail de l'énergie. Art martial interne chinois.) plus de vingt années, et durant cette période, j'ai pu vérifier par l'expérience que l'énergie se déplaçait systématiquement vers l'endroit de mon corps sur lequel je me concentrais. Cette prise de conscience m'a permis de considérer la citation de Mère Teresa sous un autre angle.

Et je me suis posé la question suivante : « Si je rêve d'un monde sans guerre, est-ce bien ce que je souhaite vraiment ? » Qu'il me soit permis d'en douter. En effet, si je reprends la phrase de Mère Theresa à la lumière de cette prise de conscience que l'énergie se déplace vers l'endroit où je me concentre, cela voudrait dire que participer à une manifestation contre la guerre reviendrait à me concentrer sur la guerre et à nourrir cette dernière, ce qui aurait pour conséquence de la faire grossir, obtenant ainsi le résultat inverse de celui souhaité initialement. Par contre si je manifeste pour la paix, je me concentre sur cette dernière, la nourrissant de mon énergie. Le résultat serait de faire grandir la paix. De plus en me focalisant sur la paix, je cesse de penser à la guerre, donc de la nourrir et cette dernière maigrit jusqu'à disparaître. Dans ces conditions, ne vaut il pas mieux rêver de paix (plutôt que d'absence de guerre) afin de créer efficacement un monde meilleur ? Alors oui, je prends conscience de la profondeur de cette citation de Mère Teresa, et partage vraiment son aspiration à créer un monde de paix.

J'en déduis de manière plus générale qui si l'énergie se dirige vers l'endroit où je me concentre, il serait judicieux de me concentrer exclusivement sur ce que je souhaite afin de le créer. Et ceci s'applique bien entendu à ma vie professionnelle.

En tant que Masseur-Kinésithérapeute, c'est-à-dire professionnel de santé, n'est il pas indispensable pour moi de comprendre en profondeur ce qu'est la santé ?

Mais quelle est la définition de la santé de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) ? Dans le préambule à la Constitution de l'Organisation mondiale de la Santé, tel qu'adopté par la Conférence internationale sur la Santé, New York, 19-22 juin 1946; signé le 22 juillet 1946 par les représentants de 61 Etats. 1946; (Actes officiels de l'Organisation mondiale de la Santé, n°. 2, p. 100) et entré en vigueur le 7 avril 1948, nous pouvons lire que la citation bibliographique correcte de cette définition est la suivante : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. » La définition n'a pas été modifiée depuis 1946. N'attire-t-elle pas notre attention sur le bien-être ?

Pour en revenir à la citation de Mère Teresa « Je n'irai pas à une manifestation contre la guerre, mais si vous faites une manifestation pour la paix, invitez moi. », et à propos de mon métier, ne conviendrait-il pas de dire également : « Je ne me battrai pas contre la maladie, les pathologies et les infirmités, mais si vous faites quelque chose pour le bien-être et la santé, invitez moi. » En effet, vouloir soulager les souffrances les pathologies les infirmités et le mal-être reviendrait à les nourrir et les faire grossir. Cette orientation thérapeutique serait donc non seulement inefficace pour soulager, mais en plus très efficace pour aggraver les souffrances les pathologies et le mal-être. Dès lors l'orientation juste n'est plus thérapeutique mais serait de chercher le bien-être et la santé. L'art de faire la guerre contre la maladie deviendrait donc inutile. Dans ces conditions, l'art de libérer et cultiver le bien-être et la santé devient prodigieusement intéressant. Si dans un premier temps, ma quête était thérapeutique, c'est à dire de soulager maladie et infirmité, dans un deuxième temps elle est devenue préventive, et consiste à libérer et cultiver le bien-être. Cette orientation préventive vers la libération du bien-être donc de la santé me semble fondamentale. Pour cette raison, il est juste de dire que la

Libération Holographique du Cœur Péricarde®

LHCP Méthode Chamodot

est

Une nouvelle approche du bien-être

Ainsi dès lors, j'ai orienté mes recherches dans cette direction, celle du bien-être. Et à force de chercher, on finit toujours par trouver des choses intéressantes et novatrices. Les résultats obtenus durant plus de trente ans d'expérience professionnelle ont dépassés toutes mes espérances, et m'amènent à émettre une hypothèse quelque peu audacieuse : « Et si, dans la plupart des cas, l'apparition du bien-être avait pour conséquence indirecte la disparition de la maladie et de l'infirmité ? » Si telle était la vérité, il ne serait plus nécessaire de se battre contre ces dernières. À la lumière de ce qui précède, ne serait-il pas plus juste d'ailleurs de dire : « Et si l'apparition du bien-être avait pour conséquence indirecte l'apparition de la santé ? » (Qui sous tend la disparition de la maladie et de l'infirmité).

Si cette hypothèse est vraie, alors ces deux quêtes, libérer le bien-être et soulager la maladie et l'infirmité, n'en font qu'une à la condition sine qua non de se focaliser uniquement sur la recherche du bien-être.

Or plus de trente ans d'expérience professionnelle m'on convaincu que cette hypothèse est sérieuse. Il me restait à comprendre pourquoi, et à tenter d'élaborer un nouveau modèle théorique qui permette de définir une méthodologie et de trouver des outils donnant un haut niveau d'efficacité dans le sens désiré. Une fois la méthodologie définie, il restait à en démonter l'efficacité, et pour cela à définir des moyens de vérification et d'évaluation. Le but étant de pouvoir partager mes découvertes et les mettre au service de tous les être qui en ont besoin.

Si ma quête est d'aider un être humain à passer du mal-être vers le bien-être, avec pour conséquence indirecte un passage de la maladie et des pathologies vers la santé, il m'a semblé indispensable de définir plus clairement ces mots : être humain, mal-être, bien-être, maladie, pathologie, santé selon ma compréhension.

Approche microscopique de l'être humain : Vers une conscience cellulaire

Mon approche microscopique et cellulaire de l'être humain est donc une tentative de mieux comprendre : « Qu'est ce que la vie ? Qui sommes nous ? Qui soigne qui ? Qu'est ce que le bien-être ? Qu'est ce que la santé ? Comment rétablir le bien-être et donc la santé ?

Qu'est ce que la vie ?

Une cellule vivante observée au microscope bouge. Une cellule morte ne bouge pas.

Question : _ « Qu'est-ce qui fait bouger la cellule ? »

Réponse : _ « La Vie ».

La Vie anime la cellule. Le mot âme vient de « anima » qui signifie animer, c'est-à-dire mouvement. Ce qui anime notre cellule pourrait donc être décrit par plusieurs mots : la Vie, le mouvement, ou l'âme. Selon les traditions, d'autres mots pourraient également convenir pour décrire ce qui est à l'intérieur de la cellule et fait bouger notre membrane cellulaire : « l'énergie, le Qi, le Ki, le Ka, la joie, la paix, l'amour, le thérapeute intérieur, l'esprit, Dieu ». « Dieu » serait pour certains la force, l'intelligence qui a pour fonction de faire régner l'harmonie dans notre corps, c'est-à-dire la santé. D'autres, plus scientifiques l'appellent « présence non locale » ou « conscience ».

Qui sommes nous ?

Cellule et identité

L'étude microscopique montre que notre corps est constitué de l'association de milliards de cellules. De la même manière, il existerait une âme par cellule, et notre âme globale serait constituée de l'association de milliards d'âmes cellulaires.

Sommes nous la membrane cellulaire qui bouge, c'est-à-dire le corps ? (limité mortel, , impuissant, qui a un accès fort limité à l'information) ? Ou bien sommes nous ce qui fait bouger la membrane cellulaire, c'est-à-dire pour les physiciens la « conscience », pour les mystiques « l'âme et l'esprit » (d'essence divine, donc illimitée, immortelle, omnipotente, omnisciente dont l'accès à l'information est illimité) ? Sommes nous la marionnette ou le marionnettiste ? La voiture ou le chauffeur de la voiture ? Ou encore sommes nous les deux ?

Physique mystique et identité

Un physicien comme le professeur Régis Dutheil, qui a travaillé au CNRS sur les accélérateurs de particules, a avancé l'hypothèse que : « Le corps est une image holographique de la conscience projetée à travers le mur de la lumière ». Les mystiques expriment cette idée d'une autre manière : « Le corps n'est qu'une création de l'âme. »

Des médecins anesthésistes, commencent à parler des personnes revenues dans leur corps après avoir expérimenté une mort clinique (NDE). Ces "experiencers" disent tous la même chose : « Je continue de vivre quand mon corps est mort, donc je ne suis pas ce corps, mais ce qui continuent de vivre. » La conscience ? L'âme ? L'esprit ? Bref, l'idée que l'âme et l'esprit continuent de vivre après la mort du corps physique n'est peut-être pas tout à fait aussi nouvelle, ni aussi folle, ni aussi éloignée de la réalité. Si l'âme et l'esprit continuent d'exister lorsque le corps est mort, alors ne sommes nous pas l'âme et l'esprit, d'essence divine ?

Communication avec les défunts

Certains chercheurs affirment qu'il est possible de communiquer avec les défunts par le biais d'appareils électroniques.

Des prêtres parcourent le monde pour dire à ceux qui veulent bien les entendre qu'il y a une vie après la mort et qu'il est possible de communiquer avec les défunts.

Des médiums communiquent avec des défunts.

Réincarnation et identité

Des millions d'êtres humains croient en la réincarnation. Savez vous que la réincarnation faisait partie du dogme catholique avant le concile de Nicée en 325 ?

Les bouddhistes, croient en la réincarnation et disent : « Mon corps est juste un véhicule. Je suis l'âme, c'est-à-dire le chauffeur. » En effet, j'ai envie de dire : « Si j'entre dans ma voiture, je ne dis pas que je suis la voiture. Je dis que je suis le chauffeur dans la voiture ».

Ces mêmes bouddhiste parlent de karma et de vies antérieures.

Des médiums reçoivent des images de vies antérieures. Ils expliquent qu'une pathologie est souvent liée à une ou plusieurs vies antérieures. Certains d'entre eux obtiennent des guérisons dites spirituelles spectaculaires, y compris pour des maladies classées comme incurables.

Physique, holographie et identité

Les physiciens disent que dans chaque point de l'image holographique existe toute l'image mais en basse définition. Si nous sommes un point de l'hologramme Dieu, nous serions alors une image basse définition de Dieu. Une photographie de Jean-Pierre, qu'elle soit haute définition ou basse définition, est néanmoins une image de Jean-Pierre. De la même manière si un être humain est une image basse définition de Dieu, il est Dieu comme tout ce qui est vivant et qui bouge.

Bref, beaucoup pensent qu'un être humain est, selon la tradition ou la sensibilité : la conscience, l'âme et l'esprit, une image basse définition de Dieu. Cela voudrait dire qu'il est Dieu, comme tout ce qui est vivant et qui bouge. Telle serait notre véritable identité. Je vous invite à vous ouvrir à cette hypothèse durant toute la lecture de cet article.

Pour en revenir à mon expérience professionnelle, dans ma quête d'efficacité pour accéder au bien-être, l'apport de la physique m'a placé devant l'opportunité d'orienter ma recherche sur l'hypothèse que je suis une conscience (le praticien) qui aide une autre conscience (le patient). Je dois dire que cela m'a ouvert des portes en terme de compréhension sur la manière de libérer le bien-être. Cela m'a également ouvert l'accès à des outils thérapeutiques nouveaux, que je qualifierais de quantiques, et d'en apprécier l'efficacité toute autre.

Conscience cellulaire : Loi de dilatation et retraction

L'étude de la cellule montre d'autre part qu'elle a une conscience. Si je prélève quelques cellules de mon corps, et les mets en milieu de culture, elles sont séparées de mon cerveau, et pourtant elles font preuve de conscience. En effet, elles vont agir de manière différente selon qu'elles se sentent respectées ou non, en danger ou non. La conscience n'a donc rien à voir avec le cerveau. Elle est bien cellulaire.

Qu'est ce que la santé ?

Lorsqu'une cellule en milieu de culture se sent aimée, lorsque ses besoins et ses limites sont respectées, elle s'ouvre, c'est-à-dire qu'elle s'épanouie et augmente de volume. La surface de contact de la membrane cellulaire, frontière entre le milieu intra cellulaire et le milieu extra cellulaire, augmente, et la membrane devient poreuse, favorisant le passage d'informations et d'éléments divers (nourriture et déchets) entre ces deux milieux. Le passage des aliments du milieu extra cellulaire vers le milieu intra cellulaire, et l'évacuation des déchets du milieu intra cellulaire vers le milieu extra cellulaire s'effectuent parfaitement. Une cellule ouverte peut donc recevoir les informations utiles, manger et évacuer ses déchets facilement, et de ce fait, elle fonctionne parfaitement.

Un organe constitué de cellules ouvertes est dit fonctionnel. Un tissu constitué de cellules ouvertes est souple et long. Si c'est un muscle, il est détendu et plus long que les autres tissus. Les contraintes mécaniques qu'il exerce dans le corps sont faibles. Il n'y a donc aucun risque pour la santé. Il n'y a aucune fuite énergétique, et l'énergie circule parfaitement. Les champions de haut niveau sont détendus et font le plein d'énergie entre les matchs, ce qui leur permet d'être performant et de "donner le maximum" pendant le match.

Et un corps constitué d'organes fonctionnels, de tissus souples, de muscles détendus et d'une énergie abondante qui circule parfaitement est en bonne santé.

Qu'est ce que le bien-être ?

Après trente années d'expériences en tant que praticien de santé, je peux vous affirmer que l'on nous a menti sur la définition du bien-être. Beaucoup d'entre nous pensent que la détente ou le bien-être, c'est ce que l'on ressent après la pratique d'un sport de compétition comme la course à pieds ou le tennis ou le foot bal. Je rappelle qu'un muscle est long est est relâché parce que les cellules sont ouvertes. A l'inverse lorsqu'un muscle est court, il est contracté et les cellules sont fermées. Or objectivement, les muscles ne sont pas plus long après la pratique d'un sport. Ils auraient même tendance à être plus courts. Donc la sensation de détente après le sport est une illusion. En réalité, la pratique d'un sport sans respect de nos limites, fait tellement souffrir le corps que pour se protéger, ce dernier sécrète des endorphines, proches de la morphine, qui comme chacun le sait est une drogue qui anesthésie. La conscience (et notamment de la souffrance) diminue et est remplacée par une sensation d'euphorie qui n'a rien à voir avec le bien-être. Nous pourrions appeler cela l'expérience d'une illusion, ou d'un paradis artificiel due à une molécule chimique, et qui de plus rend dépendant. Pensez vous vraiment que c'est cela le bien-être ? Personnellement, soignant à longueur de journées les inconvénients, j'en doute.

La véritable détente, c'est quand le muscle est long, c'est-à-dire lorsque les cellules sont ouvertes. Cela est quantifiable mesurable et objectivable. La conscience étant libérée, le ressenti de détente est bien réel, et tout autre que celui du aux endorphines.

De plus lorsqu'une cellule est ouverte, l'âme cellulaire est libre. Si toutes les cellules de mon corps sont ouvertes, l'âme que je suis, l'amour que je suis, la joie que je suis, ou Dieu que je suis, est libre d'agir et rayonne. Je ressens qui je suis. Je passe par la même occasion d'une idée intellectuelle sur mon identité à une expérience corporelle sensible. Cette expérience m'aide à construire la foi dans ma véritable identité, donc dans le fait que je suis digne de respect et d'amour.

Lorsqu'un sage parle de la joie sans cause, celle qu'il a expérimentée grâce à la méditation ou la prière, elle n'est pas déclenchée par un événement extérieur. Ne pourrait on pas dire que l'état méditatif, appelé aussi une expérience de conscience modifiée, ou expansion de conscience, est du à l'ouverture des cellules qui permet de sentir l'âme, qui est joie paix et amour, rayonner ? Et si c'était vraiment cela le bien-être ?

Bien-être, Santé, et système nerveux parasympathique

La santé et le bien-être, c'est donc une voiture (le corps) en bon état, et lorsque le chauffeur (l'âme) n'est pas enfermé dans la voiture. L'âme que je suis est alors libre d'agir. Dans notre organisme, c'est le système nerveux autonome parasympathique qui a pour fonction d'ouvrir nos cellules. Nous venons d'associer santé et bien-être à ouverture des cellules et système nerveux para sympathique. Dans ce cas la cellule donc les organes fonctionnent au maximum de leurs capacités. Nous vivons pleinement dans la communication, la communion, le partage, le plaisir, l'énergie, la joie, la paix et l'amour.

Danger, absence d'amour, chocs émotionnels, et fermeture cellulaire

L'étude microscopique des cellules permet de constater que si je rajoute quelques gouttes d'acide dans le milieu de culture dans lequel je les ai mises, elles font preuve de conscience puis qu'elles se ferment. En effet, elles savent que l'acide est un poison pour elles, et que si elles l'absorbent elles vont mourir. Conclusion, la cellule se ratatine, diminue de volume, et ferme ses milliers de petites bouches microscopiques pour ne pas absorber ce poison. Cet acte lui permet de sauver sa vie. L'étude de la cellule permet donc de comprendre que la présence d'un danger, d'un stress, l'absence de respect et d'amour, la peur et les chocs émotionnels, entrainent la rétraction du corps émotionnel (le corps le plus dense de l'âme), et par voie de conséquence la rétraction de la membrane cellulaire, donc la fermeture de nos cellules.

Protection survie et système nerveux orthosympathique

En effet, dès que nous sommes conscient d'un danger, le système nerveux autonome ortho sympathique stimule la sécrétion d'adrénaline qui provoque la fermeture de nos cellules, et la crispation musculaire. Nos comportements changent. Nous sommes prêts à fuir ou à attaquer, c'est-à-dire nous entrons dans un comportement de guerre, pour défendre notre vie.

Ce système de protection est donc physiologique et permet d'éviter la mort dans une situation dangereuse... tant que le danger ne dure pas trop longtemps.

Mal-être, maladie, mort, et système nerveux orthosympathique

Si la sensation de danger ou le stress dure trop longtemps, ce système de survie devient pathologique et peut entrainer le mal-être, puis la maladie, puis la mort.

Mal-être

Dans un premier temps, lorsque la cellule se ferme, la surface de contact entre le milieu intérieur et le milieu extérieur diminue ainsi que les échanges. Cette cellule fermée ne vit plus pleinement mais se contente de survivre, et fonctionne au minimum. Si toutes les cellules d'un organe sont fermées, cet organe ne fonctionne plus que partiellement voire pas du tout. l'activité cellulaire et des organes se ralentit. Elle est réduite au minimum.

Nous sommes dans la survie, le repli, la peur, la méfiance, la guerre et la solitude, en attendant que le danger passe, et de pouvoir à nouveau vivre pleinement.

Une seule maladie : la fermeture cellulaire

Dans un deuxième temps, une cellule fermée n'est plus fonctionnelle puisque le passage entre milieu intra et extra cellulaire ne se fait plus. Elle ne peut plus absorber d'aliments, ni évacuer ses déchets. Elle ne peut plus communiquer. Un organe constitué de cellules fermées ne fonctionne plus, et l'on va évoquer une maladie fonctionnelle.

Dans un troisième temps, si la cellule reste fermée trop longtemps, elle finit par mourir. Si les cellules d'un organe meurent, la disparition de cet organe entraine une maladie plus grave, voire la mort. L'atteinte du pancréas par exemple peut entrainer un diabète.

Et de multiples conséquences : les pathologies

Il n'existe donc qu'une seule maladie : la fermeture cellulaire. Et cette seule maladie génère toutes les pathologies qui n'en sont que les multiples conséquences. Plutôt que de s'épuiser à soigner (Soi nier) toutes les conséquences que sont les pathologies, il serait plus facile et rentable de s'occuper de la seule cause, et d'ouvrir les cellules fermées avant qu'il ne soit trop tard. Une prévention efficace consisterait à s'interroger sur la meilleure manière d'ouvrir nos cellules et de les maintenir ouvertes.

 

ELLE3.400Conscience cellulaire

L'étude de la cellule montre d'autre part qu'elle a une conscience. Si je prélève quelques cellules de mon corps, et les mets en milieu de culture, elles sont séparées de mon cerveau, et pourtant elles font preuve de conscience. En effet, elles vont agir de manière différente selon qu'elles se sentent respectées ou non, en danger ou non. La conscience n’a donc rien à voir avec le cerveau. Elle est bien cellulaire.

Qu'est ce que la santé ?

Lorsqu’une cellule en milieu de culture se sent aimée, lorsque ses besoins et ses limites sont respectées, elle s’ouvre, c’est-à-dire qu’elle s’épanouie et augmente de volume. La surface de contact de la membrane cellulaire, frontière entre le milieu intra cellulaire et le milieu extra cellulaire, augmente favorisant le passage d’informations et d’éléments divers (nourriture et déchets) entre ces deux milieux. Le passage des aliments du milieu extra cellulaire vers le milieu intra cellulaire, et l’évacuation des déchets du milieu intra cellulaire vers le milieu extra cellulaire s’effectuent parfaitement. Une cellule ouverte peut donc recevoir les informations utiles, manger et évacuer ses déchets facilement, et de ce fait, elle fonctionne parfaitement.

Un organe constitué de cellules ouvertes est dit fonctionnel. Un tissus constitué de cellules ouvertes est souple et long. Si c'est un muscle, il est détendu et plus long que les autres tissus. Les contraintes mécaniques qu'il exerce dans le corps sont faibles. Il n'y a donc aucun risque pour la santé. Il n'y a aucune fuite énergétique, et l'énergie circule parfaitement. Les champions de haut niveau sont détendus et font le plein d'énergie entre les matchs, ce qui leur permet d'être performant et de "donner le maximum" pendant le match.

Et un corps constitué d’organes fonctionnels, de tissus souples, de muscles détendus et d'une énergie abontante qui circule parfaitement est en bonne santé.

Qu'est ce que le bien-être ?

Après trente années d'expériences en tant que praticien de santé, je peux vous affirmer que l'on nous a menti sur la définition du bien-être. Beaucoup d'entre nous pensent que la détente ou le bien-être, c'est ce que l'on ressent après la pratique d'un sport de compétition comme la course à pieds ou le tennis ou le foot bal. Je rappelle qu'un muscle est long est est relaché parce que les cellules sont ouvertes. A l'inverse lorsqu'un muscle est court, il est contracté et les cellules sont fermées. Or objectivement, les muscles ne sont pas plus long après la pratique d'un sport. Ils auraient même tendance à être plus courts. Donc la sensation de détente après le sport est une illusion. En réalité, la pratique d'un sport sans respect de nos limites, fait tellement souffrir le corps que pour se protéger, ce dernier sécrète des andorphines, proches de la morphine, qui comme chacun le sait est une drogue qui anesthésie. La conscience (et notamment de la souffrance) diminue et est remplacée par une sensation d'euphorie qui n'a rien à voir avec le bien-être. Nous pourrions appeller cela l'expérience d'une illusion, ou d'un paradis artificiel due à une molécule chimique, et qui de plus rend dépendant. Pensez vous vraiment que c'est cela le bien-être ? Personnemllement, soignant à longueur de journées les inconvénients, j'en doute.

La véritable détente, c'est quand le muscle est long, c'est-à-dire lorsque les cellules sont ouvertes. Cela est quantifiable mesurable et objectivable. La conscience étant libérée, le ressenti de détente est bien réel, et tout autre que celui du aux endorphines.

De plus lorsqu’une cellule est ouverte, l’âme cellulaire est libre. Si toutes les cellules de mon corps sont ouvertes, l’âme que je suis, l’amour que je suis, la joie que je suis, ou Dieu que je suis, est libre d’agir et rayonne. Je ressens qui je suis. Je passe par la même occasion d’une idée intellectuelle sur mon identité à une expérience corporelle sensible. Cette expérience m'aide à construire la foi dans ma véritable identité, donc dans le fait que je suis dignes de respect et d’amour.

Lorsqu'un sage parle de la joie sans cause, celle qu'il a expérimenté grâce à la méditation ou la prière, elle n'est pas déclanchée par un événement extérieur. Ne pourrait on pas dire que l'état méditatif, appelé aussi une expérience de conscience modifiée,  ou expension de conscience, est du à l'ouverture des cellules qui permet de sentir l'âme, qui est joie paix et amour, rayonner ? Et si c'était vraiment cela le bien-être ?

ELLE4.400Bien-être, Santé, et système nerveux parasympathique

La santé et le bien-être, c’est donc une voiture (le corps) en bon état, et lorsque le chauffeur (l’âme) n’est pas enfermé dans la voiture. L’âme que je suis est alors libre d’agir. Dans notre organisme, c’est le système nerveux autonome parasympathique qui a pour fonction d’ouvrir nos cellules. Nous venons d'associer santé et bien-être à ouverture des cellules et système nerveux para sympathique. Dans ce cas la cellule donc les organes fonctionnent au maximum de leurs capacités. Nous vivons pleinement dans la communication, la communion, le partage, le plaisir, l'énergie, la joie, la paix et l’amour.

Danger, absence d’amour, chocs émotionnels, et fermeture cellulaire

L’étude microscopique des cellules permet de constater que si je rajoute quelques gouttes d’acide dans le milieu de culture dans lequel je les ai mises, elles font preuve de conscience puis qu’elles se ferment. En effet, elles savent que l’acide est un poison pour elles, et que si elles l’absorbent elles vont mourir. Conclusion, la cellule se ratatine, diminue de volume, et ferme ses milliers de petites bouches microscopiques pour ne pas absorber ce poison. Cet acte lui permet de sauver sa vie. L’étude de la cellule permet donc de comprendre que la présence d’un danger, d’un stress, l’absence de respect et d’amour, la peur et les chocs émotionnels, entrainent la rétraction du corps émotionnel (le corps le plus dense de l’âme), et par voie de conséquence la rétraction de la membrane cellulaire, donc la fermeture de nos cellules.

Protection survie et système nerveux orthosympathique

En effet, dès que nous sommes conscient d’un danger, le système nerveux autonome ortho sympathique stimule la sécrétion d’adrénaline qui provoque la fermeture de nos cellules, et la crispation musculaire. Nos comportements changent. Nous sommes prêts à fuir ou à attaquer, c’est-à-dire nous entrons dans un comportement de guerre, pour défendre notre vie.

Ce système de protection est donc physiologique et permet d’éviter la mort dans une situation dangereuse... tant que le danger ne dure pas trop longtemps.


Mal-être, maladie, mort, et système nerveux orthosympathique

Si la sensation de danger ou le stress dure trop longtemps, ce système de survie devient pathologique et peut entrainer le mal-être, puis la maladie, puis la mort.

Mal-être

Dans un premier temps, lorsque la cellule se ferme, la surface de contact entre le milieu intérieur et le milieu extérieur diminue ainsi que les échanges. Cette cellule fermée ne vit plus pleinement mais se contente de survivre, et fonctionne au minimum. Si toutes les cellules d’un organe sont fermées, cet organe ne fonctionne plus que partiellement voire pas du tout. l’activité cellulaire et des organes se ralentit. Elle est réduite au minimum.

Nous sommes dans la survie, le repli, la peur, la méfiance, la guerre et la solitude, en attendant que le danger passe, et de pouvoir à nouveau vivre pleinement.

ELLE6.400Une seule maladie : la fermeture cellulaire

Dans un deuxième temps, une cellule fermée n’est plus fonctionnelle puisque le passage entre milieu intra et extra cellulaire ne se fait plus. Elle ne peut plus absorber d’aliments, ni évacuer ses déchets. Elle ne peut plus communiquer. Un organe constitué de cellules fermées ne fonctionne plus, et l’on va évoquer une maladie fonctionnelle.

Dans un troisième temps, si la cellule reste fermée trop longtemps, elle finit par mourir. Si les cellules d’un organe meurent, la disparition de cet organe entraine une maladie plus grave, voire la mort. L’atteinte du pancréas par exemple peut entrainer un diabète.

Et de multiples conséquences : les pathologies

Il n’existe donc qu’une seule maladie : la fermeture cellulaire. Et cette seule maladie génère toutes les pathologies qui n’en sont que les multiples conséquences. Plutôt que de s’épuiser à soigner (Soi nier) toutes les conséquences que sont les pathologies, il serait plus facile et rentable de s’occuper de la seule cause, et d’ouvrir les cellules fermées avant qu’il ne soit trop tard. Une prévention efficace consisterait à s’interroger sur la meilleure manière d’ouvrir nos cellules et de les maintenir ouvertes.

Rétractions tissulaires, anatomie et pathologies

Par son approche anatomique originale, Jean-Pierre Chamodot reconnaît que le corps obéit aux lois de la mécanique. Il montre que la fermeture de milliers de cellules crée des rétractions (racourcissements) tissulaires partant du cœur péricarde et se propageant dans tout le corps selon des schémas différents d’une personne à l’autre. Ces rétractions tissulaires ont un impacte mécanique et anatomique d’une telle importance qu’elles expliquent à elles seules l’installation de la quasi totalité des pathologies. Cette approche donne une compréhension nouvelle des causes des troubles : cardiovasculaires, lymphatiques, hématologiques (moelle osseuse, formule sanguine et cellules souches), digestifs, respiratoires, hormonaux, immunitaires, musculo-squelettiques (lésions ostéopathiques et douleurs), posturaux, visuels, auditifs, crâniens, neurologiques, du comportement, du sommeil… Elle ouvre des voies thérapeutiques curatives et préventives originales, et d’une efficacité toutes autres.

Fermeture cellulaire et mal-être

Dès que la cellule est fermée, le Dieu cellulaire, c’est-à-dire l’âme cellulaire d’essence divine, est enfermé dans la cellule qui devient sa prison. Il ne peut plus remplir sa fonction qui consiste à faire régner l’harmonie et la santé dans le corps, et donc il souffre. C’est le « mal à Dieu », ou « maladie ». Maladie se dit « enfermedad » en espagnol (Dieu est enfermé). Ainsi, le chauffeur est enfermé dans la voiture et ne peut plus agir.

Lorsque la cellule se ferme, elle enferme à l’intérieur d’elle même : la Vie, le mouvement, l’âme, l’énergie, Dieu, l’Amour, la Joie. Elle est devenue le coffre fort dans lequel est emprisonnée l’âme ou Dieu. Dieu est enfermée dans la cellule, et ne peut donc plus faire son travail qui consiste, entre autre, à faire régnier l'harmonie et la anté dans le corps.

Être en survie un court moment pour faire face à un danger ponctuel et limité dans le temps est une adaptation physiologique qui permet de survivre pendant la durée du danger, puis de s'ouvrir à nouveau et vivre pleinement dès que ce danger est passé.

Être en survie de manière prolongée est une toute autre chose. Le conditionnement nous soumet continuellement à des menaces qui génèrent des peurs et un stress permanent. Nos cellules sont de plus en plus fermées, durant des périodes de plus en plus prolongées, et Dieu de plus en plus enfermé. Dieu souffre puisqu’il est enfermé et ne peut plus remplir sa fonction. D’où l’apparition du « mal à Dieu », et des pathologies qui en découlent. Cette fermeture à long terme peut entrainer la mort.

 

Survie conditionnement maladie(u) et système orthosympathique

La médecine d’un tyran

Si j’étais un tyran intelligent, je vous maintiendrais dans un état de peur et de stress permanent pour enfermer votre âme en permanence. Je supprimerais le « u » pour que « maladieu » devienne « maladie », afin que vous ne sachiez pas que vous êtes Dieu. Je préfèrerais que vous pensiez être assez nul donc indigne de respect et d’amour, conditions indispensables pour que vous acceptiez d’être mes esclaves. Il y aurait donc une seule maladieu : la fermeture de nos cellules, et cette seule maladie entrainerait la quasi totalité des pathologies connues actuellement. Si j’étais un tyran intelligent, je demanderais à mes « médecins esclaves » de fermer vos cellules pour que vous ignoriez votre véritable identité, et d’anesthésier la souffrance qu’entraine votre esclavage et l’enfermement de votre âme (les pathologies) afin que vous puissiez continuer à produire du travail pour moi.

Une médecine d’amour

Si par contre je suis dans le respect et l’amour, je comprends, à la lumière de ce qui précède, que la manière la plus efficace d’aider un être en souffrance est d’ouvrir ses cellules pour libérer son âme, et ainsi laisser Dieu rétablir l’harmonie et la santé de son corps. Il reprendrait ainsi conscience de sa véritable identité, se libèrerait de son esclavage pour co-créer un monde tout autre. Dans notre organisme, c’est le système nerveux autonome orthosympathique qui a pour fonction de fermer nos cellules. Dès qu’il y a danger, ce système stimule la sécrétion d’adrénaline dans tout notre corps, fermant nos cellules, et nous maintenant dans un fonctionnement de guerre. Les muscles se contractent, et nous sommes prêts à fuir ou à nous battre pour sauver notre vie.
Pourquoi les méthodes de Maurice Poyet et Montserrat Gascon sont elles beaucoup plus spectaculaires en terme d'efficacité que toutes les autres ?

holographie-cellulaire 1

Les outils de l’âme

Par une réflexion sur sa véritable identité et une recherche pour l’intégrer dans son expérience corporelle, Jean-Pierre Chamodot va accéder à des outils appropriés et efficaces pour ouvrir les cellules et faire disparaître les schémas de rétractions : les outils de l’âme. Et quand "l'âme agit", elle crée "la magie".

Si moi, praticien, par le simple fait d’être vivant, je suis une âme d’essence divine, alors j’ai en moi les attributs divins. Il en est de même pour mon patient qui est aussi un simple un être humain. Notre âme est illimitée, immortelle, omnisciente (accès à toutes les informations), et omnipotente (puissance). Savoir qu’une âme aide une âme, permet d'accéder aux outils de l'âme, ce qui ouvre des possibles tout autres.

La conscience

Tout ce qui est vivant étant issu de la même âme, nous pouvons  donc, en tant qu’âme, nous connecter et communiquer avec tout ce qui vit. Pour communiquer d’âme à âme, et accéder aux informations qui permettent de libérer, il suffit de faire le bon "numéro de téléphone". La clé est la concentration (l’attention et l’intension).

Les mains

Les mains habitées par notre conscience peuvent sentir (accès à l'information), et agir  (traitements) pour libérer la Vie là où elle est enfermée. Depuis le début de notre histoire, l'être humain a utilisé ses mains pour soigner, caresser, découvrir et sentir.

 Le toucher est d'une importance capitale pour notre développement physique, psychique et émotionnel. Les moyens techniques dont nous disposons, principalement dans le domaine médical, font que nos mains se sont endormies et que leur potentiel n'est plus utilisé. Mais elles ont gardé la mémoire de ce don d'écoute et de "ressenti". Et nous avons tous ce don. Il suffit de nous en rappeler et de l'expérimenter. Pour être efficaces, les mains du thérapeute doivent être unies à son cœur. Un cœur ouvert, au service de la Vie, pour la respecter, l'accompagner et l'aider dans sa libération. Un cœur ouvert pour donner et recevoir de l'amour et de la compassion.

L’âme est omnisciente

Si l'âme est d'essence divine, elle est omnisciente. L’âme de mon patient étant omnisciente, elle peut me donner des informations précieuses sur la manière de l’aider. Il suffit d’établir un dialogue d’âme à âme pour accéder à des informations que le cerveau ne peut atteindre. Nous pouvons accéder aux mémoires cellulaires et connaître les chocs émotionnels à l’origine de la fermeture des cellules d’un organe. Nous avons ainsi une clé précieuse pour ouvrir les cellules.

L’âme est omnipotente

L'âme est également omnipotente, et notre verbe est créateur. Nous nous servirons du verbe, parlerons à nos cellules, ce qui ouvre des possibles thérapeutiques tout autre.

Le coup de péricarde

Nous constaterons par l'expérience que l’amour, avec "le coup de péricarde", est aussi d'une réelle efficacité pour ouvrir les cellules. Le coup de péricarde peut être considéré comme un signe de reconnaissance de l'identité divine du donneur et du receveur, et l'envoie d'un rayon d'énergie amour à ce dernier.

La gratitude

La gratitude exprimée par le mot « merci » ouvre également nos cellules. En cela Jean-Pierre Chamodot rejoint les conclusions de Mr Masaru Emoto.

Un corps qui soigne un corps utilise les outils de la matière, et obtient des résultats très limités. Une âme qui aide une âme utilise les outils de l’âme. Cela permet d’avoir des possibles toute autre et terme d’efficacité, et d’harmoniser un nombre beaucoup plus important de lésions en une seule séance. Le corps ayant une structure holographique, ce fait prend toute son importance.

L’holographie

Avec sa compréhension de la structure holographique du corps humain, Jean-Pierre Chamodot découvre la nécessité d’ouvrir toutes les cellules et de traiter toutes les rétractions tissulaires en une seule séance. Sa connaissance anatomique associée à l’utilisation des outils de l’âme et sa compréhension holographique du corps, lui a permis de mettre au point un protocole complet qui tend vers ce but. Cela donne à la « Libération Holographique du Cœur Péricarde » des atouts majeurs.

Les physiciens ont découvert, il y a déjà quelques années, un procédé photographique qu’ils ont appelé holographie, et qui permet d'obtenir des images en trois dimensions (en volume 3D, et non pas plates 2D). Déchirez un négatif de photo normale en deux et gardez un des deux morceaux. Avec le morceau qui reste, vous ne pouvez obtenir que la moitié de l’image. Déchirez un négatif d’hologramme en mille morceaux, et récupérez un petit morceau. Avec ce un millième de négatif, vous pouvez reconstituer toute la photo, car dans chaque point de l’image holographique existe toute l’image.

Puis dans un deuxième temps, les scientifiques découvrent que le corps humain présente une structure holographique. Le professeur Régis Dutheil, chercheur au CNRS en Physique sur les particules super lumineuses, disait : « Le corps humain est une image holographique de la conscience, projetée à travers le mur de la lumière».

En médecine, et notamment en ostéopathie, cela se vérifie, et surtout cela change tout. Si le corps humain est un hologramme (et non pas une vulgaire mécanique), cela veut dire que chaque point du corps exprime tout le corps, et non pas ce point particulier. Conclusion, pour qu’un point du corps soit parfait, il est inutile s’acharner sur ce point, et il est nécessaire d’harmoniser tout le corps. C’est un peu comme si l’ouverture de la porte d’une cellule était l’expression de l’ouverture de toutes les cellules. Dit autrement, pour que la porte d’une cellule soit entièrement ouverte, il est nécessaire d’ouvrir la porte de toutes les cellules. D'où la nécessité d'harmoniser toutes les lésions (osseuses, organiques, péricardiques) et d’ouvrir toutes les cellules en une séance. Aujourd’hui, il devient possible d’aller dans cette direction, grâce aux outils de l’âme. La nécessité d’une prise en compte globale du corps est ainsi vérifiée justifiant toutes les approches holistiques pour retrouver la santé.

Jean-Pierre Chamodot vérifie cette théorie par l’expérience dans le cadre de ses consultations. Cela lui a permis notamment de découvrir la solution préventive pour la plupart des pathologies de hanches et d’épaules.

Par exemple la hanche…

Arthroses de hanche : une approche holographique pour éviter une prothèse totale de hanche
Prenons l’exemple d’une hanche dont la rotation interne est bloquée (diminution d’amplitude) par la contracture (raccourcissement) des muscles croisant l’articulation. Plus la contracture est forte, plus le muscle se raccourcit, plus l’amplitude de rotation interne de hanche diminue, plus la contrainte mécanique est importante, plus la pression intra articulaire augmente, et plus l’usure du cartilage s’accélère lors des frottements dus aux mouvements de l’articulation. Lorsque le cartilage est complètement usé, la médecine appelle cela une arthrose, et propose une prothèse totale de hanche. D'où l’intérêt de faire relâcher les contractures pour diminuer la pression intra articulaire, donc la vitesse d’usure du cartilage, et ainsi éviter la prothèse.

Un praticien ayant une conception mécaniste du corps, pense qu’un blocage de hanche est un blocage de hanche. Il va donc devenir spécialiste de la hanche, et s’acharner sur celle-ci avec ses techniques. Les résultats seront décevants et la hanche restera bloquée parce que la conception mécaniste du corps ne fonctionne pas. Son patient aura une prothèse.

Pour celui qui sait que le corps est un hologramme, un blocage de hanche n’est pas un blocage de hanche, mais est l’expression de la totalité des blocages dans le corps tout entier. Pour qu’un point du corps soit parfait, il est donc nécessaire que le corps tout entier soit parfait, c’est-à-dire de traiter le corps tout entier en une séance. C’est un peu comme si chaque muscle était relié à tous les os (et pas seulement aux os sur lesquels il s'insère). De même, chaque os est relié à tous les muscles (et non pas uniquement à ceux qui s'attachent sur lui).

Imaginons que ce patient subit un traumatisme crânien générant des lésions ostéopathiques sur un os du crâne. Si cet os est relié à tous les muscles, sa lésion va entraîner une contracture (raccourcissement) de tous les muscles du corps (dont ceux qui croisent la hanche). Puis un autre jour, il fait un effort violent qui provoque une lésion d’une vertèbre lombaire. Si cette dernière est reliée à tous les muscles, sa lésion va entraîner un raccourcissement supplémentaire de tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche). Puis il subit un choc émotionnel qui va entrainer la rétraction cellulaire du péricarde et du rein droit. Tous les muscles (dont ceux qui croisent la hanche) se raccourcissent encore plus. Et ainsi de suite.

A l'inverse, plus le praticien ouvre de cellules, plus les muscles se relâchent, et plus la pression donc la vitesse d’usure diminue. Si un praticien traite 20% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 20%. Si un praticien traite 50% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 50%. Si un praticien traite 100% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 100%. La pression est redevenue normale ainsi que la vitesse d’usure, la rotation interne a retrouvé toute son amplitude, et le patient échappe à la prothèse.

Et les épaules…

Périarthrites scapulo-humérale : une approche holographique pour résoudre la majorité des problèmes d’épaules.

Le principe est le même pour les épaules. La rétraction des muscles croisant l'épaule augmente avec le nombre de lésions cellulaires et tissulaires (osseuses, organiques). L’amplitude d’élévation antérieure de l’épaule diminue. Les os se rapprochent et pincent un tendon, et cela donne une tendinite appelée périarthrite scapulohumérale. A l’inverse, plus un nombre important de lésions est traité, plus la pince s'ouvre et moins le tendon est pincé. L’amplitude d’élévation antérieure de l’épaule augmente.

Les tests des hanches et des épaules

ELLE5.400Une approche holographique pour vérifier l’efficacité d’un protocole et de chaque acte thérapeutique dans ce protocole.

J’ai découvert que plus j’harmonisais d’organes d’os et de cellules au cours de la séance, plus les muscles se relâchaient et se rallongeaient. Donc plus l’amplitude de rotation interne des hanches et d’élévation antérieure des épaules augmentait. Cette découverte m’a donné l’idée que je pourrais me servir des tests d’amplitudes des épaules et des hanches pour vérifier l'efficacité de chaque action thérapeutique en cours de protocole.

En effet, si l’acte thérapeutique fonctionne, on doit constater une augmentation de l’amplitude des épaules et des hanches. A l’inverse, si le praticien fait une erreur dans son action thérapeutique, les amplitudes diminuent. Et cela marche dans 100% des cas. J’ai pu le vérifier au cours de milliers expériences. Lorsque l’on fait de la recherche, ces tests sont bien pratiques car ils permettent de vérifier rapidement des hypothèses, et d’éviter de s’égarer sur des voies de garage.

Ces tests permettent aussi de s’assurer que tout a bien été harmonisé en fin de séance. A ce moment, les amplitudes doivent être au maximum. Cela m’a permis de compléter et d’enrichir le protocole, et d’aller plus loin que tout ce que j’avais appris dans les quatre écoles d’ostéopathie. J’ai pu constater qu’en fin de protocole des amplitudes n’étaient pas parfaites et trouver qu’une manœuvre sur le péricarde était nécessaire systématiquement en fin de séance. J’ai pu également constater que si le verbe créateur était efficace pour harmoniser les lésions vertébrales, il restait dans la majorité des cas quelques vertèbres qui n’étaient pas dans leur position fonctionnelle. J’ai pu donc ajouter dans ce protocole un test pour savoir quelles vertèbres étaient encore en lésion, des actes dans le but de les harmoniser, et des tests pour vérifier u ‘aucune erreur n’avait été faite et que rien n’a été oublié.

Fonte de la cuirasse musculaire et lâcher prise

Une approche holographique pour faire fondre « la cuirasse musculaire » et d’obtenir un lâcher prise.

Le principe est également le même pour ce que l'on appelle la cuirasse musculaire. La crispation musculaire augmente avec le nombre de lésions et de cellules fermées.

A l'inverse, plus le praticien ouvre de cellules, plus les muscles se relâchent, et plus le lâcher prise et la détente peuvent avoir lieu. Si un praticien traite 20% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 20%. La cuirasse musculaire ne peut fondre que de 20 %. Si un praticien traite 50% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 50%. Si un praticien traite 100% des lésions, les muscles se rallongent (et se relâchent) de 100%. La cuirasse musculaire fond à 100%, et l’on obtient un lâcher prise spectaculaire.

Cet outil thérapeutique du 3ème millénaire créé par Jean-Pierre Chamodot est enfin une clé pour effectuer le pas sage d’un fonctionnement orthosympathique (dont nous sommes prisonniers) à un fonctionnement parasympathique, c’est-à-dire le passage : de la survie à la Vie, de la guerre à l’Amour, de la peur à la Joie, de la maladie à la santé. L’enjeu est de retrouver notre véritable identité, et notre souveraineté pour créer une réalité toute autre.

Le conditionnement nous maintient dans l’ignorance et la peur. Notre conscience dort et nous sommes dans l’illusion. L’identification à notre corps crée une réalité dans laquelle nous expérimentons la fermeture de nos cellules, l’enfermement de notre âme dans nos cellules, la perte de notre véritable identité, et de ce fait : l’ignorance, la faiblesse, le manque, la dépendance, la survie, le souci, la peur, la séparativité, la solitude, la compétition, le danger, la haine, la guerre, la souffrance, la tristesse, la maladie et la mort. Cette expérience renforce notre illusion sur notre identité qui renforce l’expérience, et ainsi créée un cercle vicieux. La Vie est enfermée. La Lumière semble absente. Si c’est un drame à un niveau individuel, cela devient une catastrophe à l’échelon de notre planète car nous en sommes arrivés au point où la Vie, notre planète et l’humanité sont menacés à court terme d’être détruits par notre propre pouvoir créateur inconscient et non maitrisé.

Comprendre expérimenter et intégrer qui nous sommes vraiment

Comprendre expérimenter et intégrer qui nous sommes vraiment : une âme d’essence divine, est donc fondamentale et urgent pour éviter l’irréparable, et créer consciemment une réalité toute autre. Lorsque nous expérimentons et intégrons notre véritable identité, la fermeture et l’enfermement font place à l’ouverture de nos cellules et à la libération de notre âme.

L’ignorance et la faiblesse font place à l’Omniscience et l’Omnipotence. Le manque fait place à l’Abondance. La dépendance fait place à l’Autonomie. La survie fait place à la Vie. Le souci et la peur font place à la Quiétude et la Sérénité. La séparativité et la solitude font place à l’Unité. La compétition fait place à la Solidarité et au Partage. Le danger fait place à la Sécurité. La haine et la guerre font place à l’Amour la Gratitude et la Paix. La souffrance la tristesse et la maladie font place au Bien-être à la Joie et à la Santé. Cette expérience nous renforce dans la perception de notre véritable identité qui renforce l’expérience, et crée un cercle vertueux.

Comme je suis gourmand de beau de bon et de vrai, j’ai envie d’expérimenter le meilleur, et de le partager. Incarner l’amour sur cette terre, et co créer un paradis en bonne compagnie serait magique. Mais quel est le chemin ?

Le chemin de la Vie

Le passage de l’identification au corps à celle de l’âme, de l’expérience du pire à l’expérience du meilleur, du cercle vicieux au cercle vertueux, est bloqué car nous sommes enfermés dans une prison mentale physiologique et anatomique. En effet, le conditionnement la peur et l’ignorance stimulent physiologiquement et anatomiquement notre système nerveux orthosympathique et inhibe notre système nerveux parasympathique. Nous sommes donc enfermés dans un fonctionnement orthosympathique de peur, de sécrétion d’adrénaline, de fermeture, d’enfermement, de survie et de guerre (combat ou fuite) qui génère maladie et mort. L’accès à un fonctionnement parasympathique de Vie, d’ouverture, de libération du meilleur de nous-mêmes, d’amour, de bien-être et de joie nous est de ce fait interdit.

Il est donc vital d’ouvrir la porte de cette prison pour passer d’un fonctionnement orthosympathique à un fonctionnement parasympathique. L’approche cellulaire, la compréhension des impactes émotionnels sur notre péricarde et de leurs répercutions sur tous nos systèmes, la compréhension de la structure holographique de notre corps, font de la « Libération Holographique du Cœur Péricarde » une clé majeure pour effectuer ce passage, libérer notre âme, la Vie, la Joie, et prendre conscience de notre véritable identité. Une fois ouverte, la porte de notre prison a une fâcheuse tendance à se refermer. Il nous appartient de veiller à l’ouvrir dès qu’elle se referme, et si possible de la maintenir ouverte.

Avoir un bon garagiste (le thérapeute) pour réparer notre voiture (notre corps) est important mais insuffisant. En effet, sommes nous de bons chauffeurs ? Une fois libérés, et conscients de notre pouvoir créateur, nous ne sommes pas dispensés de savoir et choisir ce que nous souhaitons créer…  d’être conscients et cohérents dans nos actes, paroles et pensées. Nous avons déjà largement exploré le pire. Et si nous explorions le meilleur, maintenant ?

Le bien-être n’est que le résultat d’un acte d’amour. L’acte d’amour n’est possible que dans un espace de liberté. L’accès à un espace de liberté n’est possible que dans la non peur. La non peur n’est possible que dans un monde de respect de paix et d’amour. Nous ne pouvons créer ce monde d’amour que si nous comprenons à temps qu’il n’y a pas d’autre alternative viable, le souhaitons vraiment, et savons qui nous sommes (donc capables de le co-créer). Pour cela, nous ne pouvons faire l’économie de cultiver la non peur et le discernement. La « Respiration Spontanée » et le « Discernement » sont deux autres outils thérapeutiques qui m’ont été inspirés pour aller dans cette direction.

Les résultats de ces Thérapies du 3ème millénaire

holographie-cellulaire 3Les résultats de ces thérapies du 3ème millénaire sont concrets. Le relâchement (rallongement) des muscles est objectivable par des amplitudes articulaires qui augmentent de manière spectaculaire. Les fuites énergétiques sont bouchées, et nous nous remplissons d’énergie. La sensation agréable de détente, de tendresse, de chaleur, d’énergie qui circule, est l’expression de l’ouverture des cellules et de la libération de l’âme. L’âme ainsi libérée peut agir, et quand « l’âme agit », elle crée « la magie ».

Cette âme libérée ressent de la gratitude qui s’exprime par ce que j’appelle « l’élan de l’âme ». Le comportement devient spontané. Une lumière s’allume dans les yeux du patient. Son cœur s’ouvre. La Vie et l’Amour rayonnent à travers lui. Sa perception devient juste. Il a  accès à son « temple intérieur ».
 Quelle joie pour moi, en tant que praticien, de vivre et partager avec un être humain cette expérience magique de bien-être, de libération de la Vie de l’Amour et de la Joie. Cela m’a aidé à comprendre que l’être humain est capable du meilleur comme du pire. Quand j’ai vu le pire, il m’est arrivé, je l’avoue, de désespérer de l’homme.

Croire en la Vie, servir la Vie :
l’Être Humain est capable du meilleur

Maintenant, je sais qu’il existe des solutions pour libérer le meilleur, et que l’être humain est aussi capable du meilleur. Alors, j’ai décidé de croire en la Vie, de croire en l’être humain, de le soutenir et de l’encourager dans ce pas sage délicat. Et je me réjouis à l’idée que l’être humain puisse mettre son géni et son pouvoir créateur au service de la Vie et de la Lumière. Je suis impatient de découvrir la splendeur de sa création à venir.


Devenir protecteur et serviteur de la Vie, servir la lumière comme je le peux est véritablement une expérience gratifiante, je vous l’assure.
Ouvrir cette expérience à un nombre plus important Logo LHCP-V2-100mm350dpid’êtres, avec les stages et formations que je donne, augmente d’autant ma joie. Il suffirait qu’un certain nombre de personnes vive cette expérience pour atteindre une masse critique. L’humanité entière ferait alors la prise de conscience, et s’ouvrirait à vivre une réalité toute autre. Ce changement de paradigme se passe sous nos yeux actuellement, et nous laisse espérer le meilleur. Pourquoi ne pas s’offrir la joie de le vivre, l’accompagner, et le soutenir ? Un être pour qui j’ai beaucoup d’estime disait : « Tu vas me dire que je suis un rêveur, mais je ne suis pas le seul. J’espère qu’un jour tu nous rejoindras, et que le monde sera UN ».

Pour en savoir plus

 

 

 

 

Imprimer

LHCP - Brève présentation

ELLE1.400Après avoir terminé ses études de Masseur-Kinésithérapeute (Diplômé d'Etat de la faculté de Lyon France en 1979), où on lui a appris à soulager les souffrances, les pathologies, la maladie, les infirmités et le mal-être, Jean-Pierre Chamodot a suivi de nombreuses autres formations. Il a notamment fréquenté quatre écoles d'ostéopathie, une école d'acupuncture et une école de Qi Gong. En quête de meilleurs résultats, il lui est apparu indispensable d'effectuer sa propre recherche. Elle a abouti à la création de sa méthode : la Libération Holographique du Cœur Péricarde® (LHCP Méthode Chamodot). Bien qu'initialement proche de la kinésithérapie, de l'ostéopathie et de l'acupuncture, Jean-Pierre Chamodot s'en différencie par une approche originale de l'être humain, orientée vers le bien-être et qui est à la fois énergétique, microscopique, quantique, holographique et anatomique.

Une approche énergétique montre que le rétablissement de la santé est une des conséquences indirectes du bien-être. Dans une quête d'efficacité l'orientation fondamentale est donc la recherche du bien-être.

Une approche microscopique de la cellule nous aide à définir plus précisément le bien-être et la santé. Elle nous aide également à comprendre que la rétraction de la membrane cellulaire est à l'origine de la fermeture d'une cellule et entraîne la diminution de son volume. La diminution de volume de milliers de cellules génère la rétraction tissulaire. La fermeture de la cellule nous coupe du bien-être et perturbe son fonctionnement correct. Un organe constitué de cellules fermées ne peut plus remplir son rôle (maladie fonctionnelle). Ce constat nous permet de définir une orientation nouvelle : ouvrir les cellules afin de rétablir le bien-être, avec comme conséquence indirecte le rétablissement des fonctions cellulaires, et le rallongement des tissus qui restaure une anatomie fonctionnelle. Mais comment ?

Une approche quantique permet de répondre plus précisément à la question essentielle : « Qui sommes nous ? » Des physiciens nous apprennent que : « Le corps est une image holographique de notre conscience projetée à travers le mur de la lumière ». Cela nous aide à comprendre que nous ne somme pas qu'un corps limité, mais que nous sommes également une conscience illimitée. À la condition que nous sentions et agissions avec la conscience sur une conscience (et non le corps), nous pouvons découvrir des nouveaux outils quantiques d'une réelle efficacité pour ouvrir les cellules afin de rétablir le bien-être. Un modèle théorique nous permet de comprendre pourquoi la membrane cellulaire se rétracte et ferme la cellule, et comment ouvrir la cellule.

Une approche Holographique Si « Le corps est une image holographique de notre conscience » il a donc une structure holographique, et obéit également aux lois de l'holographie. D'où la nécessité d'une action globale qui vient compléter une action locale et régionale. Ces lois s'appliquent à l'ostéopathie. La rétraction tissulaire étant la cause des lésions ostéopathiques, il est indispensable de rétablir le bien-être pour ouvrir les cellules et rallonger les tissus avec comme conséquence indirecte la disparition de cette cause. Or les lois de l'holographie s'appliquent également aux cellules. Pour qu'une cellule s'ouvre complètement, il est impératif d'ouvrir toutes les cellules du corps. Exemple : À un niveau local, le péricarde récupèrera toute sa longueur à la condition sine qua non que toutes les cellules du corps soient ouvertes.

Une approche anatomique globale démontre que la rétraction des tissus exerce de telles contraintes mécaniques qu'elle perturbe l'anatomie et la physiologie de notre corps, pouvant expliquer l'installation de nombreuses pathologies. D'où l'utilité de rallonger les tissus. Elle révèle l'importance des rétractions du cœur et du péricarde, mais aussi celles des organes, viscères, muscles, fascias, artères, cerveau... Les lésions ostéopathiques et leurs récidives ne sont qu'une des nombreuses conséquences des rétractions tissulaires.
En fait, tous les systèmes du corps sont concernés; les systèmes nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, immunitaire, digestif, endocrinien, musculo-squelettique... Par conséquent le corps obéissant aux lois de la mécanique, il est nécessaire de rallonger tous les tissus rétractés. De nombreuses techniques luttent contre les rétractions tissulaires. Après les avoir exploré, Jean-Pierre Chamodot a constaté qu'elles étaient souvent agressives pour des résultats insuffisants. On obtient, par exemple, un rallongement d'un millimètre seulement sur plusieurs centimètres de rétraction. De plus, les résultats ne sont pas durables. En effet ces techniques se bornent à tirer sur les tissus ce qui ne suffit pas pour les rallonger. Enfin, elles ne s'intéressent qu'à certains tissus alors qu'il est nécessaire de les rallonger tous (y compris nerveux, vasculaires, viscéraux...). Dans ces conditions, arrêtons de lutter contre les rétractions et attachons nous seulement à rétablir le bien-être grâce à une utilisation globale des outils de la conscience. Cela a pour conséquence d'ouvrir les cellules et de récupérer toute la longueur tissulaire manquante.

Logo LHCP-V2-30mm300dpiLa synthèse de ces différentes approches est une véritable alchimie qui intègre une orientation nouvelle vers le bien-être par l'ouverture de toutes les cellules et le rétablissement des longueurs tissulaires grâce à une action locale régionale et globale avec ces nouveaux outils quantiques. Cela donne une méthode entièrement novatrice : la Libération Holographique du Cœur Péricarde ® Méthode Chamodot, d'un haut niveau d'efficacité pour libérer le bient-être, la santé, la paix et la joie. Pour en savoir plus 

 

Pour lire la suite de la liste des évènements à venir, cliquez ici